Email     Mot de passe  
Connexion | Inscription
Usages, contenus et (cyber)culture du web social
Cloud, Entreprise collaborative et gouvernance
Big Data - Social CRM - Social Business
Éducation, Innovation socio-digitale et devt durable
Business modèles,
Entrepreneunariat, Financement
Editeurs - écosystème et enjeux
Mobile Business ou entreprise mobile ?
Libertés, devoirs et responsabilités numériques
Actus, tendances, trouvailles
À propos
de nous
A l'occasion de la sortie du livre de Vincent Ducrey Le guide de l'influence nous proposons un débat sur le thème de l'évolution des stratégies marketing et de la manière de les mettre en oeuvre dans l'entreprise : le Hub Management.
Et toc, voici mon feedback :
Je signale mon opinion : je trouve ce sujet...




Infos diverses
Lieu : Dans les studios de Webcastory
Webcast
notes
Intervenants (3)
AUDIENCE
 
Ce sujet vous intéresse ? Cliquez ici pour
 en voir d'autres connexes sur la web tv de :
Organisation par Stanislas Jourdan
Format : Talkshow
Traitement : Débat d'idées
 
Intervenants :
Vincent Ducrey, http://www.guide-influence.com
Auteur du livre le Guide de l'influence (Editions Eyrolles)
Fabrice Epelboin, Webcastory, ReadWriteWeb France, Owni
Webcastory, ReadWriteWeb France, Owni
Emmanuel Vivier, Vanksen Group Companies

- Brand Man...
A l'occasion de la sortie du livre de Vincent Ducrey Le guide de l'influence nous proposons un débat sur le thème de l'évolution des stratégies marketing et de la manière de les mettre en oeuvre dans l'entreprise : le Hub Management.

La fin du buzz marketing

Le buzz marketing n'était finalement que la réplique des stratégies de communication sur les médias traditionnels : des actions "one-shot" dont les effets disparaissent dès la fin de la campagne.

Ce type de marketing commence non seulement à agacer les internautes, mais il ne tient pas compte de toutes les possibilités qu'offrent le web en termes de communication d'influence.

Vers des stratégies de communication à 360°

Le vrai "plus" d'internet dépasse en effet la simple viralité de l'information. Tout d'abord pour la bonne et simple raison que la viralité ne fonctionne bien souvent qu'à l'aide d'une certaine influence acquise auparavant.

D'autre part, la force du web est dans le réseau. Or l'influence sur un réseau se trouve précisément dans les hubs qui le constituent. D'où la notion de hub management dont Vincent nous parlera dans ce plateau.

Partager le lien :
Sujets potentiellement connexes :
  • Commentaire de Arnaud Velten : Voir aussi :)http://www.dailymotion.com/video/xcrzsn_influence-moi-si-tu-peux_news Commentaire de Arnaud Velten : Oups j'oubliais ma source:http://twitter.com/fredbascunana/statuses/11750509052 Commentaire de Nour18 : Super émission, qui pose la problématique de l'avenir du "buzz". Voilà qui donne envie de lire le livre ! Commentaire de Jay : t0, page tournée, nouvelle ère, ... ? ... Fabrice étiez vous sur Internet à l'époque de la campagne Dove Onslaughter ? elle attaquait exactement la même problématique, commanditée aussi par Greenpeace et également contre une multinationale...le tout avec les mêmes ficelles (détournement de pub / détournement de logo / landing page dédiée ...) ... le seul changement pour cette "guerilla" contre Nestlé se situe au niveau des usages / des outils, en effet au vu de la montée en puissance de certains médias sociaux (FB et Twitter), la caisse de résonance a été plus forte qu'à l'époque de l'attaque contre Dove (et encore ... des centaines de blogs avaient couverts cette campagne) ...J'avoue avoir du mal à comprendre, on dirait que certains découvrent les risques du 2.0 pour les marques ... NB : un cran encore au dessus, je vous invite à voir "The Cove", une vraie campagne militante 360° (docu cinéma, guerilla,...) s'appuyant sur un fort levier web social... le tout non pas contre une "simple" multinationale mais contre un pays / un lobby / une organisation internationale... Commentaire de Vincent Berthelot : Je suis resté sur ma faim en regardant cette émission un peu d'ailleurs comme en lisant le "best seller" de Vincent Ducrey. Tout cela est bien trop alambiqué, entouré d'un halo de compétences que seules les bonnes agences détiendraient et que les sociétés, marques continuant à l'ignorer pourraient payer cash en perte de e-reputation.Chaque acteur doit être à sa place et une bonne stratégie collective doit être simple pour s'énoncer clairement et se mettre en application de manière large et sans temps mort.Je ne sais pas dans le cas du livre et de plateau quelles sont les cibles visées mais elles me semblent restreintes à quelques happy fews et bien loin des dirigeants. Il faut faire simple et applicable avec l'aide de professionnel si besoin mais sans en dépendre ad vitam eternam. Ensuite on doit développer une stratégie adaptée à chaque entreprise et c'est là toute la plus value de l'agence, consultant, expert mais ce qu'on attend d'un plateau comme celui-ci c'est donner des repères et non pas des banalités sur le cas Nestlé et la menace que cela représenterait pour toutes les autres marques. Une stratégie de la peur du média web pour amener des clients à consulter...Désolé d'être critique mais vu la qualité des participants j'attendais beaucoup mieux qu'une aimable discussion entre professionnels et j'espère que ce sera le cas dans un autre plateau car l'article de Fabrice sur le sujet avait une profondeur que je n'ai pas retrouvé ici. Commentaire de Fabrice Epelboin : @Jayoui, oui, j'étais là, mais cette attaque là n'avait absolument pas eu les même effet, elle n'avait pas entrainé autant de dégats en ligne. C'était un tour de chauffe, en quelque sorte, et force est de reconnaitre que Greenpeace, entre temps, à beaucoup appris et paufiné son dispositif. Commentaire de Fabrice Epelboin : @vincenten même temps, j'ai un peu pris l'habitude des plateaux d'une heure et demi chez TTT, j'ai à peine eu le temps de faire une intro ;-)  Commentaire de Alexandre Lachaut : @fabrice : et c'est dur de perdre les bonnes habitudes :-)Le sujet parle beaucoup du cas Greenpeace - Nestlé : http://fr.readwriteweb.com/2010/03/30/a-la-une/greenpeace-nestl-sur-facebook-lart-de-guerre/ excellent article d'ailleurs. Commentaire de Frédéric BASCUNANA : Réappropriation sans vergogne des sujets pré-mâchés par techtoc à l'attention des journalistes de Lci qui parlent des internautes comme d'un peuple bizarroïde découvert dans une forêt tropicale lointaine : http://www.wat.tv/video/buzz-2-internet-community-2f427_113h0_.html Nous leur servons manifestement beaucoup pour repérer sujets, invités potentiels etc.  Commentaire de Caroline Faillet : Non, le débat et les intervenants sont de qualité... La vraie différence avec l'époque de Dove est que désormais une crise comme celle là est dans tous les média, touchant enfin une strate dirigeante bien mal à l'aise avec ces nouveaux canaux. Si cela vous intéresse en prolongement de cette table ronde, je connais un dirigeant qui a connu la guerrilla communautaire et a fait sa révolution ! Commentaire de : La prochaine fois, il faudra scinder en 2 débats d'une demi-heure... un peu à la mode LCI Commentaire de : Frédéric, ne te plains pas... tu as trouvé la clé de l'influence...Belle performance pour une jeune webTV naissante à l'avenir prometteur ;).Bonne continuation Commentaire de : Bonjour Caroline,Je serais très intéressé d'en savoir plus sur ce dirigeant, la crise à laquelle il a été confrontée et sur les actions qu'il a mises ensuite en place. Commentaire de Frédéric BASCUNANA : Bravo à Vincent pour cet article :http://www.journaldunet.com/ebusiness/marques-sites/le-guide-de-l-influence/ Commentaire de Vincent Berthelot : Une preuve de son influence ! Commentaire de : trouve ce webcast : Assez intéressant Commentaire de Bénédicte POINSARD : Bonjour à tous,d'accord avec Vincent Berthelot. J'étudie beaucoup cette notion d'influence et en particulier de crise sur réseau social dans les travaux que je prépare en vue d'une thèse. Mon observation (ancienne) des communautés virtuelles m'amène à l'observation de lois sociales fondamentales qu'il faut connaître lorsque l'on veut contrer une crise ou faire de l'influence sur réseau social numérique ou sur réseau tout court. Si vous ne les connaissez pas, et si vous n'avez pas travaillé vos fondamentaux (valeurs, convictions, observation de la concurrence, connaissance de vos "fans", de vos propres salariés, mise en place de relais, etc.), si, de plus, vous manquez de savoir-faire (expérience, connaissance des techniques du renseignement, connaissance de la psychologie humaine, etc.), vous êtes sûrs de vous planter. On l'a vu au plus haut niveau de l'Etat : la gestion de crise sur le web concernant notre président Nicolas Sarkozy et son épouse Carla Bruni a été extrêmement mal gérée, ce qui m'amène à me demander par qui ils sont conseillés...Par ailleurs, ce qui est inquiétant quand même (chaque innovation technologique pouvant apporter le meilleur comme le pire) c'est qu’il y a des failles sur les réseaux sociaux, même professionnels de type Viadeo, qui permettent à des personnes ou des partis de faire de l’influence sans aucune éthique… et personne, ni les journalistes, ni même les plus grand bloggeurs ne s’en sont encore aperçus… Ca n’a pas été faute de le leur dire : mon intervention récente chez Microsoft devant tous les journalistes français spécialisés dans le web (dont les Echos) a fait un flop total MDR. Je vais donc continuer mon action au service de l’éthique dans les réseaux sociaux, notamment en préparant une thèse sur ces sujets.Bonne journée à tous, et ne flippons pas trop :-))) Bénédicte POINSARD ATTITUDE RESEAU