Email     Password  
Connection | Subscription
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Mobile
Business
Digital rights
and duties
Actus, tendances et trouvailles (NEW)
A propos de nous
Posted: 26.8.2013 - 2 comment(s) [ Comment ] - 0 trackback(s) [ Trackback ]

::::: START-UP RECHERCHE SON FUTUR DIRECTEUR COMMERCIAL ! :::::

Webcastory développe une offre de plateforme sociale / communautaire ayant cette année commencé à faire ses preuves : techtoc.tv en est à la fois l'emblême (ligne éditoriale dédidée à l'IT) et l'incubateur, car nous lui avons appliqué les codes de l'innovation ouverte. Dès avril 2009 nous avons en effet intégré les interactions avec nos premiers membres (ils sont aujourd'hui 25.500+) pour en améliorer les fonctionnalités et les capacités.

Notre startup a ainsi achevé d'implémenter sa R&D depuis la fin de l'année dernière : 3 années de développements acharnés avec une équipe visionnaire de développeurs pointus.

Aujourd'hui la reconnaissance est proche : nos concepts rencontrent une amorce de succès, des benchmarkeurs professionnels considèrent que nos développements ont une avance considérable, et de prestigieuses sociétés sont satisfaites de l'offre "web-TV collaborative" que nous avons créée. Elle sert à stimuler l'engagement des collaborateurs en interne et pour les directions marketing, c'est un outil puissant de génération de leads. Justement, techtoc.tv en est une illustration  : avec plus de 3000 talkshows produits à ce jour, nous pourrions être intégrés dans une nouvelle section du Guiness dédiée à la production collaborative ;-)

Dans notre approche, des communautés professionnelles d'internautes experts émergent, exploitent notre outil, et s'emparent des sujets qui sont coproduits et cofinancés par les marques participantes.

Cette démarche est sur le point de se développer plus en profondeur et monter en gamme pour la rentrée, nombreuses surprises et nouvelle gamme de produits à l'appui, avec de nouveaux clients et une nouvelle stratégie de "go to market" comme disent les anglos-saxons.

Nous évoluons dans un environnement créatif : un studio TV est à la disposition des participants et des clients, nous avons acquis une culture de la création éditoriale qui nous permet d'intervenir auprès de prestigieuses directions marketing.

Le dispositif est gratifiant pour ses collaborateurs : on ne s'ennuit jamais !  

En effet :

  • Le processus de cocréation génère un stimulant intellectuel permanent,
  • Le réseau professionnel dans lequel nous évoluons nous propulse dans un networking intensif,
  • Notre maîtrise du "social rich media" (notre invention) est une constante opportunité pour être en pointe sur la conception web.

Si vous souhaitez vous épanouir et apprendre dans une start-up qui a passé le cap de la survie initiale (on peut dire qu'elle approche la puberté, qui sera aussi un âge à gérer avec des pincettes ;-) ), qui propose au travers de ses moyens de (co)production une manière d'art de vie pour les vrais passionnés, alors cette offre vous concerne.

Nous recherchons :

  • deux business developers seniors ;
  • deux contrats pros pour les former aussi. 

Ce qui retiendra notre attention dans vos profils :

  • Désireux d'apprendre et de progresser (car nous évoluons dans une sphère de nouveauté et d'innovation),
  • De l'ambition,
  • Un système éthique élaboré : la fidélité à nos valeurs fondatrices est cruciale pour la suite,
  • De la combatitvité et un engagement solide.

Vous trouverez chez Webcastory un employeur qui se soucie de vous propulser, qui souhaite vous rendre responsables de vos créations et initiatives, et qui saura les reconnaître au point de vous intéresser à son capital si vous savez vous approprier son objectif de croissance.

Soyez préparés : ne postulez pour cette offre que si vous ressentez le feu sacré de ceux qui veulent entreprendre et grandir vite !

Âmes sensibles s'abstenir : nous ne recherchons que de fortes personnalités, qui sauront donner un sens éthique profond aux valeurs que nous portons aussi, car ce n'est pas qu'un job : solidarité envers l'équipe, honnêteté intellectuelle et volontarisme caractérisent notre philosophie.

Webcastory a d'ailleurs intégré ces attentes, particulières sur ce marché et en provenance de ses clients : chaque jour nous faisons l'impossible et nous adaptons aux imprévus.

Ici, ça dépote !

Play hard, work hard !

Pour postuler : jobs [at] webcastory [point] com

Posted: 27.2.2010 - 47 comment(s) [ Comment ] - 0 trackback(s) [ Trackback ]

A l'origine, la proposition était simple : bénéficier d'une partie de l'espace loué par Jérémy Dumont à l'occasion de la manifestation Paris 2.0 pour organiser un plateau TV autour de thèmes qui nous sont chers comme l'innovation sociale par les technologies. Avouons-le d'emblée : les sujets étaient séduisants et notre seul objectif est d'accompagner les professionnels de cette écosphère quand ils ont de bons débats à développer en perspective.

 
Nous devions pour cela nous charger - comme pour n'importe quelle émission de techtoc.tv - de l'installlation d'un plateau TV, de son animation, du community management qui va avec sur le site où les sujets sont annoncés. Qu'est-ce qu'implique le fait de déplacer le plateau techtoc.tv (caméras, plateau, lumières, régie...) afin de réaliser l'émission à l'extérieur : ceci est dans nos gènes, nous le faisons sur de nombreux événements B2B, après nous être préalablement assurés que dans le contenu à enregistrer il y a aura une dominante "éditoriale" et non exclusivement commerciale - question de pertinence du contenu. Qui plus est l'espace Kiron nous a semblé un lieu sympathique pour aller à la rencontre de la communauté techtoc.tv.
 
techtoc.tv s'engageait à filmer et à co-animer les conférences organisées par Paris 2.0, à les monter et les chapitrer, puis à les mettre en ligne sur sa plateforme de diffusion, prenant à sa charge tous les frais liés à cette opération qui, rappelons-le, dure 5 jours pleins.
 
Malgré la pertinence des sujets, l'élément perturbateur se situe dans un autre contexte particulièrement alarmant : celui de la campagne de communication orchestrée autour de Paris 2.0 par ses promoteurs. Et dont les retombées sont pour le moins paradoxales, le bruit négatif n'allant qu'en s'amplifiant sur la blogosphère et la twittosphère. L'actuelle exaspération de nombre d'intervenants qui dans l'écosystème continuent de pointer certaines pratiques répréhensibles va croissant. Nous avions quelque espoir, avec le temps du moins, qu'elles seraient corrigées par leur auteur. Ces pratiques néfastes pour l'image de Paris 2.0 n'ont pas cessé malgré de nombreuses mises en garde, au départ fort bienveillantes, puis évidemment, en fin de parcours, infiniment plus comminatoires étant donnée la persistance des méthodes employées.
 
techtoc.tv est une webTV participative, elle n'a pas de raison d'être sans la communauté qui l'entoure et qui fait non seulement sa ligne éditoriale, mais également ses programmes. Quand les membres de la communauté se retrouvent sur un plateau, invités à partager leurs expertises, ils l'ont fait consciemment, et en toute transparence : le processus est constamment affiché en temps réel sur la page des plateaux en préparation. 
 
La confiance n'est pas une simple valeur de marque, c'est un moteur sans lequel il nous serait impossible d'avancer, et le fait de jouer avec autant de légèreté avec les marques d'un certain nombre de partenaires, voire d'intervenants, est pour nous inacceptable.
 
Devant cela, nous avons décidé de nous retirer de l'évènement Paris 2.0 afin de ne pas être assimilés aux pratiques mises en place par son organisateur. Nous avons réussi en moins d'un an à installer une relation de confiance entre des professionnels clés du secteur et notre média, et nous tenons à préserver cette confiance, quel qu'en soit le prix.
 
Nous déplorons l'annulation de ces plateaux, et nous conserverons un contact aussi privilégié que possible avec celles et ceux qui se sont investis dans leur préparation. Nous espérons de la sorte ne pas fermer la porte aux personnes qui, au départ, n'avaient évidemment pas à pâtir des conséquences de ce bruit négatif, et avec qui il sera toujours possible de compenser la frustration aux travers d'autres tables rondes en plateau TV ou sur d'autres événements.
 
