Email     Password  
Connection | Subscription
Une télé collaborative dont les programmes sont conçus par les experts des technos et médias numériques
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Mobile
Business
Digital rights
and duties
Actus, tendances et trouvailles (NEW)
A propos de nous
De parts et d'autres aparaissent des alternatives monétaires. Les SEL (Systèmes d'Echanges Locaux) mais aussi des solutions internet comme Flattr, ou l'initiative de la SARD (Société d'Acceptation et de Répartition des Dons), les twollars, et les Banques P2P, qui préfigurent un nouveau rapport à des monnaies nouvelles et multiples. Va-t-on assister à une révolution monétaire grâce à internet ?
Here's my feedback:
Below, I explain my motivation to the organizers:


I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : Dans les studios de Webcastory
Article
Collaborative content preparation:
Speakers (4)
AUDIENCE
Webtv guidelines
 
 
If I sponsored this subject?
Follow us on Twitter
Follow us on Facebook
Format : Talkshow
Treatment : Debate
 
Speakers :
Cesetti Christophe, Valeureux.org
Pilotage opérationnel et responsable des organisations av...
Emmanuel GADENNE, Internet Manager @ Sopra Consulting
Manager Internet chez Sopra Consulting
Etienne Hayem, Auto entrepreneur.
Créateur d'abondance
Guillaume Soulet, - ex-Secretaire du Parti Corsaire

- ...
Entrepreneur associatif du web 2.0
De parts et d'autres aparaissent des alternatives monétaires. Les SEL (Systèmes d'Echanges Locaux) mais aussi des solutions internet comme Flattr, ou l'initiative de la SARD (Société d'Acceptation et de Répartition des Dons), les twollars, et les Banques P2P, qui préfigurent un nouveau rapport à des monnaies nouvelles et multiples.

Va-t-on assister à une révolution monétaire grâce à internet ?

La crise financière est avant tout une crise monétaire. Comme l'a annoncé Paul Krugman, la redéfinition de la monnaie est la priorité des priorité avant toute chose.

Alors que les tenants du système en place tentent d'écoper avant le naufrage, apparaissent partout des alternatives monétaires. Les SEL (Systèmes d'Echanges Locaux) mais aussi des solutions internet comme Flattr, ou l'initiative de la SARD (Société d'Acceptation et de Répartition des Dons), les twollars, et les Banques P2P, qui préfigurent un nouveau rapport à des monnaies nouvelles et multiples.

L'argent dette à intérêts est-il compatible avec une économie de l'abondance ? Doit-on s'attendre à une explosion du nombre de monnaie, ou à un changement de la nature même de la monnaie ? Quel est le rapport entre la valeur et la monnaie ? Comment seront créées les monnaies alternatives ? Est-ce la fin du monopole monétaire et le début des monnaies communautaire ?

Quand personne ne remet en cause la nature même de la monnaie pour bâtir des business sans création monétaire associée, d'où viendra la monnaie d'échange ? Qu'est-ce que la création monétaire ? Comment une monnaie alternative communautaire peut-elle proposer des modèles de développement sécurisés ?

Références :

Voir ce premier plateau sur les monnaies virtuelles : Monnaies virtuelles : enjeux et perspectives

http://www.creationmonetaire.info

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dividende_Universel

http://exploracoeur.net/

http://flattr.com

http://wiki.glenux.net/TwitBank

http://appelpourlerevenudevie.org/

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_distributive

http://sard-info.org/

Share the link:
Connected subjects:
  • Comment from Stanislas Jourdan: Je dois dire qu'au départ les idées qui émanent derrières tous ces liens m'ont laissés très perplexe et dubitatif. Pourtant, après une bonne petite discussion et un peu de pédagogie j'ai rapidemment été convaincu de la nécessité de réflechir sur ces questions, qui sont en fait loin d'être juste subversives et réactionnaires mais émanent d'une vraie réflexion de fond sur la société sans être dénué de sens. Bien au contraire.J'espère vraiment que ce plateau aura lieu...   Comment from Etienne Hayem: Super initiative, je ne peux que me réjouir!Vu la largeur et la profondeur du sujet (l'argent, la valeur, les valeurs) et toutes les possibilités il me paraît très important qu'on mette bien un cadre de ce que l'on se pose comme question et des limites que l'on se fixe.- L'économie- La fonction de la monnaie- le sens et l'intention d'une monnaie- La monétisation sur InternetEst-ce qu'on s'intéresse plus au POURQUOI l'alternative? ou au COMMENT? ou les deux? voilà.. autant de pistes de ce que l'on ferait bien de choisir avant de commencer le plateau. Sinon on peut aussi faire plusieurs épisodes progressifs en allant pas à pas.Je pense aussi qu'il serait bien d'avoir quelqu'un qui n'y connait pas grand chose ou plutôt contre, pour avoir un peu d'argumentations à fournir. Enfin, quelqu'un qui utilise déjà une 2ème monnaie pourrait être également intéressant pour avoir un témoignage vivant, simple et concret de ce que cela peut permettre. Comment from Aurel Phyrezo: Je participerais avec plaisir. Quelle date est prévue pour le tournage ? Etant employé, le soir ou le we, m'arrangerait .... je suis de plsu régulièrement en déplacement. Peut-on prévoir un doodle pour trouver une date. Comment from Stanislas Jourdan: @zoupic : oui très bon cadrage et bonnes remarques !@Aurel : D'ordre général, les plateaux techtoc ont lieu le mercredi entre 14h et 18h.Concernant ce plateau, il n'a pas de date précise puisqu'il est encore dans la section "tournage en attente de financement" (cf : nouveau fonctionnement de techtoc : http://techtoc.tv/fredbascunana--Frederic-BASCUNANA/blog/64 ).Concrètement cela veut dire que ce plateau n'aura lieu que s'il est financé, d'où le bouton qui apparait désormais sous le player : "ma société pourrait peut être sponsoriser ce sujet"Nous nous entendrons sur une date dès lors que nous aurons trouvé ensemble une solution de financement.@votre disposition pour vos questions :)  Comment from Guillaume Soulet: Un sujet très intéressant, notamment en ces temps où le keynesianisme fait un retour triomphal !Cependant, je pense que ce débat sera purement théorique étant donné la marginalisation de ces nouvelles "monnaies", et qu'il y a plus, à l'heure d'aujourd'hui, des "comptes" virtuels (paypal par ex.) que de monnaies nouvelles.Mais, le jour où Google (je ne vois que cette firme pour réussir cet exploit...) créera sa propre monnaie, on fera un pas de plus vers une "monnaie globale".Je pense qu'écrire à Paypal France (ou luxembourg), Allopass France ou encore une banque en ligne quelconque afin de trouver le financement ne serait pas contre productif. Comment from Vincent Berthelot: Alors là Guillaume tu viens en une phrase d'éclaircir ce débat en tout cas à mes yeux : "il y a plus, à l'heure d'aujourd'hui, des "comptes" virtuels (paypal par ex.) que de monnaies nouvelles."La monnaie nouvelle un combat de Bobo ou bisounours ? Je sais que Emmanuel et Patrick sont convaincus par ce projet mais pour ma part je ne l'ai jamais été et je viens de comprendre de nouveau pourquoi avec tes quelques lignes. Comment from : @Vinvent BerthelotLes tenants du Minitel n'ont aussi pas du tout compris le développement d'internet.Les monnaies locales, ou communautaires existent depuis toujours, et on peut citer entre autres grandes réussites pas du tout marginales le WIR Suisse le SCEC Italien ou le Chiemgauer Allemand. Je vous laisse découvrir ces monnaies par une recherche.Par ailleurs de nouveaux Systèmes monétaires (types de création monétaire) sont en plein développement comme le Dividende Universel (là aussi recherche).Il est évident que peu de monde a jamais été convaincu de toute nouveauté difficile à appréhender dans un système en place, et je me passerai de références historiques. Ce qui ne veut pas dire non plus que toute nouveauté est pertinente, mais qui veut dire qu'on ne peut pas balayer une idée qu'on ne comprend pas sous prétexte qu'on ne la comprend, pas, et qu'il convient de l'adopter ou de la rejeter qu'une fois qu'on l'a comprise, pratiquée, et que ses résultats sont jugés pour ce qu'ils sont. Comment from Guillaume Soulet: @Stéphane:Pour qu'une monnaie existe, il faut qu'elle soit acceptée comme moyen d'échange.Établir une monnaie locale est en soi quelque chose d'intéressant car à contre-courant de la logique globaliste. Cependant il ne faut pas penser le net comme on pense le monde "réel". L'intérêt est de penser "comment le net peut il révolutionner la notion de monnaie?", et également se demander le rôle des banques dans l'avenir:Internet est le "marché" par excellence, où n'importe qui peut devenir son propre banquier (ou presque, car les banques ont su brider le développement de l'économie en ligne ex: Ordre de bourse).@Vincent:Ce sujet n'est intéressant que sur son aspect "futur proche", car à l'heure actuelle, la "monnaie électronique" (Monéo par ex.) n'a pas tenue ses promesses, et les banques ne commencent qu'a peine à jouer le jeu sur internet (à tord ou à raison?).Mais il viendra assez vite l'idée d'une "monnaie internet", parallèle aux monnaies étatiques, capable de financer des services ou des biens, ou de gagner de l'argent pour ensuite le convertir (ou non). Comment from : @GuillaumeLa révolution à laquelle nous assistons est en partie due au fait que les tenants d'un systèmes "quelques patrons" - "beaucoup de salariés", "producteurs" - "consommateurs", pyramidal explose par la prise de conscience que chaque individu est à la fois émetteur - récepteur, producteur - consommateur, et pas l'un ou l'autre.C'est ce qu'est internet, un réseau totalement SYMETRIQUE où chacun peut produire, et émettre sans droit de passage, contrairement au minitel qui lui aussi était un modèle pyramidal.La monnaie n'est pas autre chose, elle est dans un système pyramidal, et il ne suffira pas d'utiliser des réseaux différents pour la "transporter", son mode de création assymétrique doit lui aussi être remis en question , et chacun doit pouvoir être créateur de monnaie en totale symétrie, soit de façon consensuelle, soit de façon régulée.Et ça suppose non pas une confiance dans la monnaie, mais une confiance dans les individus, pour accepter le fait que chacun puisse émettre un delta de monnaie sans compensation "apparente" autre que le pari qu'on fait qu'on pourra un jour ou l'autre acheter à lui aussi via un delta de monnaie.Cf mathématiques différentielles et révolution Newtonienne pour comprendre ce qu'est une "petite quantitée" sommée dans le temps, et comprendre par la suite la démonstration formelle du Dividende Universel : http://fr.wikipedia.org/wiki/Dividende_UniverselC'est effectivement justement uniquement une question de confiance. Moi j'ai confiance dans l'ensemble des individus, pas vous ? Comment from Stanislas Jourdan: Moi j'ai confiance, mais il est vrai que la société française est particulièrement sclérosée de ce coté là...Voir cette excellent vidéo à ce sujet : http://www.dailymotion.com/video/xbqvqz_yann-algan-construire-une-societe-d_newsJe pense qu'avant de vouloir tout révolutionner, il faut arriver à réinculquer de la confiance entre les citoyens. La confiance est le levier nécessaire pour faire bouger les choses. Comment from : @StanNon pas "avant"... C'est PARCE QUE on proposera une monnaie bâtie sur la confiance que la confiance refera jour.La confiance découle de l'analyse des ACTES et de leurs CONSEQUENCES. On ne réintroduira donc aucune confiance avant que ce travail ne soit fait. La confiance reviendra quand la JUSTICE aura été rétablie. Comment from Guillaume Soulet: J'ai quelques difficultés à imaginer laisser le processus de création monétaire (en dehors de l'effet multiplicateur du crédit) à des tiers. J'ai également du mal à concevoir une monnaie basées sur la confiance réciproque, ce qui reviendrait de facto à une monnaie de gré à gré (corrigez moi si je me trompes).Je pense qu'il ne faut pas laisser les choses s'autoréguler, surtout quand il s'agit de monnaie, car je ne crois pas en la theorie de l'homo œconomicus (des etres humains parfaitement rationnels en toute circonstances) et je pense que sans le concept de "tiers de confiance", une monnaie ne vaudra