Email     Password  
Connection | Subscription
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Mobile
Business
Digital rights
and duties
Actus, tendances et trouvailles (NEW)
A propos de nous
Le principal éditeur d'outils de mindmapping, Mindjet vient d'annoncer fièrement la barre des 1,5 millions d'utilisateurs payants. Outre Mindmanager de Mindjet, les outils de cartes heuristiques font florès : xmind, mindmeister, mindomo, etc. Que ce soit en standalone ou en mode collaboratif, cet outil est-il appelé à devenir mainstream ? Son utilisation est-elle gage de productivité ? Facilite-t-il l'innovation ? Et d'abord ça sert à quoi le mindmapping ? A vos claviers
Here's my feedback:
I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : Dans les studios de Webcastory
Webcast
notes
Speakers (5)
AUDIENCE
 
Subject proposed by Fabrice Frossard
Organization by Fabrice Frossard
Format : Talkshow
Treatment : Debate
 
Speakers :
Fabrice Frossard, Editialis

TechtocTV

Balises.i...
Directeur adjoint de la rédaction Editialis - Intervenant...
François DENIEUL, SensoArt - Auteur - et fondateur de Digitai...
Fondateur de SensoArt
Martine Jésus, MMD France, sarl

Cofondatrice
Fondatrice en 2000 de MMDFrance. Auteur: «Le Mind Mapping...
Patrick Neveu, signos
Directeur SIGNOS
Jean Renard, Mindjet
Directeur Europe du Sud - Mindjet
Le principal éditeur d'outils de mindmapping, Mindjet vient d'annoncer fièrement la barre des 1,5 millions d'utilisateurs payants. Outre Mindmanager de Mindjet, les outils de cartes heuristiques font florès : xmind, mindmeister, mindomo, etc.

Que ce soit en standalone ou en mode collaboratif, cet outil est-il appelé à devenir mainstream ? Son utilisation est-elle gage de productivité ? Facilite-t-il l'innovation ? Et d'abord ça sert à quoi le mindmapping ?

A vos claviers
Related expertises: 

 "Le principe d'une carte heuristique est de mettre le thème principal au centre de la feuille en le représentant par un mot ou un dessin puis, à partir de là, développer des branches comportant les idées forces se rapportant aux thèmes.

L'intérêt de ces schémas est qu'ils permettent une grande liberté de construction et que les mots peuvent être remplacés par des images, des dessins ou des photos", résume Stéphane Seuret, auteur d'une thèse sur le mindmapping. Simple. Voire. Chrysler, BNP Paribas ou PSA utilisent cette méthode de manière intensive pour de multiples usages : prise de notes lors d'un brainstorming; présentation d'une activité; description d'un processus ou d'une méthode; création d'une base de connaissance, menée d'un projet ou encore conception de A à Z d'un produit. 

La première partie de la vidéo

Topic brought to you by:
Loading...
Share the link:
Connected subjects:
Salon SRH     
  • Comment from Patrick Neveu: je verrai bien une émission sur l'utilisation du Mind Mapping et du logiciel MindManager/Xmind pour conduire un projet, de l'émergence des idées à leur mise en oeuvre et évaluation.Comment le Mind Mapping est utile à chaque étape ?Comment utiliser MindManager/Xmind à chaque étape ?Oui, je sais. D'autres logiciels existent mais en France, le paysage se dessine autour de ces 2 logiciels pour le moment. Et en conduite de projet, quand on travaille au quotidien avec le Mind Mapping, tous mes partenaires et clients qui étaient sur Xmind sont passés finalement sur MindManager pour des raisons de confort Comment from Patrick ZIMBARDO: trouve ce webcast : Excellent !une même méthode pour le CP/CE1 "apprendre les tables de X" et BAC+8 "produire une thèse académique" ... Comment from Eric de Rochefort: Pour les férus de l'anthropologie du mind mapping, une très belle chronologie http://zoom.it/vc2z trouvée sur cet excellent blog: http://mastermindmaps.wordpress.com/Tiens, puisqu'on y est, on fait à 8 mains le 15 Mars des ateliers de présentation de l'équipement indispensable du Manager d'aujourd'hui dans ce monde de fous: http://tinyurl.com/6g945ze Comment from Patrick DESHAYES: trouve ce webcast : IntéressantJe découvre le mindmapping, dans le cadre de gestion de projet, je reconnais la simplicité d'utilisation, mais surtout le côté collaboratif permettant de partager une map et la faire évoluer avec la richesse de tous dans le cadre de réunions. Comment from Frédéric BASCUNANA: Patrick, ce serait bien de refaire un plateau mindmapping avec vous alors !Vous seriez habilité à en parler ? Comment from Corinne Dangas: @Eric, merci pour cette infographie, elle est superbe1) Pour confirmer l'observation de Patrick Neveu : j'ai tenté de nombreuses autres solutions mais n'arrive pas à me défaire de MindManager. Je trouve que la gestion de projet et le mind mapping peinent à produire des outils libres aussi quali que l'offre payante. 2) Un autre exemple, pour compléter celui de Patrick Deshayes sur la question "pour quoi faire" : je réfléchis ces jours-ci à un projet de start up, et le mind mapping permet avec fluidité de partir de la vision, de caler le positionnement, d'agréger et classifier données et références, et de descendre progressivement sur les plans d'action structurés dans chaque axe, lesquels peuvent à leur heure se transformer en projets planifiés et/ou en autant de mind maps. Ceci avec un seul outil et une grande souplesse de changement d'échelle et de ré-agencement (même si MM est perfectible par ailleurs sur certains aspects). Comment from Patrick DESHAYES: Bonjour, je suis en découverte sur le principe du MindMapping, il me séduit de jour en jour, je deviens convaincu, je ne suis pas le seul...Je commence à voir naître des applications et des avantages certains lors de projets complexes. Je suis donc intéressés par le sujet mais pas suffisamment pro pour en parler. Comment from Eric de Rochefort: Patrick, je peux en savoir plus sur "méthode pour le CP/CE1 "apprendre les tables de X"Merci d'avance ;o) Comment from Patrick ZIMBARDO: @Eric - Méthode par retour d'expériences- Prendre une classe de primaire ayant pour objectif pédagogique d'une séance de maths "Apprendre une table de X" (par exemple celle de 7)- Séparer la classe en deux (classe A et classe B) dans deux salles- Distribuer à la classe A une feuille présentant la table de X dans son format traditionnel (linéaire) :1 x 7 = 72 x 7 = 143 x 7 = 21...- Distribuer à la classe B une feuille présentant la table de X dans un format "mindmappé" (exemple sur www.ingenierie-cognitive.net - onglet table de X) et des crayons de couleur- Demander à la classe A d'apprendre la table de X par lecture ou/et écriture- Demander à la classe B de faire un dessin différent à côté de chaque branche de la "map de X" (par exemple "une maison" à côté de "1 x 7 = 7" ; "un soleil" à côté de "2 x 7 = 14") en laissant le choix du dessin à l'imagination de chaque enfant- durée de l'exercice 20 à 30 minutes - Laisser aller les enfants en récréation- Au retour de celle-ci, réunir les classes A et B- Interroger les enfants en demandant dans un premier temps "qui veut réciter la table de X ?" => les enfants de la classe A vont être les plus prompts à répondre et vont "réciter" la table comme "une chanson dont ils croient connaître la musique"- Interroger, ensuite, les enfants de manière aléatoire ("que font 3 x 7 ? que font 6 x 7 ? que font 2 x 7 ? ...) => les enfants de la classe B vont répondre beaucoup plus rapidementQue s'est-il passé ?Pour les enfants de la classe A, leur cerveau a enregistré une "information traduite en logique linéaire" d'une suite arithmétique de raison 7 dans notre exemple - le cerveau a mémorisé cette logique linéaire permettant de passer le 1 x 7 à 2 x 7 puis 3 x 7 ...Pour les enfants de la classe B, leur cerveau a enregistré une "information indexée" ("2 x 7 = 14" comme un mot et le dessin de la maison associée comme une image liée à ce mot) leur permettant de restituer avec rapidité tout questionnement aléatoire sur la table de XLes enfants de la classe A ont fait une séance de maths fastidieuse voir contraignante, séance qui devra être répétée plusieurs fois pour atteindre l'objectif pédagogique.Les enfants de la classe B ont fait, en réalité, une séance de dessin ("dessines moi la table de X") ludique qui n'a pas besoin d'être retravaillée, simplement une nouvelle visualisation de son travail de production pour continuer à ancrer cette information, et donc atteindre un objectif pédagogique plus efficient. Application de base du mindmapping de Tony BUZAN. Comment from Frédéric POULET: Désolé de faire un billet un peu à contre courant des louanges faits autour du Mind Mapping, mais comme c'était très bien expliqué dans le plateau 2/2, j'observe qu'en entreprise, l'utilisation n'est pas aussi évidente que ça... Au delà de la connaissance et de la nécessaire maîtrise de l'outil pour en tirer quelque chose, c'est surtout dans un contexte de Brainstorming qu'il peut être utilisé à plein.Beaucoup moins évident dès lors qu'il faut collaborer, partager des idées, présenter, car ça peut très vite déboucher sur "un Sapin de Noël" dans lequel on a du mal à repérer les boules, y compris si on l'exporte sous un format Word ou Powerpoint.Très souvent utilisé d'ailleurs (désolé si vous vous sentez visés) par des utilisateurs un peu "bordéliques" qui ont du mal à coucher (ou accoucher) d'une pensée (ou démonstration) un peu structurée...Pourquoi ne pas y greffer des gommettes ou des post-it virtuels aussi ?(ce qui est déjà plus ou moins le cas d'ailleurs...)On voit donc apparaître autour d'une table 80% des participants qui se regardent en se demandant avec un air pantois s'ils ont affaire au Professeur Tournesol essayant de scroller et de déplier la bonne branche pendant 1/4heure faute de se souvenir à quel endroit de l'arbre il a posté... l'idée qu'il recherche...Bref, vraiment pas convaincu du tout. Mais bon, si 1,5 millions d'utilisateurs l'ont adopté.... je m'incline, et ne demande qu'à être convaincu... (si possible de façon synthétique svp :-) Comment from Corinne Dangas: Je pense qu'un début de réponse est dans la phrase où tu parles de pensée "structurée" : "Très souvent utilisé d'ailleurs (désolé si vous vous sentez visés) par des utilisateurs un peu "bordéliques" qui ont du mal à coucher (ou accoucher) d'une pensée (ou démonstration) un peu structurée..."C'est s'appuyer implicitement sur une définition univoque de la notion de structure "idéale" : linéaire, hiérarchique (pyramidale). Par là, on est en droit de penser que tout ce qui n'y entre pas, est "bordélique". Mais ce n'est pas une démonstration. :)1) La caractéristique du mind mapping est (telle que je la perçois, ça n'engage que moi) de tenter de répondre (très imparfaitement)- pour des "profils gestionnaires" (non techniques, non rompus à des outils de modélisation complexe, etc.) - à des besoins de structuration mixte ou en réseau, liés à complexification, décloisonnement (notamment interdisciplinaire), "désensilement"...- tout en maintenant "the big picture" (vision globale, systémique) - et in fine à des besoins de retranscription "la moins mauvaise possible" de la pensée (qui ne fonctionne pas de façon linéaire et pyramidale)2) PowerPoint permet à des millions de gens (pas tous, fort heureusement) de coller 3 (très vilaines) puces l'une en dessous de l'autre en pensant ainsi "structurer" leur pensée et organiser des idées n'ayant parfois pourtant de lien ni hiérarchique, ni transversal, ni causal. Et le monde s'incline... ceci étant, là aussi, d'aucuns - non moins nombreux - demandent encore à être convaincus ;) 3) Sur le plan strictement pratique, je suis absolument d'accord avec toi, la présentation d'une map complexe est très, très limitée, et selon moi à bannir, mais : - Il existe des add-ins qui essaient de résoudre les limites que tu évoques - C'est la marque d'un défaut de synthèse dans le travail (nécessitant d'être) présenté, pas forcément d'un défaut de structuration de ses fondements. Comment from Frédéric POULET: Mais ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit Corinne...Je ne suis pas en train d'alléguer qu'il y a une bonne et une mauvaise méthode de représentation de la pensée. Voire de dire que Powerpoint répond à tout; je ne l'ai même pas cité en ce sens... j'ai seulement dit qu'on pouvait exporter dedans.N'étant pas un adepte de la pensée unique dans un sens comme dans l'autre, je dis seulement que le Mind Mapping est loin d'être un outil idéal, y compris d'ailleurs dans un but de décloisonner et de penser différemment dans la mesure où il n'a pas une ergonomie et un fonctionnement accessibles au plus grand nombre.Il est à mon avis aussi déconcertant (et en effet destructurant) que (potentiellement) adapté ou efficace. Quant à la "Big Picture", je suis également sceptique... même les branches du sapin repliées... Le fond étant pour le coup beaucoup plus déterminant que la forme sur ce sujet.L'outil n'a jamais garanti la Big Picture... Seule la pertinence du (ou des) utilisateur(s) fera qu'elle sera (pour tous) évidente ou pas. Comment from Eric de Rochefort: @Patrick ZIMBARDO, merci, c'est top.@Frédéric, cet échange avec Corinne est fascinant.Je ne peux parler du sujet du mind mapping que comme un relatif novice, mais curieux de longue date. Ayant finalement réussi à m'y mettre sérieusement (grâce à Signos) après plus de 10 ans passés à "tourner autour", j'ai découvert à ma plus grande surprise que les applications les plus puissantes & productives de valeur des techniques de visualisation de l'information (et pas seulement du mind mapping) le relèvent pas comme je l'ai cru longtemps des utilisations individuelles ou de choses comme le brain-storming, ce sur quoi la plupart semblent convaincus, mais précisément de l'utilisation collaborative. Mais, il y a un grand MAIS.Comme un certain nombre de disciplines de haut niveau, cela requiert un niveau de maîtrise qui ne s'invente pas ou ne s’acquiert pas "à la volée" en une formation d'1 ou 2 journées. C'est certainement ce qui débouche sur les trucs "sapins de noël" ou "pensée bordélique" pour lesquels j'aurai probablement aussi peu de patience que toi.Sans m'essayer à l'évangélisme pour le mind mapping dont je serais bien incapable et dont je pense que c'est probablement le plus contre-productif que l'on puisse faire, je crois sincèrement après plus d'une vingtaine d'années de veille sur les pratiques managériales (mouvements qualités, réengineering, empowerment, 6 sigma, lean, organisation apprenante, x.0, patati patata) que cette approche est l'une de celles qui offrent le plus d'espoirs pour le boostage de la capacité de communication productive et de l'agilité d'une organisation - ou ce que j'appelle "couper à travers le bruit". Mais, encore une fois, ça demande d'avoir sous la main quelqu'un qui sait ce qu'il fait, de le mettre face à un vrai problème à résoudre, de produire tout l'impact possible, et de publiciser l'effet produit.Ceci étant, un post sur un forum comme celui ci 'est certainement pas le bon endroit pour exposer comment et pourquoi une approche comme celle dont il est question peut être aussi puissante en termes d'utilisation collaborative. Comment from Frédéric POULET: @Eric, Mais si justement :-) c'est sans doute (pas le seul) mais le bon endroit pour en partager l'expérience !Et c'est sans doute un peu avec un peu de provocation, comme je le fais souvent, qu'on arrive à s'enrichir mutuellement des expériences de chacun, car ça "force" un peu l'expression et l'accouchement...Comme certains débats sont un peu "Bisounours", l'intérêt du 2.0 est la maïeutique qu'il "provoque" lui-aussi.Et comme je trouvais le plateau et le débat un peu Bisounours, c'est justement pour faire émerger des interventions comme la tienne que j'ai rajouté quelques guirlandes au Sapin de Noël :-)Suis personnellement très ouvert et avide de tout retour de belles expériences de ce type ! Comment from Eric de Rochefort: Merci Frédéric pour l'accueil de ce commentaire, le terme de maïeutique m'est effectivement cher.Je pense que les ateliers de présentation de Patrick et Carolina sont la meilleure intro à laquelle j'ai été exposé jusqu'ici sur ce sujet.Vu que les trucs semblent pas apparaître en clair & pour faire court,www.signos.frwww.HumanSide.info Comment from Corinne Dangas: Mais qu'avez-vous contre les sapins de Noël :-) (@FredP... et dire que j'aime aussi les collages... damned, l'étiquette de "bordélique fantaisiste" risque d'être lourde à porter maintenant ;)) ) @Eric oui très intéressée moi aussi par ce retour sur l'approche collaborative (que je n'ai malheureusement jamais eu l'occasion de tester). L'idée de "couper à travers le bruit" est inspirante et ce type d'expérience a certainement beaucoup à apporter au sujet. Comment from Patrick ZIMBARDO: @Eric - il y a bcp d'autres exemples et REX dans l'enseignement que ce soit à l'école primaire, qu'au secondaire, au lycée, à la fac, dans les écoles d'ingénieurs ou de management, ... mais aussi dans les entreprises ... les participants professionnels du plateau ont d'ailleurs paru frustré de ne pas avoir pu faire de retour à ce sujet. Pour informations je vais reproduire cette expérimentation à la prochaine rentrée dans des écoles primaires.@Frédéric - la notion de "bordélique" est pertinente car elle permet de d'introduire une autre clé de lecture. Si "bordélique" signifie "désordre", les japonais ont l'habitude de dire que "le désordre, c'est de l'ordre en mouvement" et c'est justement dans cette dynamique que le mindmapping (et autres ...) est intéressant car la "méthode" permet, à partir de vide infomationnel de structurer, puis déstructurer puis restructurer ... l'info et donc d'accoucher d'une pensée structurante et de produire un livrable dont la valeur ajoutée est sans commune mesure avec les processus traditionnels normatifs linéaires.@Corinne et Frédéric - Quand à la dimension collaborative du mindmapping, c'est à mon sens et aussi par REX, cela marche très bien mais demande comme toute approche collaborative des pré requis dus à l'usage de la technologie.Le plateau était intéressant car, malgré la qualité des intervenants (des "passionnés" quand on y est tombé dedans, on ne peut qu'être passionné d'ailleurs car cela change notre manière de voir les choses dans son environnement), il a fait apparaître la même confusion du à l'instrumentalisation qu'on retrouve ailleurs. Patrick NEVEU l'a très bien soulevé. Le problème, c'est cette confusion traditionnelle entre "outil, méthode et concept".Ce trytique est fondamental. Par exemple, j'ai un stylo. C'est un outil. Pour l'utiliser, je vais déployer une méthode. Je vais le prendre dans la main droite ou gauche, je vais enlever le capuchon (s'il en a un), puis le mettre en contact avec un support (feuille) et m'en servir de gauche à droite (certains s'en servent de droite à gauche voir de haut en bas). Tout ceci répond à un concept qui s'appelle "l'écriture". Je reprends mon stylo. Je vais maintenant le lancer sur une personne. Je viens de changer de méthode. Le nouveau concept auquel le stylo répond s'appelle une "arme".Mindmanager, Freemind, Mindomo, Freeplane, iMindMap, XMind, Dropmind, Inspiration, Conceptdraw Mindmap, mindview, Cmap, thinkgraph, mindgenius, curio, ... et autres (plus de 100 solutions) sont des outils. Il apportent la mise en oeuvre de méthodes appelées "mindmapping, conceptmapping, treemapping, ..." qui répondent à la mise en place d'un concept générique appelé globalement "Visual Thinking".Comme le souligne Patrick NEVEU ce qui est important c'est la méthode. On peut d'ailleurs tout à fait faire du conceptmapping avec Mindmanager comme on peut faire du mindmapping avec Cmap ou du multimapping avec iMindMap, ...Si tout le monde a le même stylo, la valeur ajoutée n'est pas dans le stylo mais dans l'usage que l'on va en faire - transposition pour l'entreprise : si tout le monde a le même outil de production (productivité = niche d'approche du mindmapping dans l'entreprise), l'avantage concurrentiel sera dans les usages (innovations) qui en seront faits.Même si le thème principal de ce cast était "... outil mainstream", je suggére de ne pas s'arrêter en si bon chemin.Fin 2010 a été l'année d'un saut de développement du concept du "visual thinking", des concepts dérivés et donc de leurs méthodes et outils que ce soit dans le monde de l'entreprise que pour celle des personnes physiques.2011, 2012 et 2013 vont être des années où ces méthodes vont se diffuser, les outils vont continuer à évoluer et le livrable "la fameuse map" va devenir un nouveau support média. Comment from Eric de Rochefort: Merci, Patrick ;o) Comment from Patrick Neveu: Je rebondis sur l'approche collaborative - dont parle Eric - avec le Mind Mapping. Je vais tenter d'être bref sinon je vous écris le livre maintenant. Notre expérience nous a permis d'identifier les bonnes pratiques pour faire du Mind Mapping pour soi et celle avec les autres.ET parfois, certaines de ce bonnes pratiques personnelles sont à adapter voir éviter en équipe, avec un collaborateur, avec un client.Mais lesquelles me diriez-vous ?Un peu de suspens ..;D'après vous, qu'est-ce qu'il est bon de faire pour soi et qu'il vaut mieux faire autrement en groupe ?Eric, ne réponds pas en 1er please ! :-) Comment from Patrick Neveu: Je rebondis sur le Visual Thinking.Tout le "courant des différents Mapping sont une partie du Visual Thinking.Je prends appui sur le site http://vizthink.com/ qui montre que cela intègre notamment l'infographie, le data journalisme ...Il me semble important de distinguer des approches qui facilitent notamment la collaboration rapide à plusieurs et les approches de mise en scène de l'information par une personneAutant le processus de fabrication d'un Mind Map ou Concept Map est important (voire plus que le résultat), autant le processus de fabrication de la mise en scène importe moins (que le résultat)Quoique ... le processus de cartographie métaphorique peut être aussi important mais utilisé collaborativement, il est plus long et rigoureux que le Mind MappingEt pour l'avoir réalisé en clientèle, le Mind Mapping constitue souvent une étape dans le processus de la carte métaphorique collaborativeJ'ai rencontré pas mal d'acteurs du Visual Thinking notamment lors des rencontres Carto Cube, le Visual Thinking rassemble des univers aux principes en partie communs et en partie différents Comment from : trouve ce webcast : IntéressantIntéressant mais manque de cas concrets d'utilisations professionnelles. Par exemple : à titre personnel, j'utilise le mind mapping pour élaborer puis présenter des propositions commerciales à mes "prospects". Cela me permet de rapidement les intégrer pour collaborer à la finalisation des offres. Une fois que le mindmap de l'offre est satisfaisant et signé par le "client", alors je le traduis dans un document "officiel" de type word. Le mindmapping est pour moi un outil de travail collaboratif (le client co-élabore la proposition commerciale) ; dont le principal bénéfice est une meilleure efficience pour la consolidation de la solution. Comment from Corinne Dangas: Quelle utilisation originale, je n'y avais jamais pensé, excellent ! Tu as totalement raison @Michel sur les exemples concrets, dans l'idéal ce serait même intéressant d'avoir un plateau - atelier de pratiques pour visualiser "en live" ce genre d'usages. Comment from Patrick Neveu: Je ne sais pas si ce type d'approche intéresse journalistiquement. En tout cas, il y avait pour ce tournage une volonté de favoriser la polémique. Donc nous avons eu du mal à parler concret. J'espère que nous allons pouvoir promouvoir des plateaux aux approches variées : certains orientés débats et d'autres orientés cas concrets. Pour visualiser en live, il faut donner du temps de parole sans être coupé. Cela ressemblerait plus à un mini-reportage.Est-il possible d'envisager des émissions "pratiques" ? Comment from Patrick ZIMBARDO: @Patrick - collaboratif : effectivement identifier "des" bonnes pratiques est une manière des plus pertinentes pour révéler "des" invariants ... en tous cas les REX sont très importants car in fine nous sommes tous des praxéologues ... en tenant compte de la focale outil ou/et méthode ou/et concept qui va donner un traitement différent car entrées/sorties différentes (c'est d'ailleurs la problématiques du cast perçu trop "politiquement correct" - j'y reviendrai plus bas) ... ces bonnes pratiques sont intéressantes à étalonner ... exemple pour compléter le REX de Patrick à la "question - recherche" : D'après vous, qu'est-ce qu'il est bon de faire pour soi et qu'il vaut mieux faire autrement en groupe ? - j'aurai tendance à répondre "... D'après vous qu'est ce qu'il est bon de faire en groupe et qu'il faudra ensuite s'approprier pour soi-même ..." SVP plus de suspens ;>)@Patrick - Visual thinking : absolument d'accord c'est justement sur la problématique "... des univers aux principes en partie communs et en partie différents ..." qu'il est fondamental d'expérimenter et l'approche métaphorique ouvre, en autre, les portes à l'enjeu majeur des "map produites" = leur interprétation individuelle et collective (fort débat dans le monde des praticiens). Dixit napoléon "un bon dessin vaut mieux qu'un long discours".@Michel / Corinne - exemple très pragmatique et professionnel de Michel (passerelle avec les "mondes des entreprises") de l'utilisation d'un outil (logiciel de mapping) en utilisant la "méthode de mindmapping" dans son aspect structuration, (re)structuration, (re-re)structuration, qualification et validation par échanges d'informations alimentée par son expertise combinée de technologue industriel et de business manager = ... je ne poserai pas la question "le client a-t-il passé commande ... ? ;>)Des exemples comme celui-ci, nous devons tous en avoir bons nombres sur les pratiques et il semble pertinent de voir si le concept proposé par TECHTOC.TV dans ses cast est approprié ... L'idée d'un mini-reportage est vraiment séduisante.Pour revenir à ce cast, il est logique qu'il soit "politiquement correct". Quels sont les acteurs sur le plateau ? Avant toute chose des personnes représentatives par leurs activités professionnelles et qui développent leurs "business" sur un coeur métier dédié au "mindmapping". Si on veut rester au premier niveau ce sont soient des "concurrents" : MMD France, SIGNOS, HUMAN CONNECT, ...), soit l'éditeur historique de la solution de mindmapping la plus aboutie professionnellement (au regard des usages prioritaires dans l'entreprise - à qualifier en fonction d'ailleurs de ces usages) : plus de 1 000 000 de licences ... (Il y aura là aussi en fonction de la fenêtre d'analyse des débats au regard des plus de 5 000 000 de téléchargement de Freemind devenu Freeplane ... d'ailleurs débat sans fin ...) Donc, que personne "n'étame de polémique" si tenter que ce fut une des données du CdC du cast me semble cohérent.Pour ma part ce cast est une très bonne introduction à poursuivre sur une dynamique de diffusion de ces concepts, méthodes et outils qui vont, à mon sens, avoir un impact d'usages de plus en plus considérable.Faire un plateau avec les acteurs "personne physique" (pas dans leur posture de représentants business de leur "boutique") du monde des praticiens du mindmapping (Patrick NEVEU, Martine JESUS, François BADENES, ...) mais aussi ceux de l'école française de l'heuristique (Frédéric Le BIHAN, ...), des praticiens comme Philippe BOUKOBZBA, Pierre MONGIN, Jean Luc DELADRIERE, Denis REBAUD, ... (il y a un véritable courent français reconnu par les anglo-saxons) ou étranger comme Chuck FREY, ... ce serait vraiment une "valeur ajoutée journalistique" qui contribuerait à passer à une autre étape de diffusion ...Il pourrait aussi être plus qu'intéressant de faire des plateaux sur l'évolution de ces outils (au sens logiciels) : vont-ils devenir des "briques intégrés" des suites bureautiques, avec questionnements subsidiaires : Microsoft rachètera-t-il un jour proche Mindmanager ou va-t-il développer (!!!) une solution intégrée dans son pack office - quid des approches cloud et de google avec ses services, de l'interopérabilité des maps, ... plein de signaux faibles à regarder ... voir à "polémiquer".Cela fait plus de 10 ans que je "veille" sur ces concepts méthodes et outils pour des usages personnels où il y a peu d'études réalisés sur l'environnement business et j'ai la plus grande des convictions qu'il va y avoir une véritable "rupture innovative" liée à la "map". Comment from Francois BADENES: bonjour à tous, en vrac et en complément quelques REX sur nos usages collaboratifs et ceux des centaines de managers et entreprises formées à ce jour : Map de veille collaborative et dynamique (organisation et visualisation de liens et documents ressources, notion de hub projet donnant visions globale des ressources utiles aux projets), le tout organisé sur un serveur collaboratif.Map Projets collaboratifs : pilotage et gouvernance des projets à partir de map partagée,LeanManagement et qualité : Mapping des process (bcp plus efficace qu'excel pour la vision et la communication des process et démarches qualités), Mapping partagée des bonnes pratiquesBusiness Intelligence : benchmark sous forme de Map avec relations entre les sujets,Cartographie des risques, cartographie des compétences, élaboration des réponses aux appels d'offre etc. etc.Les entreprises n'ont sont plus à philosopher sur la pertinence de la méthode et des outils : elles innovent en intégrant le mapping dans leur quotidien et en améliorant leurs process, leurs réunions et le collaboratif avec cet outil de knowledge management appliqué.Pour ce qui nous concerne, nos livrables clients (propale amont, suivi, comptes rendus d'interviews, synthèses etc.) sont tous produits sous forme de map depuis 6 ans déjà.Les reporting business et veille, REX divers et variés également (nous intégrons les photos des collaborateurs sous forme d'icone marqueurs pour que chacun puisse faire le tri immédiatement des infos qui le concerne..)...non pas pour se faire plaisir à produire des maps mais tout simplement parce que c'est plus efficace et nous fait gagner un temps précieux (4 à 6 h par semaine selon Ersnt&Young).J'invite ceux qui doutent encore à benchmarker les méthodes agiles des entreprises qui performent le plus au monde, notamment dans la silicon valley : elles utilisent toutes notamment le mapping...étonnant non ? Comme disent les Try Yann dans une jolie chanson "A chacun l'age venu la découverte ou l'ignorance". Comment from Patrick ZIMBARDO: Excellent ... et ce n'est qu'une infirme partie des potentialités ... Pour en faire que ce soit plus que naturel dans les entreprises, commençons le plus tôt possible à "l'école" ... Il y a tellement à faire ... Comment from Patrick Neveu: oui mais pas toujours facile à l'école. Nous formons les enfants ET les parents ensembles pour que ce type d'apprentissage aboutisse. Un plateau sur le Mind Mapping et l'école ? Ca peut "décaper" ... Comment from Patrick ZIMBARDO: oui, Patrick, mais il faudrait ouvrir un autre espace et remettre en question le dogme éducatif sans pour autant le centrer sur le mindmapping - par REX le mindmapping en éducation n'est efficiant que si celui qui est tjrs (pour le moment et cela est en train de fortement évoluer) le dépositaire du "savoir" est convaincu que sa transmission par cette méthode est efficace sans globalement changer ses contenus et le "sacro-saint" programme ... La aussi il y a plein d'enseignants qui expérimentent et avec succès ... mais autre débat à faire ... Comment from Patrick Neveu: oui un autre débat... J'interpelle plusieurs réalités à partir du Mind mapping car je l'ai pas mal expérimenter. Loin de moi de penser que tout doit partir du Mind Mapping. Je pourrai le faire à partir du Développement durable par exemple et je ne parlerai pas du tout de la même manière.Mais cela nécessite un autre espace :-)On en fait un ? Et où ? Comment from Francois BADENES: j'ai oublié un détail très important qui concerne tout le monde, petits et grands : il y a du PLAISIR à concevoir des maps ;-)) Comment from Patrick ZIMBARDO: @François : Oh que oui et il n'y a pas besoin d'avoir un bac + "cinquante douze" (comme on dit à ici Marseille) pour les faire ;-))@Patrick : Corinne a lancé plusieurs approches sur l'enseignement et y rattaché des REX la méthode y serait intéressant tout en ne se concentrant pas obligatoirement sur le mindmapping c'est plus une approche à la Buzan (concept / méthode) - là aussi plein d'élément au regard par exemple de la dyslexie ou des surdoués ...Suggestion de rugbyman : essayons cela plus tard au retour par exemple d'une expérimentation et voir à l'insérer dans une proposition existante amenant une VA sur l'enseignement autrement ... Comment from Corinne Dangas: @Patrick, ce serait vraiment intéressant (et comme dit l'autre @Patrick en phase avec les sujets sur l'enseignement) : normalement, tu peux créer un nouveau sujet depuis le menu ("mon profil") Comment from Bruno Martin: Merci pour ce plateau et pour les commentaires très enrichissants.Ma curiosité se porte sur l'étude d'Ernst&Young 2007 qui semble être très positive quant au mindmapping dans l'entreprise. Mes recherches d'informations supplémentaires sur cette étude n'ont pas abouties, si quelqu'un a quelque chose à ce sujet, je prends !Il est vrai que les cartes conceptuelles et les cartes mentales ont évolués en parallèle et pas dans les mêmes milieux. Je constate amèrement que les études scientifiques se portent presque exclusivement sur les cartes conceptuelles. Cela est vraiment dommage car la recherche pourrait enrichir cette pratique, qui, à mon avis (tout à fait subjectif) a plus d'avenir que les cartes conceptuelles. Tony Buzan n'est pas un chercheur, il s'adresse au grand public, pas à l'académique. La promotion des cartes mentales passe souvent par la diffusion de neuromythes, d'arguments cognitifs douteux, et de simplifications grossières sur le cerveau. Grâce à dieu, vous avez évité cet écueil, c'est suffisamment rare dans ce milieu pour être noté.