Email     Password  
Connection | Subscription
Une télé collaborative dont les programmes sont conçus par les experts des technos et médias numériques
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Mobile
Business
Digital rights
and duties
Actus, tendances et trouvailles (NEW)
A propos de nous
Webcast
notes
Slides
Speakers (1)
AUDIENCE
 
 
If I sponsored this subject?
Follow us on Twitter
Follow us on Facebook
Format : Conference
 
Speakers :
Frédéric BASCUNANA, SMARTNOMAD + EFFORST.ORG + @PitchParties & ...
Digital Entrepreneur - Keynote Speaker - DealMaker & Pitc...

Connected subjects:
  • You can navigate through the video thanks to the interactive summary:
    Here's my feedback:
    I transmit my opinion: I find this subject...




    Comment from Jérémie Bresson: Très bon sujet !!!Cela illustre selon moi le problème de la possession du graphe social et du lieu de publication de contenu.Personne n’en parle ouvertement, mais les annuaires des associations d’ancien constituent une partie du graphe social extrêmement précieux. Linked in et Viadeo ont évidemment envie de le récupéerer. Les associations ne sont pas prêtes à le donner (et elles ont à mon avis raison)L’intervention du dernier intervenant (inter-mines Rhône-Alpes) montre bien que l’on peu aussi se dire que l’annuaire est trop Parisien, que les associations sont dépassée, et à défaut d’outil satisfaisant de leur part ont utilisé ce qui existait (en ne choisissant qu’un outil : linked-in).L’approche des gadzart me semble une très bonne idée. Une version numérique de l’annuaire interconnectable avec d’autres services sur demande. Je le rapproche de l’envie des geeks d’avoir leurs propres réseaux sociaux distribués avec des initiatives comme dispora.Je trouve que les représentants des outils pro sont légèrement méprisants envers ces initiatives... Évidemment ils proposent déjà des outils proches et certainement meilleurs. Mais il ne faut pas se leurrer : ils ont une approche commerciale et ils veulent de l’audience qualifiée sur le site ainsi qu’une connaissance du graphe social.Il ne s’agit pas de réinventer la roue, et l’outil de fédération des identités sociales citées par la représentante de Linked-in n’est à mon avis pas une solution (car à nouveau hébergé dans le nuage, on ne sait pas où, sans contrôle).Il s’agit que les écoles proposent un outil qui permette de s’ouvrir aux autres réseaux (mais bien dans ce sens et pas dans l’autre). Le tiers de confiance est la source.Ce n’est pas un problème isolé. Moi en réagissant sur ce plateau, je produis du contenu ici... J’abandonne certaines possibilités (le relier directement à moi, le monétiser) car je pense que j’ai plus à y gagner (possibilité de discussion avec les membres de TechToc, ...) qu’à perdre (si j’avais mon blog, je n’aurais pas forcément été lu, je n’attends pas d’argent de cette réaction)...On voit également sur cette page les limites d’un outil propre (comme peut l’être la plateforme TechToc).Il faudrait ajouter d’autres intervenants dans la page intervenants... Seulement les gens qui ont pris la parole ne sont pas forcément sur techtoc... On voit les limites, il faudrait pouvoir ajouter des gens à leur place (en renvoyant vers leur page wikipedia, linked-in, viadeo, réseau social X). Il faudrait par contre aussi que s’ils arrivent dans ce réseau social ils puissent reprendre la main sur leur profil...Bref pas évident... encore moins si l’on prend en compte le côté multifacette des identités (lire fredcavazza sur facebook à ce sujet). Je n’ai pas forcément envie qu’un méta profil ici (ou sur un autre site) pointe en même temps vers mon profil facebook (plus perso) et vers mon profil linked-in (plus pro)Encore un exemple de la limitation des outils fait main (je prends l’exemple de TechToc, j’espère qu’on ne m’en voudra pas trop). Les outils sont toujours moins bons que chaque outil séparé. L’outil de blog est moins bon qu’un outil dédier (wordpress par exemple). L’outil de gestion de communauté moins bon que ce que l’on peut faire avec la plateforme X (linked-in, viadeo), l’outil de visualisation des vidéos moins bon que le spécialiste Y (youtube ou dailymotion par exemple). Pourtant les outils comme la plateforme TechToc ont leur intérêt. Et il y a certainement quelque chose qu’elle fait bien, et les autres choses suffisamment bien pour répondre à un besoin.=> Revoir dans les tout premiers plateaux de la chaine, le moment ou Fred B. explique comment il a déporté les conversations de Facebook à ici.Pour en revenir à la possession des données et à l’exemple proposé, c’est un enjeu majeur. Que se passera-t-il si une association d’ancien bâtit sur la plateforme X (parce qu’elle offre certaines garanties et certains services) et qu’au bout de n années les choses changent (fermeture de la plateforme, rachat par une autre, changement de condition sur une fonctionnalité ou sur l’ensemble du service)Il n’y a pas de réponse simple. Ce que je regrette c’est que les différentes associations ne mettent pas plus en commun au niveau de l’outil. L’open source pourrait être une solution, mais comme le mentionne quelqu’un de l’X, bien distribuer un outil open source coute en ressource (cf l’article de blog que je voudrais publier sur le blog TTTv sans y arriver à cause d’un bug)