rien. Comment from : @Guilaume vous n'avez pas analysé les liens fournis ? Il faut analyser les liens fournis, parce que votre réponse ne cadre absolument pas au cadre conceptuel proposé. Le Dividende Universel n'EST PAS une monnaie de gré à gré, donc de quoi parlons-nous si les idées ne sont pas comprises avant que de répondre ? Comment from Stanislas Jourdan: Ah... l'oeuf ou la poule...Lequel de nous 2 a raison je ne sais pas, mais je vois quand même mal comment mettre en oeuvre des monnaies alternatives comme ça d'un claquement de doigts. Par contre c'est clairement réalisable sur des communautés où la confiance règne déjà.Après, le concept pourra s'étendre ailleurs, mais je pense qu'il faut d'abord des "proof of concept" non négligeables (et surtout Français si possibles!). Comment from Stanislas Jourdan: Ne néglige pas le besoin de pédagogie, cher Stéphane ! ;-)En tout cas ça promet une belle séance d'hétérodoxie économique ! Comment from Stanislas Jourdan: Article intéressant à lire sur lemonde.fr : http://www.lemonde.fr/opinions/article/2010/04/19/crise-economique-non-crise-de-regime-par-philippe-simonnot_1336674_3232.html Comment from Bruno Delpeuc'h: Des systèmes commencent à émerger :- des banques créent leurs monnaies privées c'est-à-dire de vraies devises numériques voient le jour depuis quelques années.- des systèmes d'échanges construits sur les réseaux pairs à pairs afin de permettre des échanges et intéractions directes entre entités, individus ou organisations sans intermédiaires.Tout cela est de plus en plus possible aujourd'hui parce que les réseaux et techniques employées permettent d'assurer une véritable confidentialité, intégrité des données, authentification et sécurité des opérations/transactions.Mais ces systèmes restent encore confidentiels si je puis dire parce qu'ils sont encore en phase de recherche et développement. Où certains chercheurs et spécialistes de la finance travaillent ensemble pour optimiser ces systèmes avant de les rendre accessible à tous. Enfin ils sont en compétition directe avec le système établi et en place.@StéphaneFélicitations pour la forme didactique des billets de ton blog ! Un régal.Depuis des années, je me lamentais de ne pas trouver un blog d'un financier français qui s'exprime franchement, sans langue de bois et clairement comme savent le faire certains américains ou anglais que je lis très régulièrement. Bref, je t'ai ajouté dans mes fluxrss sans hésiter. Mais j'ai une question à soumettre à ta sagacité : que penses-tu des devises numériques fondée sur l'or ou l'argent ?  Comment from : @Bruno Delpeuc'hConcernant une monnaie à Etalon métallique, j'ai apporté une solution relativiste complète dans ce post : http://www.creationmonetaire.info/2010/01/dividende-universel-systeme-monetaire.htmlC'est donc parfaitement possible à condition de comprendre la valeur fondante de l'Etalon de base par rapport à la masse monétaire totale en circulation. Tout lien fixe condamnerait objectivement la masse monétaire à être fixe aussi, et donc conduirait à des crises déflationnistes par thésaurisation des prêts à intérêts, impliquant des faillites forcées.Je suis et reste fort étonné que la notion de Relativité pourtant connue depuis la Relativité Restreinte et Générale d'Einstein (1905 - 1915) en physique mette autant de temps à être comprise et déployée dans une discipline pourtant autant "soit disant" mathématisée que l'économie.J'en déduis d'ailleurs, que ceux qui croient comprendre les Mathématiques et la Finance, feraient bien de lire les grands physiciens, et qu'on manque de physiciens dans les applications concrètes des mathématiques.Il ne m'a pas étonné de constater d'ailleurs que Maurice Allais, notre seul Prix Nobel d'économie soit un Physicien de très bon niveau : http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Allais#Int.C3.A9r.C3.AAt_pour_la_physique Comment from Bruno Delpeuc'h: Bonjour Stéphane,Lorsque tu dis : "Concernant une monnaie à Etalon métallique, j'ai apporté une solution relativiste complète dans ce post : http://www.creationmonetaire.info/2010/01/dividende-universel-systeme-monetaire.html"J’ai lu avec beaucoup d’intérêt le week-end dernier ce billet et entamé la lecture des suivants que tu as publié sur ton blog sur le dividende universel ou revenu permanent parce que c'est un sujet auquel je crois et sur lequel je planche modestement depuis un moment déjà. Je ne suis pas encore arrivé à tes dernières publications et poursuis leurs lecture.Je te remercie par avance pour tes contributions parce qu’elles alimentent déjà mes pensées, réflexions sur la conception, le design d’un système d’échange. Autrement dit, une infrastructure qui facilite la finance libre où une devise numérique fondée sur un étalon universel tel que l’or ou l’argent permettrait aux individus, peuples, États, banques, entreprises d’échanger directement entre eux avec beaucoup moins d’intermédiaires qu’aujourd’hui pour payer des marchandises ou services.Tu indiques : "C'est donc parfaitement possible à condition de comprendre la valeur fondante de l'Etalon de base par rapport à la masse monétaire totale en circulation. Tout lien fixe condamnerait objectivement la masse monétaire à être fixe aussi, et donc conduirait à des crises déflationnistes par thésaurisation des prêts à intérêts, impliquant des faillites forcées."Selon moi, les risques de défaillance de marché pourraient être réduits avec un nouveau système d’échange fondé : - sur l’étalon-or parce que l’or est universellement accepté partout, stable et divisible numériquement et,- sur un système d’échange soit une infrastructure pairs à pairs qui faciliterait/permettrait les intéractions directes entre entités (ie individus ou organisations).Tu t'interroges : "Je suis et reste fort étonné que la notion de Relativité pourtant connue depuis la Relativité Restreinte et Générale d'Einstein (1905 - 1915) en physique mette autant de temps à être comprise et déployée dans une discipline pourtant autant "soit disant" mathématisée que l'économie.J'en déduis d'ailleurs, que ceux qui croient comprendre les Mathématiques et la Finance, feraient bien de lire les grands physiciens, et qu'on manque de physiciens dans les applications concrètes des mathématiques."A mon humble avis, la finance n’a pas encore véritablement tiré parti d’Internet.La révolution, la transformation de la finance et ses dérivés monétaires sont en cours. Bien que n’étant pas mathématicien ni physicien mais ayant une approche pluridisciplinaire, je partage ta recommandation : back2basics ! J’ajoute qu’Internet modifie complètement les notions d’espace et de temps en étendant ce principe de la relativité à l’interface. L’interface favorise la connexion entre entités, individus ou organisations.Enfin tu observes : "Il ne m'a pas étonné de constater d'ailleurs que Maurice Allais, notre seul Prix Nobel d'économie soit un Physicien de très bon niveau : http://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Allais#Int.C3.A9r.C3.AAt_pour_la_physique"Selon moi, c'est un scandale que Maurice Allais ne soit pas plus entendu ou qu’il ne bénéficie pas plus souvent de tribunes pour communiquer, s’exprimer. Il fait parti pour moi de cette génération d’Hommes qui ont un vécu unique, une expérience de la vie précieuse à transmettre à tous et dont nous devons nous inspirer. Enfin c'est pour moi un Grand Homme que les gens doivent absolument découvrir et nos politiques s'inspirer !N’étant pas en contact avec Monsieur Maurice Allais, je ne sais pas quel est l'état de santé de ce Grand jeune homme. Quelqu'un pourrait peut-être le contacter ou son entourage pour lui proposer un plateau sur TTT, non ?Enfin ce sujet de plateau me fait penser qu'une chaîne consacrée à la Finance serait la bienvenue sur TTT, non ? Et je ne parle pas d'une chaîne d'actualité/information financière ! J'imagine plus une chaîne sur TTT où l'on parlerait de la Finance et ses dérivés monétaires à l'heure d'Internet : les concepts, idées, etc.  Comment from Guillaume Soulet: Je me permet de poster une petite réponse, en comparaison aux dernieres productions.Je pense que le sujet dévie fortement sur une base ultra-théorique et faiblement intelligible de la majorité de ceux présent ici.Je suis très opposé à la sophistication de l'instrument qu'est la monnaie, car il s'agit selon moi de non pas protéger l'économie, mais de le rendre compréhensible d'une minorité qui peut ainsi en profiter pour dégager d'énormes bénéfices tout en se couvrant en cas de faillite du système en expliquant qu'il n'était pas prévu pour gérer une situation particulière.Je me permet également d'apporter une remarque, à savoir que ce plateau à deux besoins à couvrir pour exister:- Une source de financement pour "payer" le plateau- Un public intéressé pour justifier le financement.Or, je vois mal une banque financer ce plateau où il sera abordé des sujets purement théorique réservé à des cercles de réflexion.Et je vois mal un public regarder l'émission si les thèmes sont hors de portée du spectateur moyen.Enfin, je vois mal un sponsor pour une émission qui ne sera pas regardé de tous...Je pense qu'il serait important de se recentrer sur des thèmes plus simples, plus intéressant pour une majorité de personne, plutôt que pour quelque techniciens avertis. Comment from Aurel Phyrezo: Bonjour Guillaume, permets moi de n'être absolument pas d'accord, bien au contraire.le sujet de la monnaie, ou plutot du système monétaire, est artificiellement maintenu comme compliqué , pour en assurer la stabilité. C'est en effet l'ignorance des mécanismes monétaire, qui assure la confiance qui lui est accordé. Pourtant ces mécanisme ne sont pas si compliqué, et une bonne pédagogie permet à tout un chacun, et j'en suis un exemple, d'appréhender ce qu'on manipule lorsqu'on tient un billet entre les doigts. Et ce n'est que quand un grand nombre aura pris conscience de ce que représente la monnaie, que l'on pourra envisager une transition vers un système plus adapté aux défis de notre temps.Avec le Mouvement pour la Transition Monetaire, j'ai eu l'occasion d'aborder le sujet avec un public de néophites, et l'expérience fut très concluante.La question du financement est plus pénible. Les banques, mis à part quelques cygnes noirs comme la NEF, seront peut à même de scier leur branche. Quelles sont les organismes ayant intérêt à une telle transition. Il faudrait chercher du côté de Paypal, Sol, ResEuro et autres systèmes alternatifs. ++ Comment from Stanislas Jourdan: Remarques assez juste. il me semble effectivement très difficile de trouver un sponsor. Nous avons également à terme l'idée d'offrir la possibilité à des internautes de financer eux même un plateau, faire une espèce de crowdfinancing, mais pour être honnête ce n'est pas la priorité de notre équipe technique.Néanmoins, ce n'est pas parce qu'un sujet n'est pas "à la portée" de tous qu'il n'est pas légitime de le traiter. Ou alors on va finir par se faire racheter par TF1 ;-)D'ailleurs l'actualité "crisiologique" récente montre bien la pertinence de la question de la création monétaire dans l'économie...Bon, cela dit, ce sujet est clairement border-line par rapport à la ligne éditoriale de techtoc. Mais comme nous allons bientôt lancer d'autres web-tv sur d'autres sujets (politique, finance etc...) je propose de garder ce sujet bien au chaud pour plus tard.Ce qui n'empêche pas de continuer à discuter en attendant... ;-) Comment from Guillaume Soulet: Je suis d'accord sur le coté pédagogique, c'est d'ailleurs l'interet d'une emission que de confronter des idées ;-).Cependant, loin d'être en désaccord avec les idées avancées, c'est surtout le risque que cette émission soit hors de portée des internautes qui m'inquiètes: Combien de personnes savent ce qu'est le PIB et le PNB?Il ne faut pas, à mon sens, mettre la barre trop haut pour devenir un sujet à élites, mais au contraire vulgariser ce sujet trop longtemps réservé à quelques initiés (par proportion) et pour cela je pense qu'il faudrait, justement, se recentrer sur du concret et moins d'abstrait.Cependant, ce n'est n'est pas "mon" sujet, et s'il faut être technique je m'engage à l'être. Mais quel intérêt de faire une émission si personne n'arrive à la suivre... Comment from : Je suis évidemment 100% d'accord avec Phyrezo.Disons que le sujet n'est pas plus compliqué que de comprendre ce qu'est une sphère en expansion, un ballon qui gonfle quoi.Mais c'est évident que même un ballon qui gonfle demande un minimum de réflexion... Comment from Frédéric BASCUNANA: Oui Guillaume, mais je suis désolé d'être en désaccord avec toi : pratiquer le nivellement par le bas (parce que c'est précisément ce que tu décris) ne nous intéresse absolument pas.Qui plus est, fonder une ligne éditoriale sur ce que l'on estime être le degré d'inculture générale est à la fois un peu condescendant et à double tranchant : c'est une impression subjective ou fondée sur un constat chiffré ?Boutade à part, nous ne sommes pas la télé, pas de raccolage avec des sujets pour niveau intellectuel moyen évalué grosso modo à CM2+ : nous traitons les sujets qui nous intéressent et qui nécessitent qu'on ait un peu d'estime pour l'intelligence de l'audience qualitative que vous allez cibler : à te lire on a l'impression que tu veux t'assurer que Madame Michu puisse comprendre les enjeux des monnaies virtuelles...    Comment from Guillaume Soulet: @Frédéric: Je ne comprend pas très bien ta réaction, elle me semble un peu exagérée car je n'ai nullement souhaité ramener ce sujet à un niveau où il en serait ennuyeux pour tous :-/.Je comprend que mes réponses puissent être difficilement appréciables après les posts de qualités qui ont précédés, cependant mon seul souhait est de rendre ce sujet "sponsorisable" et compréhensible de plus de personnes...Je m'excuse si j'ai véxé ou bléssé quelqu'un par mes propos, cela n'a jamais été mon but. Comment from Alain Parize: La "révolution monétaire" sur internet ne peut être que l'adaptation au e-commerce au sens large, c'est à dire des échanges de produits, services et contenus, de 3 millénaires d'histoire économique.Oui, qui dit monnaie dit confiance. Et comme la confiance est difficile à accorder et à quantifier, la meilleure solution trouvée à ce jour c'est la convertibilité, c'est à dire la possibilité de transformer une quantité de "monnaie" permettant d'acheter un actif à un endroit en une autre monnaie permettant d'acheter un actif équivalent ailleurs. comme ça le problème de confiance est résolu par l'évolution du taux de change.Ce qui est nouveau sur internet c'est que des "monnaies" de communautés non proches physiquement (jeux, programmes marketing et autres) peuvent exister indépendament du référentiel économique local de l'internaute.Il existe en France une société qui permet à n'importe quelle monnaie ou quasi-monnaie de devenir convertible quasi universellement sur le web : Limonetik.Au travers de leur plateforme, tout nouvel emetteur de monnaie "sérieux" peut garantir la pérennité de sa démarche grâce à une convertibilité "ouverte". Comment from Cesetti Christophe: J'ai trouvé une personne sur Strasbourg qui fonctionne avec des monnaies complémentaires et très peu en Euro...et qui le vie très bien http://robin-monnaie-sociale.eklablog.net/...comme quoi quand in veut on peut ;-) elle peut intervenir pour illustrer le propos le jour du tournage. Comment from Cesetti Christophe: pour ne pas réduire les monnaies sur internet au seul e-commerce, et mieux percevoir les enjeux des monnaies libres via l'internet, un atelier sur les monnaies libres va avoir lieu pendant 3 jour les 27-28-29 juin prochain. Plus d'info sur http://bit.ly/dbtGkr.Cet atelier nourrira également le plateau... Comment from Cesetti Christophe: trouve ce sujet : Excellent !Révolution Monétaire sur Internet = RMI ;-) Comment from Anne Emsalem: C'est curieux, lorsque j'ai lu le sujet la première fois, il ne m'est pas apparu que l'internet serait un outil de création de monnaie, mais plutôt un catalyseur de réflexions sur la monnaie. Les premières questions a se poser ne seraient-elles donc d'ordre général en considérant la monnaie comme un instrument d'échange ( ce qui me semble être sa définition de base, mais je peux naturellement me tromper) qui permet d'harmoniser des valorisations de produits et services très divers . En tant qu'instrument d'échange, elle se rapporte a des produits ou services "réels" , et n'engage pas la notion de monnaie qui elle même devient un objet d'échange, alors que sa relation avec le service ou produit dont elle était originellement la contrepartie s'éloigne de plusieurs degrés.Qu'elle soit sur papier ( billets) ou titres échangeables ( chèques, escompte de tout ordre, moneo ou autre) , le concept même de monnaie est virtuel puis qu'il est basé sur un consensus arbitraire et fluctuant de valeur. Seule notre perception de sa "réalité" semble empêcher certains d'entre nous a séparer ses fonctions primaires d'échange et son utilisation secondaire sous la forme d'un autre "objet" qui acquiert une vie propre en dehors du cadre des échanges..- et donne ainsi l'excuse de spéculation, dont on ne sait quantifier les méfaits. Des lors une monnaie ou des systèmes monétaires peuvent être examinés en fonction de son intention -- que doit -elle représenter ?De sa fonctionnalité -- a quoi doit -elle servirDe ses limites - A quoi elle ne doit pas servirDe son universalité- comment peut-elle etre acceptée et utilisée par tous ses utilisateurs potentiels.. , qui la régularise, etc? C'est un sujet incontournable. De cette base d'échange qui devait être un outil de travail , nous en sommes arrives a un monstre qui défie totalement ses origines. Il est normal que dans un monde qui ne cesse d'effacer les frontières géographiques, économiques et sociales, un nouveau paradigme ne cherche a naître.Comme le fera bientôt cette émission, en tous les cas a souhaiter! Anne EMSALEM Comment from : @Anne EmsalemOui tout à fait Anne. Tu poses avec ces questions un ensemble d'axiomes fondamentaux qui doivent diriger