Email     Mot de passe  
Connexion | Inscription
Usages, contenus et (cyber)culture du web social
Cloud, Entreprise collaborative et gouvernance
Big Data - Social CRM - Social Business
Éducation, Innovation socio-digitale et devt durable
Editeurs - écosystème et enjeux
Business modèles,
Entrepreneunariat, Financement
Mobile Business ou entreprise mobile ?
Libertés, devoirs et responsabilités numériques
Actus, tendances, trouvailles
À propos
de nous
Cette page est pour vous, si vous  ê tes concernés par l’animation de votre Association d'alumni via les Réseaux Sociaux, et vous avez peut  ê tre participé récemment à l’un des différents événements organisés conjointement par le Comité “Associations et Réseaux Sociaux” d’Ingénieurs et Scientifiques de France et l’Institut G9+ : Enqu ê te aupr è s des Community Managers des Associations Forum “Associations et Réseaux Sociaux” du 16 Juin dernier  (cliquez pour voir la restitution en vidéo !)
Tous les sujets avec video dans cette série :
Et toc, voici mon feedback :
Je signale mon opinion : je trouve ce sujet...




Infos diverses
Lieu : Dans les locaux de techtoc.tv
Webcast
notes
Intervenants (10)
AUDIENCE
 
Format : Journée networking
Traitement : Débat d'idées
Secteur d'activité : Gestion des associations et fondations
 
Intervenants :
Jean Francois PERRET, Pierre Audoin consultants
Dirigeant d'un société de conseil strategique spécialisée...
Louis-Aimé De Fouquières, SxP Organisation
Consultant en organisation dans les secteurs de service, ...
Luc Domissy, Président TIC & Business - ESCP Europe
Ludovic Eschard, Spécialiste sécurité dans le secteur des te...
Initiative Jeunes Promos et Communautés Web à l'Associati...
Christian EXMELIN, En pré-retraite puis retraite depuis 2003.<...
Ingénieur ECAM de Lyon (promotion 1969) : ai fait ma carr...
Valentine FERREOL, SSII Paris
Directeur des Opérations, présidente du G9+ et présidente...
Audrey GASPARD, Association des Ingénieurs Icam - Commissio...
Ingénieur
Charlie Richey, SALESFORCE
Product Marketing
Sebastien Varupenne, Gadz.org est une association regroupant les...
Responsable des Systèmes d'Information pour la communauté...
Frédéric BASCUNANA, EFFORST.ORG + SMARTNOMAD + @PitchParties CA...
Digital Entrepreneur - Keynote Speaker - DealMaker & Pitc...

Cette page est pour vous, si vous êtes concernés par l’animation de votre Association d'alumni via les Réseaux Sociaux, et vous avez peut être participé récemment à l’un des différents événements organisés conjointement par le Comité “Associations et Réseaux Sociaux” d’Ingénieurs et Scientifiques de France et l’Institut G9+ :

Expertises concernées : 

Lors de cette dernière réunion a été annoncée la création prochaine d’un “Club de Community Managers” de nos Associations.

Le 15 décembre dernier, nous nous sommes rencontrés dans les studios de Webcastory / techtoc.tv pour nous lancer tous ensemble dans une expérience pilote visant à préparer la web-tv et son framework collaboratif, tels qu'ils pourraient utiles au développement de nos échanges.

 Ces premières tables rondes sont autant de bases pour préparer l'avenir et inspirer les prochains sujets : nous attendons impatiemment vos feedbacks critiques, sujet par sujet !

Sujet par :
Loading...
Loading...
Loading...

La suite dans l'onglet « Tous les Sujets proposés »
Partager le lien :
Sujets potentiellement connexes :
  • Commentaire de Fadhila BRAHIMI : Avis lecture: Synthèse des recommandations****Marc Tirel vous suggère *****Voici les liens vers les livres recommandés:1) Monnaies Régionales de Bernard Lietaerhttp://tinyurl.com/mp6zb72) La richesse révolutionnaire de Alvin Tofflerhttp://tinyurl.com/no88o23) Life Inc. (en anglais) de Douglas Rushkoffhttp://tinyurl.com/mr2zf5Aussi 3 liens/posts en rapport sur mon blog perso:Aurélie et ses 5 monnaies:http://tr.im/oTMESynthèse de monnaies régionales :http://tinyurl.com/bajj63Synthèse de La Richesse Révolutionnaire:http://tinyurl.com/5ogw3j****Emmanuel Gadenne vous recommande ****1) Le blog du projet ExploraCoeur :http://www.exploracoeur.net2) Les Twollars :http://www.twollars.com****Fadhila Brahimi vous propose ***** Voici un lien en anglais vers les OpenMonneyhttp://openmoney.info/* Ma vidéo sur Twollars :http://tinyurl.com/ncxdmj* Et si vous souhaitez faire un autre plateau. je vous invite à contacter Christophehttp://christopheducamp.com/ Commentaire de Marc TIREL : aussi le site dont je parlais pour trouver ou proposer un hébergement "canapé" n'importe ou dans le monde c'est "couchsurfing" : http://www.couchsurfing.org/ Commentaire de Alain Hemelinckx : ce message est à placer sur l'onglet discussion... mais ça bugBonjour Frederic, Bonjour Fadhila, Bonjour Emmanuel, Bonjour Marc... je rejoins le commentaire de Frederic en y ajoutant un questionnement sur l'opérationnel. Je ne pense pas que votre initiative doit être déconnectée de l'activité des banques. Les banques doivent comprendre et faire comprendre que les banquiers ne sont pas plus honnêtes que les autres, mais qu'ils sont (seront) tout simplement mieux contrôlés. Alors je ne suis pas tenté de faire valoir cet argument trop rapidement car l'inertie du secteur bancaire est telle que le retranchement derrière le privilège de battre monnaie ne pourrait que freiner ( les expériences avortées par l'intervention des banques centrales sont là pour nous le rappeler ) des initiatives nécessaires pour le Monde.Il est également important de se rappeler (pas nécessairement de communiquer) que l'initiative worgl au tyrol autrichien et sa monnaie fondante a capoté sur le conseil de Hjamar Schacht, le financier d'Hitler qui avait mis en exergue que le chomage et le désespoir étaient "les piliers fondateurs du national socialisme". On peut aussi se rappeler et communiquer que 98% de la masse monétaire ne circule pas ou plutôt n'est pas consacré à l'économie réelle... seuls 2% sont consacrés à l'économie réelle. L'enjeu est donc dans la circulation de la monnaie. Economiquement parlant, il faut se rappeler que la pensée de Adam Smith, l'un des pères de l'économie, repose entre autres sur l'hypothèse que la monnaie (le moyen d'échange) est neutre donc sans impact sur les relations. Alors que la rareté organisée de la monnaie est à l'origine de comportements agressifs liés au besoin de survivre, de protéger sa famille. Un peu difficile d’échanger via mail uniquement, donc au plaisir de se voir un de ces 4.AmicalementAlain Hemelinckx Commentaire de Frédéric BASCUNANA : Bonjour Alain,D'abord merci pour votre chouette feedback - juste pour vous dire que dans les Discussions votre billet est visible et je n'ai pas constaté de bug - n'hésitez pas à m'en dire plus sur supportfr@techtoctv.com - bien @ vous Commentaire de Frédéric BASCUNANA : @ Fadhila : super chouette aussi de ta part d'avoir réuni tous ces liens utiles que je suis allé un peu visiter, merci ! Commentaire de Frédéric BASCUNANA : bref, tout le monde est chouette quoi, La Petite Maison Dans La Prairie est évidemment ma série préférée vous l'aurez saisi. Commentaire de Fadhila BRAHIMI : @Frédéric BASCUNANA: Ahah tu soulèves à un voile de ta personnalité souterraine ...humm... et quel rôle rêves tu de jouer ? :-))) Je plaisante... merci à toi et toute l'équipe pour cet accueil chaleureux et professionnel. Commentaire de Etienne Hayem : Bonjour, très bonne vidéo qui met du temps à partir, mais vu le sujet c'est plutôt normal. Ce qui est très intéressant c'est l'évolution de la position d'Alexandre par rapport à ses 3 intervenants, qui peu à peu, vont casser la glace, faire sauter les verrous et approcher doucement du pourquoi du comment.Avant de commencer, par rapport au texte de Stéphane "Inflation, spéculation, convertibilité, que la monnaie soit ''virtuelle'' ne change rien à l'affaire, pas d'immunité semble-t-il contre les maux qui frappent les vraies monnaies. Faut-il s'en réjouir ou au contraire s'en inquiéter ? Nos intervenants argumentent en professionnels."Ceci est faux. La spéculation, l'inflation et la convertibilité dépendent des règles qu'on leur fixe. L'inflation étant un phénomène monétaire lié à la masse monétaire et aux intérêts (qui induisent une augmentation de la masse monétaire), en retirant les intérêts on se débarasse de l'inflation.Donc une monnaie sans intérêt ne subit pas l'inflation. Pour la spéculation et la convertibilité, il suffit d'établir dans les règles de départ de la monnaie qu'elle est interdite, ou inconvertible etc..----Autre chose, commencer par corriger monnaie virtuelle pour ensuite le linker partout sur le site et continuer de l'utiliser est un peu se tirer une balle dans le pied..Ces monnaies ne sont pas virtuelles, elles reposent sur la confiance, comme celle que l'on a dans notre porte monnaie, elles permettent d'échanger des biens et des services réels, une monnaie n'est jamais qu'un accord entre un groupe de personne pour jouer à un jeu, c'est la mesure d'un flux.-----Je pense qu'il aurait fallu commencer par le commencement : Les monnaies complémentaires sont un sujet très très complexe qui entraînent un changement de paradigme. Elles permettent d'échanger, valoriser et mesurer les flux entre les personnes à l'intérieur d'une communauté selon des règles définies par cette dernière.C'est pour cela qu'on navigue d'un sujet à un autre sans savoir bien ce qui est en commun. Il y a 3 niveaux de richesses : ce qui est échangeable - composants du système (les choux et les carottes), ce qui est mesurable - propriété du système dans son ensemble (diversité, éducation, force, attention) et ce qui est reconnaissable/acknowledgeable - relation entre systèmes (friendship, love, beauty).On est comme avec l'eau dans différents états, liquide, gaz, glace. ça reste de la monnaie mais à différents niveaux..--Présenter l'open money aujourd'hui ou les monnaies complémentaires, c'est comme présenter linux en 75, on veut parler de futur debian, de futur ubuntu, de freebsd, de l'âme de linux, de son développement à venir, des améliorations qualitatives, stabilité etc..Ce qui est sûr c'est que linux a forcé microsoft à faire mieux, de la même façon les openmoney obligeront les banques à se remettre en question, et au moins on aura deux jambes pour marcher, et quand l'une casse, on ne sera plus cul-de-jatte, après libre à chacun d'utiliser le ou les canaux qu'il juge le plus intéressant, ou qui répond le mieux à ses besoins, ou de naviguer de l'un à l'autre!Diversité - Complémentarité - Configurabilité (?) Commentaire de Frédéric BASCUNANA : Passionnant. Je suis interpelé par le fait qu'on parle main,tenant de monnaie "complémentaire", et que, comme Etienne le souligne, cela soit un moyen de marcher à deux jambes. je n'y avais jamais pensé, comme la plupart des gens bien sûr !Mais créer une monnaie complémentaire exige un tel niveau de confiance que je reste sceptique : comment peut-on parvenir à recréer une monnaie qui ne risque pas d'être perçue par le grand public comme une monnaie de singe ?Pardonnez la naïveté de mes questions car je suis "nouveau" sur cette thématiqueEtienne, l'équipe TechTocTv serait ravie de vous inviter au prochain plateau - vous êtes partant pour devenir contributeur ? Commentaire de Alexandre Lachaut : Bonjour, j'avoue que certains aspects de la monnaie virtuelle / complémentaire m'ont convaincu. En revanche, je reste un peu sceptique avec cette façon implicite de vouloir tout valoriser. Cette valeur n'est pas scpécifique à la monnaie complémentaire...pour preuve on retrouve un peu cette logique dans le fait de donner une valeur à "un je t'aime" (http://www.zigonet.com/sondage/entendre-un-039-je-t-039-aime-039-vaudrait-188-000-euros_art7152.html)...ce que je trouve affligeant.Mais bien entendu je suis prêt à me laisser complèment convaincre lors de prochains plateaux...:-) Commentaire de Fadhila BRAHIMI : Bonjour@Etienne merci pour cette contribution très riche. Le terme de "monnaies virtuelle" est effectivement trompeur. Ceci étant nous ne l'avons peut être pas assez appuyés il est bien question de "confiance". Votre définition concernant la monnaie rejoint la définition de communauté. Au plaisir de vous entendre sur le prochain plateau via WebCam, Ustream... ? La Hollande a l'avantage d'avoir le même fuseau horaire que nous ;-)@Alexandre: méditation de l'été. Au lieu d'y voir "En revanche, je reste un peu sceptique avec cette façon implicite de vouloir tout valoriser." Je te propose une autre paire de lunettes: Pourquoi vouloir valoriser que les échanges monétaires, les emprunts et les intérêts ? N'y a -t - il pas d'autres richesses en nous et autour de nous ??? Le contraire de "Tout" c'est peut être "autre chose" "autrement" et pas seulement "rien"....   Commentaire de Etienne Hayem : Pour la différence entre monnaie virtuelle et complémentaire : virtuelle fait appel à l'imaginaire, les linden de Second life ou les pièces d'or de World of Warcraft.. ça existe, mais dans un monde parallèle, que l'on appelle en effet monde virtuel.Complémentaire est doux dans le sens où il ne remplace pas le système actuel, il le complète, proposant une alternative qui se complète. Ce ne sont pas seulement deux modèles différent mais des milliers/millions, chacun adapté au plus proche aux besoins des communautés qui les utilisent (c'est ce que j'ai voulu dire par confirugabilité).Créer une monnaie complémentaire (ou locale) demande 3 choses : le bon moment, la volonté et la qualité des promoteurs et une organisation.L'organisation est en train de se développer via des plateformes qui souhaitent coder un html pour les échanges de monnaies. Le moment, plus la crise va avancer, plus le besoin va se ressentir d'avoir l'autre jambe, il y a là une fenêtre de 3 à 5 ans au moins pour lancer toutes ces monnaies pendant que les monnaies principales vont être à la traîne. Pour les promoteurs, ça va être divers et varié, aux échelles locales, régionales et internet.Pour la monnaie de singe : c'est là effectivement un changement de paradigme, d'abord ce n'est pas garanti par l'or (en équivalence jusqu'à 71) ou par l'Etat, mais dépend de la confiance de la communauté. Pour cela il faut faire marcher l'auto-gouvernance, la transparence et l'auto-organisation : lier à la fois intérêt personnel et collectif pour que celui qui ne respecte pas les règles sorte du jeu.C'est pour cela qu'il faut le lancer avec des communautés qui ont des intérêts communs sur des sujets communs.A mon avis, les monnaies complémentaires ne sont pas faites pour faire de l'argent ou du business, elles sont faites pour développer les échanges et créer de la richesse entre les hommes, via la fluidification des échanges.J'espère avoir répondu clairement à vos questions.Je serai ravi de pouvoir participer au prochain plateau! N'étant pas sur Paris, cela nécessite cependant une petite organisation ;) Commentaire de Alexandre Lachaut : @Fadhila : promis j'essayerai les nouvelles lunettes :-)Pour autant, et peut-être est-ce naif, pourquoi vouloir valoriser (même de manière non monétaire) ce qui nous entoure ? La notion "rendre un service" perd sons sens si à chaque fois c'est donnant-donnant (et en plus de manière équitable ou appréciée comme tel). Ma crainte est que le geste gratuit ou la générosité disparaisse. Nous avons lors de notre échange sur le plateau évoqué ce point. De mémoire, c'est Marc qui disait que cela n'empêcherait pas la générosité et le geste gratuit...là dessus je demande à voir. Si la monnaie complémentaire prend tellement d'importance que cela devient une "vraie" monnaie, pourquoi irai-je faire don de mon temps (par exemple) alors que je peux l'échanger contre quelque chose ?Mais peut-être que ma vision est utopique voire utopiste :-) Commentaire de Fadhila BRAHIMI : @Alexandre ta vision n'est pas utopiste ou utopique. En revanche elle est sur un angle du "Tout" "à chaque fois" d'où "perte". moi je t'invite à imaginer que "parfois" dans un "contexte" en fonction des "règles" qu'une communauté "co produit" on pourrait valoriser "certaines" valeurs bien définies et clairement "nommées" ;-) Commentaire de Etienne Hayem : @Alexandre > Bonjour, j'ai eu votre vision et ce questionnement également pendant longtemps "pourquoi vouloir TOUT mesurer?" ou "en fait ils veulent pouvoir comptabiliser chaque échange?" et je m'en suis sorti, ça a pris du temps..La monnaie complémentaire n'est pas faite pour être riche ou être avare et compter chaque action.Après avoir reçu un service : donner 10 twollars ou exploracoeurs à quelqu'un c'est comme dire un petit merci ou un gros merci. Ce n'est pas ça qui va lui permettre d'acheter le monde, il l'a fait sans attendre en retour, mais je souhaite notifier que cette personne est sympa/gentille/serviable. Pas parce qu'il faut le faire pour l'intérêt, parce que sinon les autres ne le savent pas, et ça mérite d'être dit. Je lui donnerai un service en retour également, et s'il le souhaite il pourra me donner aussi un merci et/ou une valorisation en exploracoeurs. C'est quelque part ce qu'on appelle l'estime, dire de quelqu'un qu'il est bon, serviable ou autre. Si c'est un gros service rendu par mes amis, je peux faire un billet de blog et me réjouir à quel point mes amis sont sympas et géniaux, ou faire une soirée pour les remercier, mais ces informations restent alors à l'inérieur du cercle, alors que l'idée est qu'en les communiquant de façon transparente avec une communauté plus grande (mais limitée à un seuil fixé préalablement), ça permet une fluidification des échanges : j'aide John, john a aidé robert, robert a aidé manuelle, manuelle a aidé gérard et gérard fini par m'aider.Même en écrivant ces lignes je ne suis pas tout à fait sûr de moi sur la simplicité de l'explication.. Après selon les monnaies complémentaires et les communautés, on peut créer des monnaies ou le but n'est pas de recevoir le maximum, mais de donner le plus, ou de faire circuler le plus. Plus ça circule plus tout le monde gagne en richesse, ce sont les échanges qui enrichissent, pas la stagnation. En permettant la mesure et les transferts on permet d'éviter l'amoncellement, et on encourage au don et à la participation au jeu. Commentaire de Alexandre Lachaut : @Fadhila et @Etienne: je suis ok pour valoriser que "certaines" valeurs bien définies et clairement "nommées" mais je suis prêt à parier que c'est laisser la porte ouverte à la valorisation de tout. Imaginons que annuellement un board décide quelles sont les valeurs qui sont valorisables, vous ne pensez pas que d'année en année de plus en plus de valeurs seront valorisées ? Dès qu'apparait la monnaie (sous une forme ou une autre), les instincts vils de l'Homme réapparaissent. Certains chercheront à profiter du système et si possible toujours un peu plus.J'espère sincèrement me tromper sur ma vision un peu sombre de l'Homme et de sa capacité à résister à la tentation :-) Commentaire de Fadhila BRAHIMI : @Alexandre j'entends surtout que pour le moment tu ne veux 'y voir que les dérives et l'absolutisme du tout. L'homme est imparfait soit. Je crois que nous avons bcp insisté sur la base: la création d'une communauté avec un cadre de fonctionnement. C'est comme un jeu. Celui qui ne respecte pas les règles de fonctionnement annoncées au départ ne peut pas jouer: rappel à l'ordre, éclusion...etc. c'est le rôle du community manager d'être le garant du cadre. Après je ne vais pas te persuader. Je t'invitait à sortir du "tout" et du "à chaque fois".   Commentaire de Etienne Hayem : @Alexandre C'est la différence entre l'autostop et le covoiturage comme vous l'aviez dit : L'auto-stop, spontanément un automobiliste qui voyage tout seul ramasse un auto-stopeur sans véhicule. Il l'aide et lui offre la mobilité, l'essence et le service jusqu'à la destination qu'il veut. Il se sent heureux car il aide quelqu'un.L'auto-stoppeur apporte la conversation, son histoire et le plaisir de pouvoir aider.Dans le second cas, le co-voiturage, l'offre et la demande de façon organisée se rencontrent sur un marché entre ceux qui ont des voitures vides et ceux qui ont, des besoins d'être transportés moyennement finance. Le coût est calculé, divisé par deux et chacun partage équitablement le voyage avec l'autre. Il y a satisfaction réciproque du partage du véhicule.Dans le deuxième exemple on utilise une monnaie mesurable, échangeable (niveau 1), dans l'exemple1 on utilise une monnaie de reconnaissance ou rien.Puisque ça ne coûte rien de donner une monnaie de reconnaissance, et qu'on souhaite donner quelque chose à celui qui a rendu un service, c'est une façon de donner en retour.C'est une façon de transférer le rôle de la monnaie : de "gagnez plus" à "augmentez votre reconnaissance ou capital respect ou capial gentillesse ou don".On ne le fait plus pour ce que ça rapporte en argent mais en valorisation du coeur.Au lieu d'un levier par l'argent on a un levier par la reconnaissance, dans le cas des thank you money.Ca n'empêchera pas les auto-stoppeurs de continuer à exister, sans usage de cette valorisation de l'échange de service. Commentaire de Frédéric BASCUNANA : @Alexandre : "L'amitié est un contrat par lequel nous nous engageons à rendre de petits services à quelqu'un afin qu'il nous en rende de grands". Cette sentence est de Montesuieu, et encore je vous épargne celles de ChateauBriand, abondantes sur l'amitié : bref, notre tradition moraliste a toujours préparé le terrain d'une certaine prise de conscience, à savoir que tout remerciement est un paiement, tout geste une avance, toute générosité une source d'endettement (lire à ce sujet un livre sympathique : "Pourquoi est-ce qu'on déteste les gens qui nous veulent du bien"). Peut-être que là où tu vois du cynisme Alexandre il y a une possibilité de transparence (et précisément, de désendettement psychologique) ?  Commentaire de Marc TIREL : Merci Etienne et tous des questionnements et débats qui ne font que commencer sur ce sujet qui sera de plus en plus brulant !! A lire pour apprendre et élargir encore le débat (monnaies sociales et BtoB entre autre) cette excellente interview de Bernard Lietaer (en anglais) : http://is.gd/1jY11qui devrait encore amoindrir les réticences et répondre à des questions concrètes...A bientôtMarc Commentaire de Etienne Hayem : Plaisir partagé! Pour continuer sur les liens et ressources très riches : Conférence en français + diapo de Bernard Lietaer : http://www.slcotesdarmor.fr/associations/monnaies-alternatives/Enregistrement audio de Bernard Lietaer à nouveau : http://www.eco-sol-brest.net/Monnaie-Complementaire-Conference.htmlC'est la référence, et vous verrez qu'il attaque un angle un peu différent, plus économique et financier, bien sûr.. Commentaire de Fadhila BRAHIMI : Eh bien nous avons de la lecture pour cet été :D comme le dites Etienne il y a divers angles. La sociologie des organisations, les finances... sont pas "plus" qqchose mais complémentaires. Commentaire de Alexandre Lachaut : Je rejoins Fadhlia...que de lecture pendant les vacances :-)Merci à tous car cela va m'aider à affiner ma perception des monnaies complémentaires@Etienne : j'aime bien la comparaison avec l'auto-stoppeur (en vous lisant je pensais au sketch de coluche et cela m'a mis de bonne humeur pour la journée...merci :-) Commentaire de Marc TIREL : Voici pour compéter encore ce sujet un article paru dans le monde de cette semaine:http://www.lemonde.fr/archives/article/2009/08/18/creer-des-monnaies-par-millions_1229556_0.htmlet aussi et surtout pour ceux qui souhaitent expérimenter les échanges de richesses et la création monétaire ce site encore expérimental proposé à tous par "The Transitioner":http://flowplace.webnode.com/Bonne rentrée à tous !Marc Commentaire de Kenji Adaniya : Bonjour tout le monde,Je n'aurais absolument pas traité le sujet de cette manière. La je trouve le débat hors sujet. Je suis un pur player internet, utilisant des monnaies virtuelles quotidiennement et ce n'est pas du tout ce qui est décrit dans cette vidéo qui est hors sujet.J'aurais commencé par une genèse avec les jeux vidéo histoire de bien se rapprocher la thématique technologique et média online. Car ne l'oublions pas, les monnaies virtuelles les plus utilisé sont celle des MMORPG ("Massively Multiplayer Online Role Playing Games") comme Tribal war (pour en cité un en pleine expansion ;) ) par exemple. Au final, il y a des déjà des dizaines de millions d'utilisateurs de monnaies virtuelle diverses et variées dans des contextes très différents et depuis des années!!!Dans ce débat on a plus l'impression que l'on traite des monnaies alternatives que des monnaies virtuelles, c'est dommage parce que le sujet est passionnant et parfaitement compréhensible normalement. Les monnaies virtuelles sur internet, ce n'est pas du tout ce dont vous parler. Sur internet vous parlez de cas de niches isolés et surtout abordez les choses sous l'aspect sociologique dans le sens des sciences sociales plutôt que la dimension interactive.Selon moi (et ça n'engage que moi et quelques millions de geeks), la monnaie virtuelle n'est la que pour permettre un commerce fictif, réelle ou hybride.Fadhila, c'est pour cette raison que la monnaie circule et non pas "parce qu'elle doit circuler" c'est tout simplement parce qu'il y a commerce sinon ça fait un bide. Les remerciement et ce genre de choses sont secondaires. Comme dans la vrai vie, prenez le montant total de vos dépenses mensuelles et vous verrez que la part remerciements et cadeaux est mince.Les cas d'utilisations de monnaies virtuelle qui doivent être approfondis sont par exemple le Liden dollar de second life parce qu'il y a eu un processus de duplication de systèmes bancaires et de création d'un nouveau système financier complexe à très grande échelle parfaitement contrôlé. Ou encore l'utilisation de crédits virtuels permettant d'assurer l'immobilisation de fond à un tiers de confiance dans le cadre d'arbitrage entre demandeurs et prestataires de services ou de nombreuses transactions ont des montants inférieurs aux commissions bancaires, taux de change etc... et qui engendrerait une diminution drastique de la commission finale de ces places de marchés et tiers de confiance qui par ailleur répercutent depuis presque 10 ans dans un contexte BtoB la TVA par exemple.Donc en résumé, il y a deux grandes familles porteuses de l'expansion de ces systèmes :Place de marché et tiers de confianceJeux vidéo et environnements virtuelleA bientôtKenji Commentaire de Alain Hemelinckx : Pour rejoindre Etienne... Bernard Lietaer m'a expliqué en son temps le fonctionnement du modèle de la banque WIR. L'étonnement , partagé, était surtout lié au fait que la banque WIR disposait de près de 70 ans de statistiques sur son activité et que peu de gouvernements s'y intéressaient. J'ai essayé de créer une monnaie alternative au sein d'une entreprise de communication, ll'idée était de partager des espaces de communication disponibles chez chacun des clients et de les valoriser avec une monnaie alternative.. la sauce n'a pas pris mais il est très possible que le cuisinier en soit la cause ;-).. Merci à tous et toutes pour ces partages !. Belle journée à vous. Alain Hemelinckx Commentaire de Sebastien Varupenne : Cure de jouvence bien sûr à deux conditions à mon sens :- que les associations restent un gestionnaire d'identité de confiance pour le membre. Les membres peuvent faire confiance à leur association mais c'est beaucoup plus difficile de faire confiance à un RS quel qu'il soit,- que les associations suivent la vague, proposent de créer des liens avec ces réseaux et profitent de la débauche d'informations que leurs membres peuvent laisser à droite à gauche. Quoi de mieux que de connaître les centres d'intérêts de ses membres pour leur proposer du contenu qui les fera réagir et apporter l'activité nécessaire à la vie de l'association. Commentaire de Frédéric BASCUNANA : tout à fait d'accord avec toi : en somme trouver un juste milieu pour positionner le curseur entre le lâcher-prise imposé par les réseaux qui existent déjà, et ne pas se laisser entièrement dominer par eux.Fragile équilibre et délicat dosage, isnt'it ?En tout cas il sera question de beaucoup d'autres points trés précis à développer sous forme de petits talkshows, qui auront un impact très structurants sur les conversations.je positionne justement ce matin même les quelques sujets pour le moment ébauchés en réunion et proposés à la communauté (onglet "sujets proposés" Commentaire de Jean Francois PERRET : Ingenieurs et Scientifiques de France(IESF) prend l'initiative de lancer un Club des Community Managers d'Associations...... Les debats du 15 decembre sur la chaine g9plus.tv vont lancer les débats et matérialiser les bonnes pratiques en la matiére pour faciliter les animations des Communautés d'alumnis des Grandes Ecoles... Participez , inscrivez vous sur ce site... J . F . PERRET Président Comité Réseaux Sociaux IESF Commentaire de Audrey GASPARD : Le nombre d'inscriptions est-il atteint ? Doit-on encore attendre une confirmation ? Je n'ai pas reçu de réponse concernant ma demande et ça commence dans 1h30...