Email     Password  
Connection | Subscription
Une télé collaborative dont les programmes sont conçus par les experts des technos et médias numériques
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Mobile
Business
Digital rights
and duties
Actus, tendances et trouvailles (NEW)
A propos de nous
Eric DOS SANTOS, directeur marketing Feedback 2.0, nous parle de l'expérience de son client Owlient qui gère une communauté active de plus d’1 million de personnes.
You can navigate through the video thanks to the interactive summary:
Here's my feedback:
I transmit my opinion: I find this subject...




Webcast
notes
Speakers (4)
AUDIENCE
 
 
If I sponsored this subject?
Follow us on Twitter
Follow us on Facebook
Format : Interview – in depth
Treatment : Tendancies
 
Speakers :
Alexandre Lachaut, CapGemini Consulting
Alexandre Lachaut, Consultant CapGemini Consulting Techno...
Christophe Asselin, dmg world media
Eric Dos Santos, Feedback 2.0
Eric DOS SANTOS, directeur marketing Feedback 2.0, nous parle de l'expérience de son client Owlient qui gère une communauté active de plus d’1 million de personnes.

Interview de Eric DOS SANTOS, directeur marketing Feedback 2.0, sur ad:tech Paris.Enregistrée le 8 avril 2009.Article rédigé par Alexandre (et non Emmanuel ;-) ) Lachaut (Webcastory)Feedback 2.0 édite une suite logicielle qui permet aux entreprises d’entrer en communication avec leur communauté.Eric nous parle de son expérience avec son client Owlient qui gère une communauté active de plus d’1 million de personnes. A ses débuts, Owlient n’avait pas d’outils de gestion de sa communauté. Ce sont donc les membres qui ont créé les outils pour communiquer via les blogs…pour le meilleur et pour le pire. Owlient a donc mise en place des outils plus structurés. Aujourd’hui les entreprises n’ont plus affaire avec de simples consommateurs mais avec des « consom-acteurs » qui désirent partager ou échanger leurs expériences. Les entreprises doivent donc s’outiller pour gérer leur communauté comme un « actif ».Owlient utilise les membres de sa communauté comme « product manager externe » ou comme béta-testeur car aucun jeu ne sort sans avoir été testé par la communauté. Cela correspond à une réalité d’aujourd’hui : le consommateur a une valeur à apporter à l’entreprise et celle-ci doit savoir la saisir.Autre aspect intéressant dans l’exemple cité par Eric, c’est la dimension collégiale et collaborative de la communauté. Certains membres postent des idées d’amélioration ou de jeu et les autres membres réagissent, argumentent, approuvent ou désapprouvent. Owliente a d’ailleurs bien compris l’intérêt d’impliquer sa communauté en proposant une récompense à ses membres dont les idées sont retenues.Les entreprises ont compris, pour la majorité, l’intérêt du web 2.0. En revanche, elles ont du mal à savoir quels outils utilisés pour quelle cible. Eric précise toutefois que l’aspect web 2.0 doit correspondre à la stratégie de l’entreprise. Il ne s’agit ni d’une mode ni d’une obligation. Il faut que l’image de l’entreprise soit réfléchie par rapport à sa stratégie. Enfin 2 réflexions d’Eric que je trouve intéressantes à partager : - ce qui pousse une entreprise à s’intéresser à sa e-reputation et aux outils d’échange sont la maturité et la connaissance d’internet de ses dirigeants.- la culture « social media » de l’entreprise et sa retranscription dans la vie de tous les jours seront un critère de choix étudié par les futurs salariés, notamment les jeunes de la génération Y. Cela fera certainement l'objet d'un talkshow sur hrchannel (la première web-TV collaborative dédiée aux RH).

Share the link:
Connected subjects: