Email     Password  
Connection | Subscription
Une télé collaborative dont les programmes sont conçus par les experts des technos et médias numériques
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Mobile
Business
Digital rights
and duties
Actus, tendances et trouvailles (NEW)
A propos de nous
Here's my feedback:
I transmit my opinion: I find this subject...




Notes et
commentaires
Slides
AUDIENCE
 
Format : Conference
Treatment : Job expertise presentation
Activity sector : Human Resources
 

Connected subjects:
  • Comment from Frédéric POULET: Je trouve cette présentation (désolé Olivier...), mais suis tout à fait prêt à organiser un débat sur le sujet sur TechtocTV (ou ailleurs), complètement caricaturale...S'il y a une volonté de "vulgariser" le sujet, alors, de ce point de vue, c'est très réussi... mais opposer l'Ordre et le Chaos me semble complètement "simpliste" voire "fallacieux"...Heureusement qu'on n'a pas attendu l'avènement du 2.0 et/ou du collaboratif en entreprise pour faire cohabiter les deux et faire en sorte que les organisations évoluent et sachent s'adapter à leur environnement (entre autre)L'approche présentée ici est complètement manichéenne et pour avoir écouté avec attention l'ensemble de la conférence, j'avais à peu près une objection à chaque allégation... Ce serait trop long de développer ici, d'où la proposition d'un prochain débat sur le sujet, mais nous n'avons a priori de toute façon pas la même définition de l'intelligence collective... si tant est d'ailleurs qu'elle puisse exister dans une très grande organisation (cf. travaux de JF Noubel sur les notions d'Holoptisme et de Panoptisme)Cf également les conditions nécessaires à réunir pour qu'une forme d'intelligence collective puisse s'exprimer (lire La Sagesse des Foules de James Surowiecky ):- Indépendance des participants - Diversité des participants- Problématique bien précise à résoudre.A fortiori en entreprise...Quid du Crowdsourcing ? qui à aucun moment n'apparaît dans les schémas... Quid de l'environnement dans lequel on évolue ?Bref tout ça est d'une part très réducteur et très "désobligeant" pour bon nombre d'organisations qui, heureusement pour elles n'ont pas attendu encore une fois le 2.0 pour gérer depuis des années de façon plus ou moins "intuitive" ou "naturelle" la cohabitation en ordre et chaos, ou comme cité dans la présentation "le Management Paradoxal"Et je ne reviendrai pas non plus sur le concept de la Gen Y qui pour moi reste la plus belle fumisterie conceptuelle (et non fondée) de ces dernières années.http://fredwpt.wordpress.com/2011/06/20/tordons-le-cou-au-concept-de-la-gen-y-geny-e20-tic-mediasociaux-rh20/ Comment from Olivier Zara: Frédéric : globalement ton commentaire ressemble à celui d'un troll. Et pour ceux qui ne connaissent pas l'expression : http://fr.wikipedia.org/wiki/Troll_%28Internet%29 1 - Je te cite : "...Opposer l'Ordre et le Chaos me semble complètement simpliste voire fallacieux". J'ai expliqué pendant 40 minutes qu'il ne fallait pas "opposer" l'ordre et le chaos mais les "articuler". Alors, soit tu as "écouté" avec des préjugés, soit tu n'as pas écouté (tu lisais peut-être tes e-mails en même temps que je parlais), soit je ne sais pas me faire comprendre. Tout est possible et je suis peut-être le seul coupable ;-)2 - Un slide parle de l'efficacité du chaos et de l'efficacité de l'ordre alors je ne comprends pas ta remarque, je te cite : "Heureusement qu'on n'a pas attendu l'avènement du 2.0 et/ou du collaboratif en entreprise pour faire cohabiter les deux". Je dis exactement la même chose que toi : les deux existent. Simplement l'ordre me semble mieux organisé que le chaos. Si tu n'es pas d'accord avec ça, on peut discuter. Mais là, visiblement... tu as compris l'inverse de ce que j'ai dit... alors, soit tu as "écouté" avec des préjugés, soit tu n'as pas écouté.... (cf. supra).3 - Je ne comprends pas ta remarque "L'approche présentée ici est complètement manichéenne". Tu fais référence au bien et au mal ? Comme je parle d'articuler ordre et chaos pour fonder le chaordique, je ne comprends pas ta remarque qui consisterait à me faire dire que le bien serait l'ordre et le chaos le mal ou l'inverse.4 - "Quid du Crowdsourcing ? qui à aucun moment n'apparaît dans les schémas...Quid de l'environnement dans lequel on évolue ?". Tu juges cette présentation sur ce dont elle parle ou ce dont elle ne parle pas ? Faut-il être exhaustif pour être pertinent ? C'est la quantité qui compte ? Attaque gratuite et sans intérêt.J'arrête là mes remarques sur la suite de ton commentaire qui est du même niveau du début à la fin. Frédéric, j'ai rarement vu un commentaire aussi agressif et creux d'une personne qui a l'air aussi intelligente. Creux en particulier puisque ce que tu as vraiment à dire tu le gardes pour un plateau dont la date n'est pas fixée. Jamais je n'oserais critiquer sans avoir bien pris le temps de vérifier le bien-fondé de ma critique. Jamais je n'oserais dire que je m'expliquerais sur le fond plus tard. Est-ce que tu fais ça en réunion dans ton entreprise ? Tu dis à tes collègues : "c'est nul et je vous expliquerais pourquoi c'est nul lors d'une prochaine réunion dont la date reste à fixer" - si tu ne fais pas ça en réunion, pourquoi tu fais ça sur le web ? J'avais déjà été choqué par ton agressivité sur d'autres commentaires ailleurs sur le site. Si tu n'es pas un troll alors tu es au moins un expert de la pensée balistique et ça ne donne pas du tout envie de discuter avec toi ni en virtuel, ni sur un plateau. Ton commentaire déforme ma pensée et mes propos. Dommage, j'ai bien aimé ton billet sur la Gen Y. Tu as de bonnes idées. Je me réjouissais d'une discussion constructive avec toi. Comment from Frédéric POULET: Dommage Olivier que tu confondes agressivité et maïeutique... et que tu veuilles fuir le débat dès lors qu'il apparaît comme contradictoire par rapport à tes pensées... ou tes thèses, qui en effet, me semblent parfois simplistes ou vulgarisées à outrance... (ne serait-ce que par souci pédagogique sans doute ?)En tout état de cause ne ressemblant pas vraiment à la "vraie vie" de l'entreprise... telle que je l'ai vue dans 3 entreprises et 3 cultures d'entreprises différentes en 20 ans...Mais ça n'est pas la première fois que je remarque que dès lors qu'on en sort, on a tendance à s'éloigner de la réalité du quotidien. Ce qui manque d'ailleurs beaucoup à nombre d' "experts" et/ou de consultants (2.0 ou pas d'ailleurs)Fuir le débat sous prétexte qu'il est contradictoire évite en effet d'avoir à être challengé et/ou contredit; mais si c'est ton choix, je ne peux que le respecter...Si ça n'est qu'une question de tonalité "agressive" (telle que tu l'as décrite), alors je ferai l'effort de paraître consensuel dans la forme tout en gardant la liberté d'être polémique sur le fond, car en effet, je suis vraiment très éloigné de ce qui est présenté sur pas mal de points.En même temps, mon expérience "empirique" ne vaut que sur un échantillonnage sans doute beaucoup plus réduit que le tien, puisque j'imagine que tu pourrais citer les nombreuses entreprises dans lesquelles tu as eu l'occasion d'éprouver les thèses que tu avances. Comment from Frédéric BASCUNANA: Chers amis vous connaissant tous deux, je suis navré de constater que votre premier échange est un peu polémique car je vous sais également capables de débat et d'honnêteté intellectuelle constructive : aussi je croise les doigts pour que la possibilité d'un débat plus constructif soit encore envisageable, et pas totalement exclu, car vos deux points de vue peuvent avoir une bonne valeur heuristique si on les croise ! Fred Poulet a peut-être en effet aussi réagi par le prisme d'une exaspération qui n'a, fort heureusement je pense, rien à voir avec le travail d'Olivier mais avec une défiance tout droit issue des trop nombreuses théories de consultants avec lesquelles il s'est un peu senti seriné ces dernières années. Peut-être est-ce là une influence - mais je suis certain que Fred est disposé à se laisser changer d'avis !De même Olivier est un camarade capable d'une fantastique pédagogie et pendant cette conférence il a aussi fait en sorte de "sentir" si je puis dire (car j'y étais) les interrogations, le niveau de réflexion de la salle, il a souhaité poser le premier jalon d'une réflexion qui comme nous le souhaitons tous, puisse donner lieu à des approfondissements. C'est un exercice parfois ingrat que de devoir sélectionner dans l'univers de sa pensée ce qui la rend compréhensible dans le contexte d'un keynote cadré par un minutage contraignant : sa présentation était conçue pour une exposé de deux heures et la synthèse est très méritoire ici.Je suis persuadé que sur le fond vous allez vous entendre et j'espère y contribuer par la modeste contribution de nos moyens techniques : Fred est avant tout facétieux, il "provoque" mais il a un immense respect pour ceux qui prennent des risques - Olivier je suis persuadé que Fred allait te rejoindre sur le terrain de ta pensée et modérer son attaque. Je peux aussi garantir que son invitation à débattre en plateau est dans cet esprit : il se savait un peu dur mais a tenu à ce qu'il te soit donné une occasion de droit de réponse. Comment from : Merci Frédéric B. ! Dans un débat surtout virtuel, on doit se comporter comme dans un débat face à face. Ce n'est pas le cas présentement. Le fond pourrait être intéressant quand il sera présenté mais la forme ne suit pas et donc tout s'écroule.Si la forme change, je suis prêt à discuter avec Frédéric P. qui comme je l'ai dit développe des idées intéressantes sur son blog. J'aime son franc-parler ;-)Cela dit, j'ai quand même un problème parce que le contenu de son commentaire me fait dire l'inverse de ce que j'ai dit (ce point n'est pas reconnu par l'intéressé dans sa réponse). Je suis ensuite attaqué sur le manque d'ouverture de ma présentation alors que j'avais très peu de temps pour parler et que la pédagogie veut qu'on fasse passer les messages un par un plutôt que de créer un choc cognitif (là ça devient une formation et non une conférence). On n'est pas à l'école, j'ai choisi un thème, un angle et je propose un échange sur ce thème et non sur tous les thèmes et les dérives de certains consultants sur le sujet. Aucun problème à ouvrir le débat mais choquant de me reprocher de ne pas parler de tout. Que ceux qui veulent ouvrir le débat, le fasse. Enfin, ma présentation est une présentation de l'entreprise en général et dans le monde et non de l'entreprise particulière de Frédéric P. qui serait plus efficace dans sa prise de parole s'il montrait ce qu'il fait de bien, de chaordique plutôt que de laisser entendre que tout le monde fait comme lui. J'aime la controverse, je déteste la langue de bois et c'est pour cela que j'attendais avec impatience cet échange avec Frédéric P.. Mais, je déteste aussi les modes de communication violents qui détruisent toute dynamique d'intelligence collective. Je suis sûr qu'il n'est pas comme ça en face à face mais comme beaucoup d'autres avant lui, sur Internet : il se lâche et nous on déguste ! Dire à quelqu'un comme l'a fait Frédéric P. sur une discussion parallèle que "son commentaire frise la connerie" est inacceptable en général et en particulier dans une discussion où on parle co-construction... Comment from Frédéric POULET: encore une fois Olivier, les attaques sont portées (alors peut-être à tort si j'ai compris l'inverse de ce que tu voulais dire...) sur des idées et certainement pas sur les hommes qui les produisent.Si tu savais le nombre de fois que j'ai dit et/ou écrit des conneries aussi... :-)Cela dit, il est par expérience, toujours plus ressorti de choses dans les confrontations que dans le consensus. (Si tant est en effet que l'émetteur du message et le récepteur soient bien branchés.) Et c'est d'ailleurs une des vertus de la plateforme TTV, sur laquelle tu pourras constater que l'esprit "provocateur" voire "agressif" (cf nos débats par ex à une certaine époque avec mon ami Victor Waknine, qui ne donne pas non plus sa part aux chiens :-) fait accoucher de pas mal de choses in fine constructives.Tu vois nous aussi, on met du chaos dans l'ordre :-) Mais je maintiens que le commentaire en question (auquel tu fais référence) frisait la connerie quand j'en ai parlé, j'assume complètement mes opinions, et comme tu le disais, notamment au travers de mon Blog. En particulier parce que je n'ai rien à vendre (pas même ma "e-reputation")Après il se peut que je ne comprenne pas tout... que j'écoute mal... ou que je force le trait...J'en ai choqué plus d'un au fil de mes billets volontairement provocateurs (voire agressifs), et j'en ai toujours plus tiré de commentaires intéressants que lorsque je faisais dans le consensuel ou dans le mièvre. Mais j'ai horreur du politiquement correct, et suis en effet un adepte d'Audiard, de Desproges, de S Guillon et de différents personnages "poil à gratter" même si je n'en ai pas le talent (tout au mieux j'en tire un peu d'inspiration)Oui certains de mes billets ont même choqué comme :http://fredwpt.wordpress.com/2011/06/16/consultants-rse-2-0-comment-se-discrediter-aupres-des-entreprises-rse-e20-socialmedia-reseauxsociaux/Oui j'use parfois de mauvaise foi, de malhonnêteté intellectuelle, de provocation, d'agressivité, mais jamais sur les personnes... parfois certes sur leurs idées, thèses, théories, allégations, prospectives.Désolé si j'ai été blessant sur la personne : ça n'était évidemment pas le but.Bon c'est sûr que quand des idées idiotes sont récurrentes, il m'arrive de garder un jugement très personnel sur la personne qui les collectionne :-)))Mais je le garde pour moi le cas échéant.Pour répondre sur ce que je fais "de bien" (mais là encore c'est subjectif)... ben manifestement... faire réagir... :-) mais tu auras peut-être eu l'occasion aussi de voir une partie des travaux collégiaux que l'entreprise dans laquelle je travaille actuellement a réalisée :http://www.slideshare.net/fredwpt/pernod-digital-rencontre-com-interne-8-juin-2011-version-6-juinCe que je fais de bien aussi, est d'être toujours prêt à être moi-même challengé, et suis capable de revenir en arrière et/ou de me remettre en cause si je me suis trompé (ou si j'ai mal interprété certains propos)Je vais donc dans un premier temps ré-écouter activement la vidéo et lire en effet ton bouquin (Merci !!!) pour être sûr de bien comprendre le fond de tes pensées.Pour autant, je ne peux te promettre d'être d'accord.... :-) même si je ne polémiquerai pas pour le plaisir et te promets des commentaires corrects dans la forme ;-) Comment from : Merci Frédéric ! On efface, on repart à zéro. Difficile de faire connaissance virtuellement et de comprendre la psychologie d'une personne qu'on n'a jamais vue. Moi aussi je me lâche avec les personnes que je connais bien mais plutôt par e-mail ;-)Dommage que la 2ème vidéo avec les questions réponses ne soient pas encore en ligne. Il y avait des réponses à tes questions... mais tu seras déçu parce que de mémoire... je crois que je renvoyais vers mon livre ! Mais, tu l'as alors je ne me défile pas totalement.J'aime donner un panorama généraliste d'une question et aller en profondeur dans la discussion qui suit pour répondre aux attentes des participants et non me faire plaisir sur les sujets qui m'intéressent.L'intelligence collective, ça se mange sans fin et c'est que du bonheur ;-) Comment from : Merci Olivier pour cette présentation.Je suis dans le monde de la formation, et les problèmes sont identiques.C'est dommage que ça ne plaise pas aux entreprises informatiques, car cette présentation pourrait être une bonne comparaison aux méthodes agile et la gestion du chaos ;-). Comment from Frédéric BASCUNANA: la voici :http://techtoc.tv/event/1941/(questions-réponses);-) Comment from Frédéric BASCUNANA: la voici :http://techtoc.tv/event/1941/(questions-réponses);-) Comment from : Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiii Frédéric... c'est encore Noël !!!! Comment from Frédéric BASCUNANA: la voici :http://techtoc.tv/event/1941/(questions-réponses);-) Comment from Frédéric BASCUNANA: la voici :http://techtoc.tv/event/1941/(questions-réponses);-) Comment from Frédéric BASCUNANA: la voici :http://techtoc.tv/event/1941/(questions-réponses);-) Comment from francis boyer: trouve ce webcast : Pas trop mal traitépas d'exemples concrets réels exposé même si la théorie est intéressante Comment from Muriel Maurugeon: trouve ce webcast : Intéressant. Comment from Patrick Munsch: trouve ce webcast : Excellent !Un vrai sujet et des pratiques transférables à la gestion de la conception innovante Comment from : @PatrickLa critique est positive quand elle est constructive alors un grand merci pour ce commentaire !Je n'aime pas du tout la méthode des six chapeaux même si elle est puissante et produit de bons résultats parce qu'on confie l'animation à la subjectivité et possible manipulation/influence d'un animateur. Je préfère confier l'animation à un processus type brainstorming et co-dev parce qu'un processus est neutre. On ne peut pas le soupçonner de vouloir "orienter" une réflexion ;-) Comment from : @PatrickLa critique est positive quand elle est constructive alors un grand merci pour ce commentaire !Je n'aime pas du tout la méthode des six chapeaux même si elle est puissante et produit de bons résultats parce qu'on confie l'animation à la subjectivité et possible manipulation/influence d'un animateur. Je préfère confier l'animation à un processus type brainstorming et co-dev parce qu'un processus est neutre. On ne peut pas le soupçonner de vouloir "orienter" une réflexion ;-) Comment from Frédéric BASCUNANA: À quand la prochaine conférence que l'on puisse relayer Olivier ? Nous pouvons t'aider à la monter en tout cas ;-) Comment from : Je te prends au mot Frédéric ;-) On poursuit par e-mail !