Email     Password  
Connection | Subscription
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Mobile
Business
Digital rights
and duties
Actus, tendances et trouvailles (NEW)
A propos de nous
Il y a du progrès, certes, mais ce n'est pas encore ça... De quoi parlons-nous ? De la simplicité d'utilisation des logiciels open source... L’open source et la simplicité sont-ils fâchés ? Peut être que l’open source est née un soir de lune rousse, et que la conjecture des astres n’était pas favorable à leur mariage… Ou alors… Peut être qu’avant d’invoquer les astres nous pourrions faire venir des experts du domaine sur un plateau tv et qu’ils pourraient nous trouver des raisons organisationnelles et humaines à ce problème… ? Professionnels et experts, vos insights sont les très bienvenus : Venez prendre la parole sur ce sujet dont l'enregistrement aura bientôt lieu. Comment participer : Pour coproduire ce sujet avec nous, intervenir comme speaker / expert, infléchir le conducteur en exprimant vos convictions sur le sujet, ou susciter un traitement selon vos interrogations, indiquez un maximum de réponses dans l'onglet de la présente page, intitulé :       "Aidez-nous à préparer ce sujet"    C'est la meilleure manière de faire connaître et positionner votre expertise tout en vous assurant que les points à vos yeux importants ne seront pas oubliés dans le conducteur du talk. Mode d'emploi et plus de détails ci-dessous.
Here's my feedback:
Below, I explain my motivation to the organizers:


I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : Dans les studios de Webcastory
Article
Collaborative content preparation:
Speakers (2)
AUDIENCE
Webtv guidelines
 
 
If I sponsored this subject?
Follow us on Twitter
Follow us on Facebook
Subject proposed by Thibaut D.
Organization by Stanislas Jourdan
Format : Talkshow
Treatment : Debate
 
Speakers :
Christophe Henner, Community Manager chez X-PRIME iD
Membre du Conseil d'Administration de Wikimédia France et...
Frédéric BASCUNANA, SMARTNOMAD + EFFORST.ORG + @PitchParties & ...
Digital Entrepreneur - Keynote Speaker - DealMaker & Pitc...

Il y a du progrès, certes, mais ce n'est pas encore ça... De quoi parlons-nous ? De la simplicité d'utilisation des logiciels open source...
L’open source et la simplicité sont-ils fâchés ? Peut être que l’open source est née un soir de lune rousse, et que la conjecture des astres n’était pas favorable à leur mariage… Ou alors… Peut être qu’avant d’invoquer les astres nous pourrions faire venir des experts du domaine sur un plateau tv et qu’ils pourraient nous trouver des raisons organisationnelles et humaines à ce problème… ?


Professionnels et experts, vos insights sont les très bienvenus :

Venez prendre la parole sur ce sujet dont l'enregistrement aura bientôt lieu.

Comment participer :
Pour coproduire ce sujet avec nous, intervenir comme speaker / expert, infléchir le conducteur en exprimant vos convictions sur le sujet, ou susciter un traitement selon vos interrogations, indiquez un maximum de réponses dans l'onglet de la présente page, intitulé : 

    "Aidez-nous à préparer ce sujet"   

C'est la meilleure manière de faire connaître et positionner votre expertise tout en vous assurant que les points à vos yeux importants ne seront pas oubliés dans le conducteur du talk.

  • Mode d'emploi et plus de détails ci-dessous.
Keywords:  open-source, ergonomie
Related expertises: 

D'après une étude de Lerner and Tirole, en 2002, la plupart des applications open source sont techniquement sophistiquées et l'utilisateur moyen utilise d'avantage des applications commerciales pour le même usage.

Il y a plusieurs explications à cela. Inertie, interopérabilité avec les formats de fichiers, peu de marketing pour s'imposer... Une des explications citée est le manque d'utilisabilité pour le grand public. Je dois avouer que j’ai toujours été rebuté par l’interface de GIMP alors que Photoshop, son concurrent « commercial », peut s’apprendre sans toucher au manuel, du moins pour ses fonctions essentielles.

La facilité d’apprentissage fait partie des composantes essentielles de l’utilisabilité. Elle conditionne pour beaucoup le ressentit de l’utilisateur dans les phases d’adoption du logiciel. La simplicité se retrouve aussi dans la facilité qu’aura l’utilisateur à mémoriser les fonctions du logiciel, et donc à y accéder. Les ergonomes seront d’accord, la meilleure manière de ne pas prendre de risque en utilisabilité consiste à créer des produits simples d’usage.

D’après une étude de Raymond, en 1999, les Hackers sont bons pour concevoir des interfaces pour d’autres personnes compétentes techniquement, mais beaucoup moins pour Mme Michue.

Sterling, en 2002, avancera : « They just don't like to do the boring stuff for the stupid people! » 

Je me permettrai d’avancer aussi qu’on ne conçoit jamais aussi bien que pour soi même. Les hackers ont-ils besoin d’aide pour concevoir des interfaces simples ?

Peut-être faut-il aussi chercher quelques raisons spécifiques à l'open source ?

Topic brought to you by:
Loading...
Share the link:
Connected subjects:
  • Comment from Pedro ABRANTES: Non, ce n'est pas incompatible. c'est juste une question de temps.Une part importante des utilisateurs d'OpenOffice critique encore sont utilisabilité et la compare à celle d'Office. Mais gardez en mémoire que word et excel sont apparus au début des années 90. Avant eux Multiplan, Lotus 123 (Cela ne nous rajeuni pas) ou Write précurseurs de nos outils actuels étaient quelques fois très difficile à mettre en oeuvre.Windows bénéficie de ressources humaines hors du commun pour offrir une interface au plus grand nombre là où Linux à été créé pour les utilisateur de VI sur Unix.A photoshop, je préfère Paint.net. NVU ou Thunderbird sont d'autres solutions dont la qualité est au rendez-vous. En fait il y a beaucoup de solution open source de très grande qualité. Comment from Thibaut D.: C'est vrai qu'actuellement on trouve beaucoup d'initiatives, qui elles même interrogent...Wikipedia a investit récemment 600 000$ dans des études d'utilisabilité pour améliorer son interface. Je tombe encore des nues devant les sommes astronomiques, quel designer demanderai autant pour créer ex-nihilo une interface utilisable ?Là ou cette histoire me perturbe c'est que, visiblement, personne n'était capable de faire confiance dans un process "non scientifique" au sein de la communauté. Du coup Wikipedia s'est payé des études d'utilisabilité des plus costaud pour pas grand chose au final.Paint.net est un superbe produit, j'avoue l'utiliser de temps à autre sur des opérations simples en remplacement de photoshop. Je me demande quand même quelle part de vision personnelle des leaders il faut y voire.XWiki se démarque de ses alter egos en terme d'utilisabilité. C'est à l'entreprise du même nom qu'on doit la présence d'un designer sur le projet.Au sujet des produits Mozilla, il y a une belle histoire à raconter. Je laisserai parler Tristan Nitot, si il nous fait l'honneur de venir sur ce plateau. ;-)Un exemple que j'aime bien citer est Ruby on Rails, non pas le framework en lui même, mais la culture de sa communauté qui tient presque fanatisme de la simplicité. Un soir j'ai rencontré 2 entrepreneurs. On avait pris rendez-vous pour parler expérience utilisateur. En dehors de l'habillage je n'ai pu que leur dire à tel point j'étais impressionné... Reste que si la techno est open-source, beaucoup de bon produits auxquels elle donne naissance ne le sont pas.Bref, je crois beaucoup à l'émergence d'une culture de l'utilisabilité au sein des projets open source. Je trouve par contre que les barrières sont de nature différentes et qu'elles ne seront pas si faciles à surmonter. Revoir par exemple le rôle du leadership et les modes d'organisation. Même si le plus gros défi reste à mes yeux la difficulté à intégrer des designers/ergonomes...Cela dit j'ai assez parlé, je laisse la plume à nos experts... ;-)            Comment from Dominique Rabeuf: Open Source ou pas, les développeurs ont l'habitude de se débrouiller avec des environnements et interfaces peu conviviaux. On ne commence sûrement pas la conception d'une automobile par le tableau de bord, mais on sait où les commandes et contrôles doivent converger. Dans le logiciel, on construit des briques que l'on assemble puis on installe par dessus des interfaces pour l'utilisateur et en parallèle on ramasse les copies des «documentations» des développeurs pour en faire un manuel utilisable par un non expert.Prendre trop tard en compte les aspects d'opérabilité conduit à des résultats médiocres en terme de facilité d'apprentissage et d'utilisation. Y remédier à postériori peu avoir de sérieux impacts sur l'architecture du produit lui même (comme un volant au plafond dans une voiture)Les projets à budget réduit auront tendance à sacrifier les aspects de facilité d'utilisation que les «purs» développeurs ne sont pas enclins à prendre en compte dans le détail. Par ailleurs, ce n'est pas facile de la part d'un développeur de se mettre dans la peau d'un utilisateur débutant.Il n'y a pas que dans l'Open Source.Les interfaces d'administration de Windows 2008 sont dotées de nouvelles icônes, mais l'intérieur des fenêtres date de plus de dix ans.      Comment from : trouve ce sujet : Excellent !C'est probablement le grand défaut que je reproche à l'open source en général, l'ouverture logicielle n'est (hélas) pas synonyme de simplicité ergonomique. Mais n'est pas aussi lié au budget de développement consacré qui est moindre par rapport à une suite propriétaire, qui obtiendrait plus facilement la levée de fond nécessaire ?