Posted: 27.12.2009 - 3 comment(s) [ Comment ] - 0 trackback(s) [ Trackback ]

 

 
 
Vous l'avez peut-être déjà constaté, il y a pas mal de "e-conférences" présentées sur le site.
C'est un moyen efficace pour les professionnels de notre écosphère numérique de s'assurer que leurs événements sont correctement relayés et visibles.
 
Une fois de temps à autre, nous ne nous contentons pas de venir faire un reportage ou une petite interview, nous fournissons la prestation de captation complète d'une conférence, et ce, gratuitement. ce qui est loin d'être la règle puisque nous ne sommes ni subventionnés, ni riches, ni même sympathiques (non là-dessus je blague, mais il est vrai que n'être pas une association à but non lucratif, tout à coup, ça gomme le côté chic type).
 
J'ai écrit ce billet car les demandes sont (vraiment) très nombreuses, que j'adorerais avoir systématiquement le budget temps et hommes pour vous offrir un maximum de captations, alors voici en toute transparence la bonne marche à suivre pour que ça se passe.
 
Et nous vous vexez pas si en raison de la lourdeur de certaines captations il ne nous semblera pas propice de faire du gratuit, c'est qu'il faut nourrir l'équipe : mais c'est vrai, vous pouvez le constater au travers des nombreuses e-conférences présentes, beaucoup ont été offertes de bon coeur et par responsabilité vis-à-vis de l'écosystème dans lequel nous évoluons, nous aidons le plus souvent les événements réalisés avec peu de moyens par des personnalités dynamiques : parce qu'ils le méritent. (J'ai failli écrire "parce que vous le valez bien", mais j'ai peur d'un procès pour humour pas terrible).
 
 (C'est quoiqu'il en soit une rédaction directement inspirée de notre expérience en la matière sur 2009, et de nos bonnes résolutions pour l'année 2010 qui s'annonce déjà très, très chargée)
 
Voici donc les conditions techniques et organisationelles incontournables à prendre en compte pour que nous puissions déplacer notre barda.
 
  1. La disponibilité d'une équipe sur la date proposée : trop d'événement se tirent la bourre et sont parfois en concurrence en terme d'agenda, j'espère que 2010 sera moins catastrophique que 2009 en la matière ;


     
  2. Que l’on puisse s’assurer un peu de la qualité éditoriale de l’événement. Cela implique aussi que nous offrons une captation gratuite de préférence aux événements à la fois pertinents, légitimes et un peu fauchés : si vous avez un vrai big sponsor ou que la captation porte sur une présentation essentiellement commerciale, ne pas pousser mémé dans les orties ;

     
  3. Que l’on puisse jeter un coup d’œil sur le lieu de la captation : si ça risque de donner au final des images poisseuses, mal éclairées, alors on ne filme pas. Le lieu et la qualité des images à l'arrivée nous tiennent très à coeur. Si les organisateurs nous font le plaisir de nous demander notre avis sur la gestion de la lumière et la scénarisation des prises de parole pour optimiser la réussite du tournage : alors ils auront fait la moitié du boulot consistant à nous motiver. C'est vrai quoi : ce n'est pas Coppola ou Spielberg qui vont venir capter, mais ça reste de la vidéo et on fait ce métier dans l'espoir de pondre des images potables, parce qu'on aime ça.

     
  4. Que l’on soit 100% assurés que l’organisateur gère une sonorisation de qualité et nous fournisse un câble audio (XLR professionnel) qui rentre directement dans notre caméra parce que des confs inaudibles ont souvent détruit le boulot : en somme, ne pas lésiner comme c'est trop souvent le cas côté organisation et budgets (si je ne devais retenir qu'un seul et unique poste de coûts, ce serait celui-là) sur l'embauche d'une société capable de bien sonoriser tout ça (nous pouvons d'ailleurs fournir cette presta à prix coûtant si vous êtes vraiment à la rue : mais comme ce n'est pas facile, et que ça implique du matos, ça, on refuse de l'offrir : bon, généralement, les salles sont équipées mais il faut un ingé son) ;

     
  5. Que les personnes à filmer aient TOUTES sans exception, préalablement été averties qu’elles vont être filmées et qu'elles doivent signer un accord de cession de droit à l’image (il nous est arrivé trop souvent en 2009 d'enregistrer toute une conf pour "rendre service" de la sorte et de ne finalement pas pouvoir la diffuser parce qu'un empaffé franco-râleur est brusquement frappé de boursouflure d'ego et nous interdit toute diffusion... après avoir pourtant bien pu se rendre compte qu'il y a avait des caméras dans la salle... : et finalement il ou elle gâche l'attente de tous les autres speakers présents) ;


  6. Que les personnes filmées se soient préalablement créé un compte sur techtoc.tv : nous avons décidé de ne plus jamais filmer gratuitement d’événements pour lesquels les noms des intervenants ne sont pas faciles et immédiatement disponibles à mettre en vis-à-vis de chaque vidéo comme vous le savez (peut-être) dans notre concept : ce qui nous a beaucoup nuit en 2009 ce sont ces aspects chronophages et les gens injoignables : or c’est normal, si on veut une presta gratuite en mode win-win (nous sommes aussi très contents de créer du contenu qualitatif), de faire un mini effort.

    Je le rappelle : l'objectif c'est de créer de la cohérence éditoriale ; pour livrer de la merde, foutez n'importe comment vos vidéos sur YouTube. ici, c'est un minimum éditorialisé parce que les internautes veulent immédiatement identifier QUI prend la parole dans une vidéo.

    Au surplus, le seul intérêt de diffuser une vidéo, dans notre philosophie, c'est d'accepter par la suite une communication bidirectionnelle : si certaines personnes sont frappées du syndrome "je vous ai déjà fait beaucoup d'honneur en acceptant d'être filmé(e)", et estiment que les internautes vont religieusement les écouter et amoureusement les regarder parler (et qu'au passage les p'tits gars présents pour les enregistrer ne sont que des crevards) : ils se mettent le doigt dans l'oeil jusqu'à l'épaule. Dans cette écosphère, et dans ce concept de Web-TV collaborative, il est strictement impossible de refuser la conversation : si on est filmé, qu'on présente un truc (un service, une théorie, un avis etc.) : on s'expose à devoir répondre à ceux qui demandent des précisions ou veulent enchaîner sur un débat. Ceux qui ne comprennent pas cela ne nous intéressent pas plus qu'ils ne nous inspirent confiance. Bienvenue dans le monde de la communication birectionnelle et de la e-réputation temps réel. 
    Enfin, je précise que les inscrits dans la base ne font STRICTEMENT jamais l'objet d'un fichier cédé à des tiers en vue d'une rentabilisation commerciale : c'est pour échanger sur un pied d'égalité que cette inscription est incontournable, et éditorialiser un minimum le contexte de la vidéo à frais raisonnable. Qui plus est ceux qui ont su en profiter savent que notre site leur donne une visibilité réputationnelle tout à fait correcte.

     
  7. Que les gens comprennent aussi bien que nous ne sommes pas obligés de leur offrir des DVD gravés le lendemain de l'événement parce qu’ils nous ont fait l’honneur d’être filmés : c’est nous qui venons gratis - et donner de la visibilité. Et d'ailleurs graver un DVD c'est un job respectable : même quand un client veut un DVD c'est un service facturable et voici donc comment nous avons en toute transparence résolu ce problème sur cette web-tv. Tout le monde peut quoiqu'il en soit récupérer gratuitement un lecteur embarqué depuis techtoc.tv pour visualiser n'importe quelle vidéo et la mettre dans son site, mais l’acte d’amour consistant à nous remercier en téléchargeant son fichier source ou en commandant sa copie DVD est, comme tous les actes d’amour, absolument facultatif : il sera néanmoins reçu comme une manière réglo de dire « merci ».
    Et qui plus est, le tarif est parfaitement réglo lui aussi.
    Si à l'arrivée on en vend deux, ce qui est certes rare, on aura couvert les frais de déplacement et c'est normal.
    J'ai eu vent de quelques bouffons qui se sentaient choqués qu'on puisse "faire de l'argent sur leur dos", et j'ai encore un fantasme nocturne qui revient dans mes rêves : je leur mets des claques avec un DVD dans chaque main. Ceux-là, je les offrais en effet.
    Le marché français, pour moi qui ai vécu et travaillé plusieurs longues années entre Londres et les US, est fatiguant en ce qu'il y a une proportion non négligeable de professionnels qui ont encore un problème dramatique, puéril, et très jaloux dans leur rapport à l'argent. Mais c'est l'objet d'un autre débat (nous le filmerons sans aucun doute gratuitement, celui-là, vous pouvez y aller).

