Email     Password  
Connection | Subscription
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Mobile
Business
Digital rights
and duties
Actus, tendances et trouvailles (NEW)
A propos de nous
Le mot « expert » abonde dans les journaux et dans les sites. On se déclare expert pour un « oui » ou pour un « non »… Mais qu’est-ce qu’un expert ? A partir de quel moment peut-on légitimement se déclarer expert ? Malgré la puissance performative du langage, quelle légitimité nous pousse à croire certaines personnes? De plus, si tout le monde est d’accord pour parler de journaliste citoyen, iriez-vous chez un notaire-citoyen ? Chez un dentiste-citoyen ? Alors, comment penser la notion d’expert aujourd’hui et ne faut-il pas redéfinir ce terme pour ne pas sombrer dans un certain populisme égalitariste de la pensée ?
Here's my feedback:
Below, I explain my motivation to the organizers:


I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : Dans les studios de Webcastory
Article
Collaborative content preparation:
Speakers (1)
AUDIENCE
Webtv guidelines
 
 
If I sponsored this subject?
Follow us on Twitter
Follow us on Facebook
Subject proposed by Elise Nebout
Organization by Elise Nebout
Format : Talkshow
Treatment : Debate
 
Speakers :
Fabrice Frossard, Editialis

TechtocTV

Balises.i...
Directeur adjoint de la rédaction Editialis - Intervenant...
Le mot « expert » abonde dans les journaux et dans les sites. On se déclare expert pour un « oui » ou pour un « non »… Mais qu’est-ce qu’un expert ? A partir de quel moment peut-on légitimement se déclarer expert ? Malgré la puissance performative du langage, quelle légitimité nous pousse à croire certaines personnes?
De plus, si tout le monde est d’accord pour parler de journaliste citoyen, iriez-vous chez un notaire-citoyen ? Chez un dentiste-citoyen ?
Alors, comment penser la notion d’expert aujourd’hui et ne faut-il pas redéfinir ce terme pour ne pas sombrer dans un certain populisme égalitariste de la pensée ?
Keywords:  webcast
Related expertises: 

 Les questions que nous nous posons :

-       Tout le monde est-il légitime en matière de collecte et de productions d'informations et quels sont les dangers liés au « journalisme-citoyen » et aux médias sociaux collaboratifs en général?

-     Est-ce vraiment de l’information ? Qu'est-ce qu'une information et quelle est la différence entre un journaliste amateur et un journaliste expert ou professionnel ?

-       Quelle est la valeur performative du langage ?

-       Peut-on être expert dans tous les domaines ? Non, puisque c'est une oxymore !

-       Faut-il le rémunérer ? Un expert peut apporter beaucoup à un blog ou à un site : a-t-il le droit d’être rémunéré au risque de sombrer dans des logiques d’exploitation et de « croudsourcing » ?

-       Définition d’un expert : qu’est-ce qu’un expert ? Une personne capable de parler de tout et de rien (ou l’art de ne rien dire !) ou une personne expert dans un domaine qu’elle pratique quotidiennement, en tirant un savoir non pas universitaire mais appliqué ?

 

-       L’expert n’est-il pas celui qui a une expertise basée sur l’expérience : n’est-ce pas précisément cette expérience qui doit servir à fonder la légitimité à être et à se dire expert, et les experts ne sont-ils nécessairement pas… plus âgés ? Ne faut-il pas entrer dans une ère où l’on redonnerait, plutôt qu’aux experts qui se déclarent comme tels, la parole aux anciens?

Topic brought to you by:
Loading...
Share the link:
Connected subjects:
Salon SRH     
  • Comment from : trouve ce sujet : Excellent !la problématique de la valeur de l'info Comment from : Sujet tout à fait intéressant : il y a eu encore récemment des cas de big-buzz sur des non événements, l'information n'ayant pas été vérifiée. Nombreux sont les journalistes à vouloir défendre leur profession et l'éthique indispensable qu'ils revendiquent. Est-ce que toutes les informations ont la même valeur ? Existe-t-il des "champs d'information" où tout un chacun peut se prétendre expert ? La question "un expert a-t-il le droit d'être rémunéré ?" me semble en revanche soit mal posée, soit tout à fait suspecte... (quand on s'abonne en ligne à un quotidien payant, on rémunère l'information, donc l'expert qui s'exprime dans ce quotidien, non ?) Comment from Vincent Berthelot: L'intelligence des foules est une VASTE plaisanterie voire escroquerie... Comment from A nicol: Dans le dernier film de C. Eastwood (Invictus), Nelson Mandela élu par la foule prend le risque de s'opposer à la foule (en faisant le choix de réhabiliter et soutenir l'équipe nationale blanche de rugby), en arguant que son rôle de leader lui impose éventuellement "d'éduquer l'intelligence des foules"... bref le contraire des principes de la démocratie participative qui sollicite en permanence la foule et dédouane ainsi les élus de la république de leur responsabilité.Courageux de la part de Mandela, non ? Comment from Vincent Berthelot: J'adore cette image et cette citation, bravo!Le leadership n'a jamais été plus important que maintenant, CIsco, Facebook, Google ne sont pas nés d'une belle envolée collective mais de la vision plus ou moins co-construite de leaders.Il suffit de regarder les chiffres de participations sur les réseaux pour retrouver la vérité, combien de spectateurs, de commentateurs et d'acteurs! Comment from : Oui, en fait on pourrait peut-être considérer que l'envolée collective est utile à une idée ou un concept ou une innovation, comme la caisse de résonance d'un instrument de musique qui permet de "faire entendre" le son. Comment from Vincent Berthelot: yes bien plus proche de la realite et puis de cette foule peut emerger de nouveaux leaders qui n'auraient pas eu cette possibilite autrement. Comment from : Si je comprend bien les commentaires précédents, le nouvel expert d'une société 2.0 (enfin si tant est que l'expression veuille dire quelque chose) est avant tout quelqu'un d'engagé et de charismatique ?Au final, cela signifierait que nous serions plus en quête de leaders potentiels, qui sachent dire et expliquer les choses de manière à ce que tout le monde les comprenne ?Pour ma part, j'assume pleinement être tout sauf expert. En revanche il est vrai que je recherche une certaine reconnaissance de part mon activité de blogueurs et dans la vie associative.Mais pour autant, même si je démontre mon implication et mes prises de position sur certains sujets, comme ceux liés aux libertés numérique, qu'est ce qui ferait que je pourrai être reconnu comme un expert ?Tout simplement le fait que mes positions et ma manière de présenter me permettent de fédérer une communauté autour de moi qui m'apporte son aide et son soutien.Et c'est très probablement de cette façon que naissent les nouveaux Grissom de l'influence sur le Net.  Comment from Rodolphe Falzerana: "Expert" c'est un titre par lequel on peut être désigné - à la rigueur ! - Mais les experts auto-proclamés n'ont de valeur que leur vanité ! :) Je m'étonne toujours de voir le mot expert dans les bio... Comment from Vincent Berthelot: L'expertise est reconnu par qui Rodolphe ?Les pairs, mais ils peuvent rentrer dans un cercle de cooptation ou on dit tout le bien de l'autre pour bénéficier d'un retour d'ascenceur.Par les clients, les lecteurs, la communauté?Mais quelle niveau de connaissance lui permettrait de vous certifier comme expert ?Un titre, une homologation, un poste...Que tout le monde se déclare expert et la nature fera le tri ! Comment from Rodolphe Falzerana: Je te rejoins sur la difficulté de déterminer qui est expert ; et surtout l'expertise déterminée par qui ? Comme tu le fais remarquer.En effet, si tout le monde se déclare expert, la nature fera le tri. Cela rejoint la notion de capital social, qui est valorisé par la qualité du contenu qu'apporte un individu, qualité appréciée par sa sphère sociale. C'est par ce biais, par exemple, que la communauté peut reconnaitre ses experts.Mais là où je suis moins d'accord, c'est quand tu écris "Que tout le monde se déclare expert". Il est justement là le problème : s'il existe ce sujet de tournage, c'est que certainement trop de gens le font, et finalement voir le mot expert sur toutes les bio, on revient au problème de crédibilité.Et personnellement, j'aurai du mal à mettre le titre d'expert dans ma bio... même si peut-être d'autres pensent que c'est mérité. :) Comment from Rodolphe Falzerana: trouve ce sujet : À approfondirC'est un vaste vaste sujet ! Comment from : certes mais peut on dédaigner ces signaux faibles ? Comment from : Bonjour à tous,votre débat très intéressant qui m'ammène à réagir sur trois problèmes auxquels je suis confronté et sur lesquels vos éclairages m'intéressent.RH : "l'ingénierie des compétence" a permi de définir des experts dans l'entreprise grace à des abnalyses des RH ceux ci sont donc parfois réticent face au réseau sociaux qui à travers les échanges d'information font émerger par la reconnaissance du réseau des experts parfois différents.Gouvernance:La légitimité des experts est aussi au coeur de tous les débat de gouvernance ( sur des pateforme web ou en salle) autour des entreprises, des collectivités locales ou beaucoup s'autoproclame "experts citoyen" alors qu'il ne sont qu'une des parties prenantes.Intelligence économique:On parle de plus en plus de réseaux de capteurs avec un "veilleur -community manager" anmant un réseau de salariés devenus tous veilleurs. Verra t on une évolution similaire avec un "analyste-community manager " animant un réseau de salariés devenuus tous experts ? Comment from Rodolphe Falzerana: @Christophe j'aime bien ta démarche qui structure la définition des experts et leur légitimé selon trois dimensions : RH, Gouvernance et Intelligence Economique. Mais j'ai mis le doigt sur ce qui me gêne dans le terme "expert": c'est une étiquette de plus ! En France, on adore les étiquettes... D'accord, le terme "expert" peut correspondre à une certaine reconnaissance des autres.De mon point de vue, ce qui compte ce n'est pas le titre de la personne, mais ce qu'elle a réalisé. C'est là-dessus qu'il faut se concentrer et non pas sur son titre mérité ou pas...Expert, c'est peut-être un titre trop vague : on ne donne pas de signification précise au terme expert. Au moins une certification du type CFA (financier) ou PMI (Projet), on sait ce que les gens ont accompli en terme de travail et d'étude. Quoique tout cela n'est que du bachotage et ça ne veut pas dire qu'on est bon dans son domaine quand il s'agit de mettre en oeuvre ses connaissances et compétences dans un but précis. Comment from Pierre DAL ZOTTO: trouve ce sujet : IntéressantAttention toutefois à la formulation ^^   Comment from Pierre DAL ZOTTO: Comparer la médecine, la chirurgie, à l'expression d'une gouvernance c'est grave et dangereux... Je rejoins en partie d'ailleurs les propos de Laurent...D'abord, c'est quoi un expert... Ensuite, c'est quoi la collaboration, et enfin, c'est quoi le 2.0.Y'a déjà un truc sur la collaboration me semble t il, mais il faut d'abord la contextualiser et préciser de quoi on parle... Une collaboration dans le cadre d'un design de produit, c'est pas la même chose qu'une proposition de prototype qui n'est pas la même chose que l'évaluation que je fais d'un bouquin sur amazon ! Pourtant, j'ai collaborer pour chacun des 3 exemples !Le 2.0, pinaise, c'est comme le 4 ou le 2^23 qui va bientôt arriver. Le Web, et même Internet a toujours été 2.0 c'est juste qu'ajax, quelques capacités de calcul, et une belle évolution d'interface à rendu ça plus facile, c'est pas une évolution, encore moins une révolution, c'est juste une conséquence du "network effect" du web original.Enfin, le terme d'expert... Là aussi c'est rigolo, la notion d'expert fait référence à 2 choses principalement. Soit, un professionnel ou un spécialiste agréé auprès d'une instance, soit une personne ayant une très bonne expérience dans un univers particulier. Ca vient de la traduction du terme adroit, habile. C'est là que c'est marrant, expert en politique par exemple, c'est pas la même chose qu'expert en gestion de production dans nos mondes modernes. D'un côté y'a un aspect technique, de connaissance et d'expérience, indiscociable de l'expertise. De l'autre, justement, c'est peut être là qu'on va aller chercher des leaders, du charisme, parce que, justement, y'a pas de notion d'expertise derrière ! Regardez Stallman, regardez Epelboin, regarder Korben, il n'y a que peu de charisme (plus que moi, certes, mais bon...), peu de leadership, en revanche, je suis en confiance lorsque je les écoute, que je les lis. Je regarde une vidéo de De Gaulle, ou d'autre, c'est différent. Ok, sans doute sont ils expert dans leur domaine de compétences, mais lorsqu'il s'agit de politique, de gestion de la citée, au sens large, la notion d'expertise s'évacue complètement. Les expert, c'est ceux sur qui l'actuel président va dire "c'est pas moi qui le dit, c'est eux" (j'arrive pas à remettre la main sur l'intervention télévisuelle en question...). La politique, c'est une gestion d'opinion, c'est une rhétorique, c'est un leadership, bref, c'est être un expert en discours, en manipulation (à prendre au sens large).Ces 3 points maintenant éclairés, on peut aller un peu plus loin sur les quelques questions posées.. Tout le monde est-il légitime en matière de collecte et de productions d'informations et quels sont les dangers liés au « journalisme-citoyen » et aux médias sociaux collaboratifs en général? - Est-ce vraiment de l’information ? Qu'est-ce qu'une information et quelle est la différence entre un journaliste amateur et un journaliste expert ou professionnel ?l'information c'est une donnée en contexte. Donc oui, partant de là c'est de l'information, voir de la donnée, mais elle prendre sens pour la personne qui va se l'approprier. Ensuite, il existe des techniques d'investigation, comme une méthodologie dans la recherche, qui fait que, les biais sont réduits le plus possible (dans le cadre de la recherche, je ne suis pas journaliste) histoire d'avoir une information la plus (véri)fiable possible. Le hic, ça prend énormément de temps, donc exit twitter, ou 10 lignes sur un blog, une thèse, c'est 3 ans de boulot. Publier un article de recherche dans une bonne revue, sensiblement la même durée.