Email     Password  
Connection | Subscription
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Mobile
Business
Digital rights
and duties
Actus, tendances et trouvailles (NEW)
A propos de nous
Posted: 23.7.2009 - 17 comment(s) [ Comment ] - 0 trackback(s) [ Trackback ]

Je viens d'avoir des échanges comme d'habitude intéressants avec Patricia Gallot-Lavallée, dynamique contributrice sur TTT, qui m'ont conduit à plusieurs réflexions.

Elle nous suggère de mieux chronométrer les plateaux : je suis évidemment d'accord, mais je pense que leur problème est avant-tout un problème de densité et de pertinence : il y a avant tout trop d'autocensure de la part des contributeurs (comme souvent dans un contexte professionnel), trop de bons sentiments mignons tout plein et une pointe d'autopromotion parfois maladroite.

De fait, je suis souvent conduit à laisser durer les plateaux pour la bonne et simple raison que, tout en les tournant, j'ai tout de même une petite idée de ce peut en constituer la substance attendue, et que j'ai besoin "qu'on y arrive" (lisez en filigrane : j'attends qu'ils abordent les vrais sujets intéressants pardi - et que quelque chose de vraiment instructif soit énoncé). Pour être encore plus clair : si je ne faisais que contraindre les invités à s'exprimer dans un temps clairement imparti, je pense en toute sincérité que cela aurait le plus souvent pour conséquence (et j'en ai la longue expérience comme vidéaste corporate) d'accentuer la vacuité de certains propos. Sous stress, un non-professionnel de l'image va forcément se raccrocher aux petites lapalissades rassurantes qu'il a l'habitude de pérorer lors des exercices de vidéo training ou de prise de parole en conférence.

On nous a parfois reproché nos objectifs secondaires : hé ben... bien sûr que, comme tout le monde, nous en avons ! Comme de nous faire reconnaître et de faire de TTT une vitrine si possible un jour rentable grâce à ses sponsors et à sa zone des webinars, de notre savoir-faire. Mais j'insiste : nous ne continuerons pas TTT si ça nous/vous ennuit, et pas même contre tous les sponsors du monde !

Tous les plateaux sont néanmoins enrichissants, je pense en particulier à nos contributeurs honnêtes et puissants dans leur raisonnements dans le contexte des sujets "entreprise 2.0", mais comme Patricia l'a souligné, globalement sur TTT beaucoup trop de plateaux manquent de rythme et nous pourrions être plus percutants. C'est néanmoins une questions de moyens, aussi (scripter les interviews, passer plus de temps au montage, éditorialiser des concepts mieux réfléchis...) : donc on est condamnés comme beaucoup d'émissions du PAF à compter sans complexes sur la magie du direct live et de l'impro.

Aussi la seule solution me semble-t-elle être la suivante : gagner en pertinence par la légitimité de questions beaucoup plus provocantes.

Le ton doit encore gagner en honnêteté intellectuelle - il y a déjà trop de contenus lisses, consensuels voire « gentis » sur Internet, l’autocensure est partout, à vrai dire… j’en ai assez, pas vous ? 

Je ne supporte plus d'être sous la pression de certaine agences RP qui nous les brisent littéralement avant chaque plateau et s'offusquent des questions que nous avons l'intention d eposer et que nous devons parfois censurer pour ne pas froisser la société machin ou la sensibilité du client X. Ayant maintenant gagné en légitimité et en audience, TTT va pouvoir commencer à se la jouer, qu'on se le tienne pour dit !

Heureusement d'ailleurs, j'en profite pour le dire au passage, qu’il existe des sites un peu décapants, comme readwriteweb qui reprend à mon sens le flambeau de l'impertinence constructive en France, laissé par Techcrunch qui a perdu de son mordant suite au départ d’Ouriel. Je pourrais en citer beaucoup d'autres mais là n'est pas l'objet de ce billet : je veux juste vous prévenir que j'ai fait mon autocritique et que je n'en peux plus de faire des choses qui trop souvent me donnent le sentiment de me mentir à moi-même sur ce que j'aurais vraiment voulu faire : je m'ennuie, j'ai besoin de poser ce que le personnage de Gérard Depardieu dans Rive droite, Rive gauche appelle "des putains de bonnes questions." Des questions sans langue de bois, c'est tout.

A commencer par valoriser les vôtres en direct live : à la rentrée, tous les plateaux seront initialement tournés en live avec adjonction concomittente de tchat live : cela me servira d'alibi pour passer des questions je l'espère encore plus légitimes et fondées à l'attention de mes invités quand j'aurais, ce sera encore possible, la faiblesse de me réfreiner sous l'influence de mes propres instincts mondains.

Je compte sur vous pour que ça dépote - en attendant, je ne pense qu'à une seule chose, m'éloigner de Paris au mois d'août pour digérer tout ça et revenir en forme pour nos prochains plateaux.

Vos suggestions sont comme à chaque fois les bienvenues - et vos questions les plus cruelles seront pardonnées...

Delicious Digg Facebook Fark MySpace
Archive
Categories