     
  8. Que les organisateurs aient tout de même la gentillesse de nous créditer parmi les partenaires gold premium infinite élite n'est pas indispensable, mais pèse évidemment dans la balance (au moins comme partenaire media visible sur leur site).
 
Sur techtoc.tv les plateaux "TOCShows" sont financés par nos soins et par les ressources de nos partenaires :
Ce contenu est au coeur de techtoc.tv et sera toujours gratuit pour tous.
 
Sur les "e-conférences", c'est un autre contexte : certaines captations sont donc offertes (surtout si elles sont pertinentes avec l'actu et les problématiques de fond de l'écosystème), d'autres sont tout simplement des prestations payantes (relire ci-dessus) : mais il y a une troisième voie.
 
Elle consiste, si les conférenciers estiment que le contenu a une forte valeur ajoutée mais qu'ils ne souhaitent pas en financer la captation, à vendre un accès à ladite e-conférence en pay-per-view. C'est déjà totalement banalisé dans les pays anglo-saxons, et pour nous c'est facile à activer : le modèle reste la gratuité à la captation, et le partage du revenu à l'arrivée en mode 50-50. Etudiez cette possibilité si vous pensez qu'elle est viable et justifiée. Les conditions de pertinence ci-dessus restent néanmoins entièrement valables.
 
Voici encore d'autres pistes que nous avons parfois su actionner :
 
- trouver un sponsor pour le financement de la captation ;
- l'établissement d'un tarif variable en fonction des niveaux d'audience.
 
Tout est ouvert. Vous le savez, nos modèles sont en constante gestation et nous ne nous en cachons pas.

Il faut juste discuter sans complexe de ces réalités et opportunités et nous contribuerons activement à l'évangélisation autour de l'écosystème numérique en composant adroitement sur les bons dispositifs "win-win".
 

 

Posted: 27.12.2009 - 2 comment(s) [ Comment ] - 0 trackback(s) [ Trackback ]

 

 
 
Je vous invite à lire ce qui suit car cette page me sert à vous dire à quel point notre démarche, pour être informelle et détendue, n'en est pas moins sincère dans sa vision collaborative - et que j'ai peut-être besoin de vous et vice-versa.
 
Qu'est-ce que techtoc.tv si vous ne le saviez pas encore ?
 
C'est une web-tv collaborative, construite et imbriquée dans un réseau social, qui permet à des professionnels de l'écosystème numérique d'échanger tout en partageant l'objectif commun suivant : lancer des sujets de plateaux TV qui laisseront une trace utile de leur expertise. Et ça marche, en voici un signe incontestable.
 
Généralement, si vous lisez ce texte, c'est que je vous ai personnellement invité(e) à y jeter un coup d'oeil après avoir trouvé votre profil sur twitter, facebook etc. ou le plus souvent sur un réseau professionnel : c'est que vous nous plaisez ;-) 
 
Et ce ne sont ni des balivernes, ni des flagorneries : vous allez quand même bosser un petit peu ;) mais en retirer énormément - vous pouvez d'ailleurs demander aux autres contributeurs ce qu'ils en pensent (jusqu'ici, ça se passe bien ;) )
 
Alors voilà :  vous allez peut-être vous positionner à l'origine d'un plateau TV ou d'un tournage financé par techtoc.tv et sa communauté de partenaires.
 
Si vous avez eu un peu de temps pour vous balader sur le site, vous y reconnaîtrez... 
 
Notre marque de fabrique : un travail artisanal de qualité qui revendique constamment son franc parler et son honnêteté intellectuelle.
 
Si vous avez donc un peu de temps, n'hésitez pas à cliquer ICI (en étant préalablement authentifié(e), c'est mieux, mais je vous promets que le fichier de nos inscrits ne fait l'objet d'aucune cession commerciale à qui que ce soit : c'est pour pouvoir bosser tous ensemble et valoriser votre expertise qu'on est en réseau) pour nous proposer vos idées de sujets : c'est promis, nous répondons vite d'une part, et nous savons contribuer à créer la dynamique nécessaire pour mettre le tournage en place, avec les bons intervenants et tout et tout.
 
Une fois sur cette page voici les consignes, fort simples : 
 
- Si vous avez une idée alors posez-là sans complexe : commencez par créer un titre… accrocheur ! (si possible)
 
- Définissez le périmètre du sujet : pensez en vous y collant (si jusqu'ici j'ai réussi à vous motiver un peu ;) pour aller plus avant), que ce petit paragraphe de description de votre idée, va nous permettre de vous créditer comme auteur(e) de cette proposition, et que c'est sur la foi de cette introduction audit sujet que nous allons ou non décider de le financer, et c'est aussi ce qui permettra aux internautes de savoir ce qu'ils pourront y trouver (en somme, il faut aussi les motiver !)
(NB : une description plus complète sera possible - et nécessaire - une fois le sujet validé - jetez un coup d'oeil sur les webcasts existants pour vous faire une idée du format général)
 
- Pensez à définir une date temporaire :  elle sera purement indicative, mais nous permettra de savoir à quel moment, idéalement, vous souhaiteriez que ce sujet soit tourné en fonction de vos propres disponibilités ;
 
- Généralement les tournages sur cette web-tv sont des plateaux tv en mode talkshow, mais vous pouvez nous proposer des tournages en extérieurs lors d'événements par exemple. Nous les étudierons aussi. Vous pouvez d'ailleurs voir en cliquant ICI que nous assurons des prestations pour de nombreuses couvertures d'événements en reportages et / ou captations - retransmissions de conférences ou colloques.
 
Voici enfin pour terminer deux ultimes conditions à remplir pour que votre projet de tournage ait toutes les chances d'être financé et assuré (je me répète : si jusqu'ici j'ai réussi à conserver votre attention, et peut-être même un peu de motivation à aller plus loin ;) ):
 
1) Vos suggestions d'intervenants (en dehors de vous-même) : 
Eviter qu'on soit puisse être perçus comme s'exprimant entre "professionnels de la profession" ;) donc essayer de suggérer ou même mieux : inviter des tierces parties de type entreprises (utilisatrices ou annonceurs) concernées par les sujets proposés. 
Vous n'avez pas pour obligation d'amener qui que ce soit, c'est à nous de nous débrouiller et nous savons faire ;) - Néanmoins si vous avez des interlocuteurs en tête remplissez le champ prévu à cet effet dans la page de soumission d'une idée de tournage, pour nous indiquer vos pistes possibles (ou simple suggestions) - plus vos suggestions sont précises et plus vous aurez de chance que nous bloquions des places sur les sujets auxquels vous pensez, pour les interlocuteurs qu'il vous tient à cœur d'avoir à vos côtés.
(petite astuce : c'est toujours un moyen sympa de faire bouger ses clients, de créer un lien convivial dans le contexte du talkshow - et ils le vivent comme une chouette proposition de valeur ;) ) 
 
2) Vos suggestions de "bonnes questions" à poser dans le cadre de ce sujet : 
Préparer, pour chaque plateau donné, une liste indicative d'une dizaine de questions (si possible) qui doivent selon vous être posées pendant le développement de votre idée de sujet, si possible des questions non académiques (entendre par là que nous n'avons certes pas besoin des questions de circonstance qui viendront naturellement pour introduire ou développer le sujet): des questions aussi polémiques et dérangeantes que possible pour éviter toute langue de bois : en tout cas, susceptibles de créer un "enjeu" et de susciter un débat (un vrai !). 
 
 
Pour rappel, une fois envoyé, votre sujet génèrera une alerte à l'attention de plusieurs personnes du comité éditorial.

S'il est retenu, vous ferez alors partie des membres "contributeurs" du site.
 
Si j'ai réussi à attier votre attention sur cette web-TV qui a pour originalité d'être le fruit d'un travail collectif, alors conservez ce lien et revenez nous voir quand vous aurez le temps : c'est que nous n'aurons, ni vous ni moi, perdu notre temps ;-)
 
A bientôt j'espère -
 

 

Posted: 22.12.2009 - 35 comment(s) [ Comment ] - 0 trackback(s) [ Trackback ]

Nous cherchons toujours des étudiants si possible en lettres, ou des rédacteurs professionnels (c'est enfin de compte très ouvert et pas antinomique), pour jobs rémunérés de retranscription de nos plateaux TV.

Si vous recherchez de petites missions rédactionnelles susceptibles d'être gérées sur votre temps libre, alors cette annonce peut vous plaire.

Qui plus est, j'attire votre attention sur le fait que chez nous tous les auteurs sont crédités et que non seulement cette mission est rémunérée correctement, mais elle vous permettra d'assoir votre réputation auprès de cet écosystème.

Alors voici ce dont il s'agit concrètement : nous avons décidé de systématiser la retranscription fidèle en format écrit de tous nos plateaux TV.

Cela fonctionnera de la façon suivante :

  1. Retranscription fidèle du contenu pour validation par nos soins (en moyenne les plateaux durent une heure) ;
  2. Chapitrage desdits plateaux pour associer à chaque vidéo un lien hypertexte permettant à nos visiteurs de naviguer à l'intérieur des vidéos ;
  3. Soumission d'une liste de tags (forcément extraits du texte !) pour les associer à la vidéo pour son bon référencement ;
  4. Retravailler les textes de la retranscription pour les mettre en forme ; objectif : formaliser à partir des échanges en plateau Tv, mais aussi au travers des commentaires en vis-à-vis (qui sont parfois très quantitatifs),  un livre blanc sur le sujet concerné. Ce livre blanc sera alors associé à la vente du fichier source de nos vidéos tout en étant bien sûr offert aux intervenants ;
  5. Notre système permet d'ajouter des "infobulles" dynamiquement chargées dans le player vidéo : ces infobulles, que l'on positionne sur des "time codes" précis (entendre par là : à la seconde près) en fonction du contenu de la vidéo, sont par exemple des informations nominatives (faire apparaître à l'écran des noms/fonctions d'intervenants) ou des définitions de termes jargoneux : un peu comme les sous-titres dans n'importe quelle vidéo, mais ici on peut les créer online via notre backoffice pour faciliter la lisibilité de ce qui est parfois dit dans les conversations (autre exemple typique : quand un intervenant fait référence à un site web dont on a besoin de voir l'orthographe) ;
  6. Enfin, il se pourra parfois qu'il faille ajouter des slides en vis-à-vis des vidéos : il faudra les réaliser en toute dernière étape dans la mesure où la retranscription, le chapitrage et les infobulles auront en effet préparé et facilité cette dernière étape.

Ce job est aussi bien réalisable par des étudiants désireux de trouver un stage - dans la mesure où il permet d'apprendre beaucoup de choses : mais nous nous engageons alors à en faire un stage rémunéré.

Mais en fonction de la complexité des sujets, il se peut que nous préférions faire appel à des rédacteurs qualifiés.

Il est aussi très attractif pour celles ou ceux qui aiment les travaux littéraires (car oui, il y a de la mise en forme) - sans compter que notre environnement est dynamique, instructif, et sympa. De surcroît il s'agit bien d'un job évidemment ciblé pour le télétravail, avec tout ce que cela comporte d'aspects fort pratiques.

Rémunération : Ce n'est pas de la langue de bois, mais il n'y a pas de tarif type (je pense que la moyenne va être de l'ordre de 100 euros par retranscription), c'est lié à la quantité de travail et aux options ci-dessous. Quelqu'un qui bosse bien sera en outre forcément de mieux en mieux payé, pour la bonne et simple raison que nous valoriserons le travail de qualité (ou la qualité du travail : c'est comme vous voulez !).

Merci de nous écrire pour postuler sur jobs [at] webcastory [point] com.

Archive
Categories