Email     Password  
Connection | Subscription
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Mobile
Business
Digital rights
and duties
Actus, tendances et trouvailles (NEW)
A propos de nous
Le jeu se démocratise. Il n'est plus un hobby de jeunes et encore moins de geeks. Aujourd'hui tout le monde joue. Il n'y a qu'à constater le succès de la wii ou des jeux sur internet. Et bouscule les codes de la communication. Un nouveau territoire rapidement préempté par le marketing ludique. Une nouvelle tendance ?
You can navigate through the video thanks to the interactive summary:
Here's my feedback:
I transmit my opinion: I find this subject...




Webcast
notes
Speakers (3)
AUDIENCE
 
 
If I sponsored this subject?
Follow us on Twitter
Follow us on Facebook
 
Speakers :
Géraldine Du Pac, Les Journées de la communication et du mark...
Laurent Laforge, Groupe Happy Together

Modedemploi, a...
Je dirige le groupe digitale Happy Together, qui regroupe...
Frédéric BASCUNANA, SMARTNOMAD + EFFORST.ORG + @PitchParties & ...
Digital Entrepreneur - Keynote Speaker - DealMaker & Pitc...
Le jeu se démocratise. Il n'est plus un hobby de jeunes et encore moins de geeks. Aujourd'hui tout le monde joue. Il n'y a qu'à constater le succès de la wii ou des jeux sur internet. Et bouscule les codes de la communication. Un nouveau territoire rapidement préempté par le marketing ludique. Une nouvelle tendance ?

Article écrit par Alexandre Lachaut (Webcastory)

Laurent fait un constat : le jeu n'est plus un hobby de jeunes et encore moins de geeks. Aujourd'hui tout le monde joue. Il n'y a qu'à constater le succès de la wii ou des jeux sur internet. Une des explications est qu'aujourd'hui un jeu 3D temps réel de très belle qualité est abordable (j'aurai bien aimé avoir une idée du coût quand même...).Deuxième constat est la hausse des jeux multijoueurs. Il s'agit d'un phénomène à lier au succès rencontré par les réseaux sociaux. A l'heure actuelle, l'aspect collaboratif devient très important.Troisième constat : les marques commencent à comprendre l'intérêt à utiliser la viralité des jeux pour communiquer. Pour autant, Laurent prévient : un annonceur doit d'abord penser à faire un jeu avant de faire une application infomerciale. L'entreprise doit accepter de se mettre en retrait au profit du fun, de l'aspect ludique apporté par le jeu. Les marques doivent se mettre à la place de l'internaute.Enfin, Laurent nous conseille un site: www.planetviandz.org. 

Share the link:
Connected subjects: