Email     Mot de passe  
Connexion | Inscription
Usages, contenus et (cyber)culture du web social
Cloud, Entreprise collaborative et gouvernance
Big Data - Social CRM - Social Business
Éducation, Innovation socio-digitale et devt durable
Editeurs - écosystème et enjeux
Business modèles,
Entrepreneunariat, Financement
Mobile Business ou entreprise mobile ?
Libertés, devoirs et responsabilités numériques
Actus, tendances, trouvailles
À propos
de nous
Dans le contexte de notre participation comme partenaire média et supporters amicaux des initiatives événementielles de l'inénarrable Franck Prime ("le roi du salon" - comme d'aucuns ont pu l'appeler, à juste titre, faut dire), nous avons voulu échapper à la version béate de la promotion niaise qu'on lit généralement dans ce genre de cobranding, et lui poser des questions franches qui soient utiles à tous les pros qui nous lisent : Alors, quoi de neuf dans les salons business ? Sont-ils en train de mourir sous l'influence des réseaux sociaux qui transforment la nature de la mise en relation ? Réponse en substance de l'intéteressé, éditfiante parce que sans langue de bois : oui, et il a fallu nous réinventer. Écoutez la vidéo, c'est mieux : mais retenez ceci, sans orchestration d'un "deal flow" par le biais de prises de rendez-vous avec les décideurs, point de salut. De fait, Franck prime réinvente la nature même de son propre flux de salons, il a abandonné les formules qui furent naguère ses premiers succès, et concentre les efforts d'une équipe de plus de 15 personnes sur l'art et la manière de faire venir les décideurs. Moralité : il avance 800+ participants décideurs, et des centaines de rendez-vous déjà pris sur sa plateforme. En termes de ROI, de quoi satisfaire les attentes de tous les bénéficiaires ayant acheté leur présence sur l'événement. Les responsables marketing n'auront plus à se justifier de leurs actions au travers de laborieux arguments sur le thème de la "notoriété", de la "visibilité", et patati, et patata, non : désormais, un seul chiffre devrait contenter leurs directions générales, à savoir : le nombre de rendez-vous verrouillés en amont. Et même mieux : le ratio entre ce nombre de rendez-vous et le deal flow qui en résulte. Nous avons tenu à écrire cet article et interviewer le camarade Franck Prime, car très décrié pour ses méthodes robustes à la fin des années 2000, il a tout de même prouvé sa fantastique résilience : il est toujours là, il prospère sans trop plastronner, oui ça va, il a la tête froide et les idées claires, et ses innovations événementielles sont pertinentes. Qui dit mieux ?   S'inscrire sur le salon WEB2BUSINESS :  http://www.web2business.fr/#inscription
Et toc, voici mon feedback :
Je trouve cet article...




Infos diverses
Lieu : Dans les studios Cafeine TV à Levallois Perret - Plan d'accès
Format : Article
Traitement : Point de vue
Secteur d'activité : Événementiel / Salons
Notes
AUDIENCE
 
 
Et si je sponsorisais ce sujet ?
Nous suivre sur Twitter
Nous suivre sur Facebook

Dans le contexte de notre participation comme partenaire média et supporters amicaux des initiatives événementielles de l'inénarrable Franck Prime ("le roi du salon" - comme d'aucuns ont pu l'appeler, à juste titre, faut dire), nous avons voulu échapper à la version béate de la promotion niaise qu'on lit généralement dans ce genre de cobranding, et lui poser des questions franches qui soient utiles à tous les pros qui nous lisent :


Alors, quoi de neuf dans les salons business ?

Sont-ils en train de mourir sous l'influence des réseaux sociaux qui transforment la nature de la mise en relation ?


Réponse en substance de l'intéteressé, éditfiante parce que sans langue de bois : oui, et il a fallu nous réinventer.

Écoutez la vidéo, c'est mieux : mais retenez ceci, sans orchestration d'un "deal flow" par le biais de prises de rendez-vous avec les décideurs, point de salut.

De fait, Franck prime réinvente la nature même de son propre flux de salons, il a abandonné les formules qui furent naguère ses premiers succès, et concentre les efforts d'une équipe de plus de 15 personnes sur l'art et la manière de faire venir les décideurs.

Moralité : il avance 800+ participants décideurs, et des centaines de rendez-vous déjà pris sur sa plateforme.

En termes de ROI, de quoi satisfaire les attentes de tous les bénéficiaires ayant acheté leur présence sur l'événement.

Les responsables marketing n'auront plus à se justifier de leurs actions au travers de laborieux arguments sur le thème de la "notoriété", de la "visibilité", et patati, et patata, non : désormais, un seul chiffre devrait contenter leurs directions générales, à savoir : le nombre de rendez-vous verrouillés en amont. Et même mieux : le ratio entre ce nombre de rendez-vous et le deal flow qui en résulte.

Nous avons tenu à écrire cet article et interviewer le camarade Franck Prime, car très décrié pour ses méthodes robustes à la fin des années 2000, il a tout de même prouvé sa fantastique résilience : il est toujours là, il prospère sans trop plastronner, oui ça va, il a la tête froide et les idées claires, et ses innovations événementielles sont pertinentes.

Qui dit mieux ?

 


S'inscrire sur le salon WEB2BUSINESS : 

http://www.web2business.fr/#inscription


Sujets potentiellement connexes :
  • Commentaire de Didier Castelnau : Avoir créé 140 événements... je suis impressionné. Il y en a déjà un où l'on pourra se croiser : http://www.web2business.fr ;-)