la construction d'un code de fonctionnement d'un système ou "Loi".Par exemple en physique on applique le "principe de relativité" sous la forme "les Lois physiques doivent être indépendantes du référentiel".C'est sans avoir posé ces principes fondamentaux que les monnaies se sont déployées. Or effectivement au vu de l'expérience, et au vu désormais de nos connaissances en terme de systèmes théoriques, nous devons redéfinir ce que sont les fondamentaux d'une monnaie, et donc décider quels sont les principes axiomatiques qui doivent régir la construction d'un tel système.Et parmi ces principes j'inclus précisément la relativité, ce qui implique que le système soit symétrique. Comment from Anne Emsalem: Voyons, si je réfléchis a cette idée, je me trouve immédiatement dans une impasse cognitive. La même impasse, soit dit en passant qui nous donne l'impression d'un schisme entre sciences dites "exactes" et les sciences dites "humaines" - un vaste autre sujet de conversation .. Pour en revenir a cette idée , donc, la monnaie et ses "lois" ne peuvent être indépendantes du référentiel d'utilisation- dans ce cas des personnes qui ont développé l’idée de substituer objets et services pour justement un autre référentiel plus aisé a manipuler. A ce stade , nous sommes encore dans un domaine mathématique cartésien, simple de symétrie.La monnaie est donc une représentation d'un concept né d'une expérience humaine bien particulière. De part son ampleur d'utilisation, elle est devenue une perception générale, c'est- a- dire, que sans examination particulière, tout le monde, lorsque l'on dit " monnaie" arrive grosso- modo a comprendre de quoi on parle. J'aimerais pourtant attirer l'attention sur le fait que c'est justement parce que l'on ne s'attarde pas sur les détails de cette perception, que - d'une part on finit par accepter de facto que la monnaie est devenue un "objet", ce qu'une simple réflexion ne peut confirmer en aucun cas( quel serait cet objet le billet, les pièces, les titres, les valeurs ? tous des éléments différents qui tournent autour de ... mais ne sont pas exactement "monnaie")- d'autre part, a travers ce manque de rigueur, cet "objet", qui n'en est pas un finalement acquiert dans des perceptions plus complexes une vie "propre"( eg. spéculation) dont le comportement n'est finalement plus contrôlé ni contrôlable par un individu ni même un groupe d'individus. Il s'est effectivement détaché du référentiel de base, a acquis certes, des propriétés réflexives dans le sens qu'il agit maintenant a notre encontre, sans que pour cela nous ne soyons a même de contrôler , prédire ou diriger effectivement les conséquences, et ce Don Quichotte continuera a nous hanter et faire souffrir, tant que nous ne comprendrons pas que son existence n'est liée en fait qu'a notre acceptation tacite, et devrions nous dire un peu aveugle, dépendantes de nos émotions également incontrôlées, ( peur de plus pu pas avoir assez par exemple ) .Cordialement, Anne Comment from : Pensez à l'espace. L'espace n'est pas un "objet" au sens limité du terme, il est l'objet qui contient les autres objets. Pour autant, cet objet qu'est l'espace n'est pas sans "lois". Et la Relativité Générale arrive à le définir en tant qu'entité spatio-temporelle, et non pas purement spatiale, "en expansion". Comme la surface d'un ballon qui gonfle, et non pas comme un "cube" immuable... (tiens la terre serait ronde et tournerait sur elle même, tiens, l'espace serait "en expansion" et non pas stable ?)...De la même façon, définir la relativité de la monnaie implique de la concevoir comme "en expansion partout" et non pas comme étant "un objet délimité"...En fait le principe de Relativité implique de concevoir la monnaie comme devant être basée sur un Dividende Universel, tout comme l'espace relativiste est en expansion "partout"... http://www.creationmonetaire.info/2010/10/notre-generation-doit-redefinir-la.html Comment from Bruno Delpeuc'h: Un petit bump dans ce vieux thread pour signaler a ceux que ca interessent que j'ai ete interviewe recemment par Metronews pour discuter de la monnaie electronique comme Bitcoin et des liens non etablis avec le terrorisme ou encore Daesh.Vous pouvez lire l'interview courte ici : http://www.metronews.fr/high-tech/attentats-de-paris-non-daech-n-a-pas-utilise-des-bitcoins-pour-financer-les-attentats-de-paris/mokz!QZdZ6j1iC8GUs/Si vous voulez approfondir nous avons publie sur notre blog un billet intitule Bitcoin et terrorisme :https://digitalcash.to/blog.html .