Email     Password  
Connection | Subscription
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Mobile
Business
Digital rights
and duties
Actus, tendances et trouvailles (NEW)
A propos de nous
Le marketing vert. Vraie tendance ou effet de mode ? En quoi consiste le marketing vert ? Que propose-t-il aux consommateurs ? Comment se différencie-t-il du marketing classique pour séduire ? Son objectif n'est-il pas finalement le même ? En quoi peut-il se revendiquer 'vert' ?
You can navigate through the video thanks to the interactive summary:
Here's my feedback:
I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : salon MD Expo
Webcast
notes
Speakers (4)
AUDIENCE
 
 
If I sponsored this subject?
Follow us on Twitter
Follow us on Facebook
 
Speakers :
Jolanta Bak, Intuition
Géraldine Du Pac, Les Journées de la communication et du mark...
Yves Heuillard, ddmagazine.com, fondateur
Fondateur et éditeur de DDmagazine.com, l'un des sites de...
Frédéric BASCUNANA, SMARTNOMAD + EFFORST.ORG + @PitchParties & ...
Digital Entrepreneur - Keynote Speaker - DealMaker & Pitc...
Le marketing vert. Vraie tendance ou effet de mode ? En quoi consiste le marketing vert ? Que propose-t-il aux consommateurs ? Comment se différencie-t-il du marketing classique pour séduire ? Son objectif n'est-il pas finalement le même ? En quoi peut-il se revendiquer 'vert' ?

Article rédigé par Alexandre Lachaut (Webcastory)

Merci à Yves et Jolanta pour cette interview. Une langue de bois absente, des interventions pertinentes et quelques révélations...autant d'ingrédients pour réussir une interview.Deux points fondamentaux, et tellement rarement entendus, ont été cités :- l'hédonisme écologique :Aujourd'hui, les consommateurs ont évolué, mûri et ne veulent plus d'un vert moralisateur. Ils veulent  pouvoir concilier écologie et hédonisme.Un double objectif qu'ils affichent sans scrupule. Pendant longtemps, l'écologie était associée à un non-plaisir, à un retour en arrière et à une folie financière. Le consommateur moderne n'a plus peur de crier : "Je dois pouvoir consommer vert en me faisant plaisir et sans payer le prix fort".- le retard des élites françaises :Jolanta met en cause les élites populaires et professionnelles françaises. Elle regrette que nous n'ayons pas notre Al Gore, notre Angelina Jolie ou notre Bill Gates. Il ne s'agit pas ici d'argent mais de symbole. Elle déplore qu' en France, les personnes populaires (hommes et femmes politiques, people, stars...) ne soient pas des porte-parole crédibles de la cause écologique. Une analyse honnêtement sévère ou volontairement provocante pour réveiller les consciences ?

Share the link:
Connected subjects: