Email     Password  
Connection | Subscription
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Mobile
Business
Digital rights
and duties
Actus, tendances et trouvailles (NEW)
A propos de nous
2007. L’arrivée massive de l’iPhone entraîne une rupture dans les usages : la démocratisation du web mobile. Ce web nomade, qui devrait dépasser le web de bureau dans les prochaines années, est-il en train est-il une simple traduction du web classique sur des supports mobiles ? Ou annonce-t-il, au contraire, une redéfinition de l’usage d’internet ? (une dynamique de rupture)
Here's my feedback:
Below, I explain my motivation to the organizers:


I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : Dans les studios de Webcastory
Article
Collaborative content preparation:
Speakers (3)
AUDIENCE
Webtv guidelines
 
Ce sujet vous intéresse ? Cliquez ici pour
 en voir d'autres connexes sur la web tv de :
Subject proposed by Stanislas Jourdan
Organization by Stanislas Jourdan
Format : Talkshow
Treatment : Debate
 
Speakers :
Paul-Louis Belletante, co-fondateur chez Bemobee
co-fondateur de Bemobee, Mobile Agency.
Christian Jegourel, EdgeMinded : cabinet de conseils en stratég...
Consultant en stratégie médias télécom internet, CEO d'Ed...
Frédéric BASCUNANA, SMARTNOMAD + EFFORST.ORG + @PitchParties & ...
Digital Entrepreneur - Keynote Speaker - DealMaker & Pitc...

2007. L’arrivée massive de l’iPhone entraîne une rupture dans les usages : la démocratisation du web mobile. Ce web nomade, qui devrait dépasser le web de bureau dans les prochaines années, est-il en train est-il une simple traduction du web classique sur des supports mobiles ? Ou annonce-t-il, au contraire, une redéfinition de l’usage d’internet ? (une dynamique de rupture)

Keywords:  mobile marketing
Related expertises: 

Trois ans plus tard, nous utilisons davantage nos smartphones pour échanger des données que pour téléphoner. Et sur les 91 % de français qui possédaient un mobile fin 2009, 31 % d’entre-eux l’utilisaient pour surfer. Plus encore, d’après une étude de l’institut Gartner, d’ici 2013, les portables auront mondialement supplanté les PC comme moyen d’accèder au web (avec 1,82 milliard d’unités en circulation).

Les évolutions techniques, conjointement à la démocratisation des prix (smartphones, forfaits), ont permis une fulgurante propagation du web mobile, qui nous permet d’être connecté partout, tout le temps.

Le web mobile aujourd’hui, c’est une galaxie protéiforme de services et d’usages, des versions adaptées de sites existants à des applications autonomes, dédiées par exemple à une fonction spécifique du mobile (géolocalisation, streaming vidéo en direct etc.)

La recherche en ligne est la méthode centrale de l’organisation de l’information et des services du web “classique”. Avec le web mobile, n’est-ce pas plutôt le contexte qui sera l’élément principal ? Le modèle du search (où l’utilisateur va chercher l’information) va-t-il être supplanté par celui du “push” (les services contextuels poussent l’info vers l’utilisateur).

Tout site web est-il dès lors voué à devenir un “ fournisseur de contextes mobiles” ? (Gartner) Le web mobile va-il s’installer parallèlement au web de bureau ou va-t-on assister à une convergence de plus en plus marquée ? Finalement, est-ce que le web mobile ne serait pas seulement un web lite ?

(Dès lors, quelle stratégie adopter, pour s'adapter aux usages etc. publicité/business ?)

Topic brought to you by:
Loading...
Share the link:
Connected subjects:
  • Comment from André Loechel: Bonjour,Comme souvent, une excellente définition se trouve rappelée sur ce site, celle du cabinet Gartner, qui n'est jamais qu'une autre définition d'un site web: "fournisseur de contextes mobiles". Ce qui n'est jamais que l'étape suivante d'un champ technologique qui en connaître d'autres!...Mais par là-même l'Internet se rapproche singulièrement des territoires et y adhère évidemment bien plus étroitement que de précédentes modalités de diffusion informationnelle. Plutôt que d'un "Internet lite", nous parlons en ce qui nous concerne d'un INTERNET DES TERRITOIRES: l'intitulé du débat nous semblerait ainsi plus juste et plus proche des acteurs! Comment from : Bonjour,Question étrange. Tout dépend je pense de ce que l'on met derrière la notion de "web".J'aurais tendance à dire que le mobile permet de développer un autre usage du web, notamment pour tout l'aspect échange et communication. Mais il est encore loin de remplacer l'utilisation "classique" pour d'autres usages, tels que la veille/recherche notamment.Cdt. Comment from Raoul Mengis: Bonjour,En fait c'est pas qu' une question de technologie ou de moyen technique concernant les mobiles "Internet lite". Il est techniquement et parfaitement possible d'avoir autant d'informations sur un mobile que sur un PC avec internet. (Ex: http://www.1computer.info/1work/1work_demo.html )Mais les contraintes sont pas seulement technique mais aussi humaines.- La majorité des développeurs de mobiles font fausse route (développé pour chaque smartphone est très couteux!) mais rapporte du business pour faire des adaptations.Faire le plus rapidement des petites applications dont la plus part ne sont que des "gadgets" ou faire du buzzzzzz. - La tendance pour la création du contenu est de plus en plus basic.- Le lecteur de contenu désire uniquement lire des titres. (SMS, Twitte, etc, etc) idem pour les autres média.- Le contenu humain est de plus en plus pauvre! (Faire du contenu est couteux !)