- Faut-il le rémunérer ? Un expert peut apporter beaucoup à un blog ou à un site : a-t-il le droit d’être rémunéré au risque de sombrer dans des logiques d’exploitation et de « croudsourcing » ?Je ne suis pas sur de comprendre... De quoi vivrait-il alors ? Et ce point est marrant, par exemple, les articles de recherches, mêmes dans les très grandes revues, ne sont p as rétribués financièrement, c'est presque le modèle du libre, en beaucoup plus vicieux et idiots, mais c'est un autre problème.- L’expert n’est-il pas celui qui a une expertise basée sur l’expérience : n’est-ce pas précisément cette expérience qui doit servir à fonder la légitimité à être et à se dire expert, et les experts ne sont-ils nécessairement pas… plus âgés ? Ne faut-il pas entrer dans une ère où l’on redonnerait, plutôt qu’aux experts qui se déclarent comme tels, la parole aux anciens?Sans aucun doute, mais un travail de thèse, par exemple, soit plusieurs années, consacrées exclusivement à l'analyse d'un sujet précis, suivant un protocole particulier, ne fait-il pas expérience sur le dit domaine ? Plus précisément, sur le net, qui sont les "anciens" ? Lee, Stallman, Gates.... La cinquantaine quoi... Et puis, il parait que tout va plus vite ?  Comment from Vincent Berthelot: Ah ah Fabrice va adorer ta description de son charisme :-) Je m'y retrouve dans cette approche de l'expertise non pas a 2...balles mais profonde, tranquille, sans esbrouffe. Comment from Vincent Berthelot: oui mais rien a voir avec l'intelligence... Comment from Vincent Berthelot: Les RH ne sont pas tres bien avec cette notion d'expertise et encore moins avec les parcours professionnels des experts dans l'entreprise.Expert en entreprise c'est aussi trop souvent une voie de garage et donc les evolutions actuelles peuvent si les RH savent les saisir leur permettre de sortir les experts de leur enfermement. Comment from : @rodolphe, s@pierre,si le terme "expert" sucite autant de réactions de mise en cause ou de défense c'est peut etre à cause de cet effet "étiquette". Avec deslunettes de sociologue "l'expert" joue un rôle dans le jeu social sur la toile ou dans la "vrai vie" . je pense aux compétences réelles des "experts" des tribunaux et aux graves conséquences qu'elles pourraient avoir sur la vie de chacun d'entre nous ou le rôle des institutions comme l'ordre des expert comptable qui défendent l'usage ( la propriété ?) du "titre". J'aime mieux parler de "personne ressources" au service de ce flux d'informations parfois canalisés, plus ou moins pollués qui innondent ou se tarrissent et dont la gestion appelle à un un furieux besoin.d'expertise et ....de gouvernance pour en garantir la juste répartition et la qualité (@pierre) Comment from Frédéric POULET: Pour revenir sur le sujet tel qu il est posé, la collaboration n est qu une des facettes du Management et des "attitudes ou outils" de Management ou de Gouvernance Dans le Monde de l entreprise, même si j ai besoin d expertise dans la gestion de projets et/ou de communautés, je n ai pas forcément besoin d un expert en la matière.J ai surtout besoin d avoir quelqu un ou une équipe qui devra savoir quel est le moment pour adopter une attitude collaborative (ou pas)Ce qui est trompeur avect cette tendance à vouloir tout faire et tout faire faire en collaboratif Mais admettons que l on travaille en 2.0 ce qui m intéresse n est pas que tout le monde soit expert en 2.0Ce qui m intéresse c est que les contributeurs, quels qu ils soient, amènent une plus value dans leur contribution collaborative avec en toile de fond, au delà des effets escomptés "classiques" (décloisonnement, serendipiditė, etc.) contribuent à délivrer plus de... ResultatS ils sont experts tant mieux, mais contribuent-ils à l amélioration de la performance collective ? Là est la questionJ ai connu des soit disant "experts" complètement dépassés en peu de temps au regard de l évolution des techniques et des outils ces dernières années.L être en 2.0 (outil et/ou attitude) est sans doute nécessaire mais pas suffisant, en tout cas de mon point de vue de Manager Comment from Corinne Dangas: 12 reasons why I never refer to myself as an "expert" nor aspire to ever be an expert : http://12most.com/2011/07/11/12-important-unspoken-truths-experts/"Social-media expert" is the biggest oxymoron in tech today.via Guy Kawasaki