Email     Password  
Connection | Subscription
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Mobile
Business
Digital rights
and duties
Actus, tendances et trouvailles (NEW)
A propos de nous
L'information est-elle gratuite ? Est-il possible aujourd'hui de monétiser son contenu numérique ? Comment les journaux numériques survivent-ils dans un monde gratuit ? Quelles solutions peuvent être apportées ?
You can navigate through the video thanks to the interactive summary:
Here's my feedback:
I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : Dans les studios de Webcastory
Webcast
notes
Speakers (5)
AUDIENCE
 
Ce sujet vous intéresse ? Cliquez ici pour
 en voir d'autres connexes sur la web tv de :
Subject proposed by Stanislas Jourdan
Organization by Alexandre Lachaut
Format : Talkshow
Treatment : Debate
 
Speakers :
Fabrice Epelboin, Webcastory, ReadWriteWeb France, Owni
Webcastory, ReadWriteWeb France, Owni
Fabrice Frossard, Editialis

TechtocTV

Balises.i...
Directeur adjoint de la rédaction Editialis - Intervenant...
Christian Jegourel, EdgeMinded : cabinet de conseils en stratég...
Consultant en stratégie médias télécom internet, CEO d'Ed...
Michael Philippe, Lekiosque.fr
Co-fondateur Lekiosque.fr
Frédéric BASCUNANA, SMARTNOMAD + EFFORST.ORG + @PitchParties & ...
Digital Entrepreneur - Keynote Speaker - DealMaker & Pitc...
L'information est-elle gratuite ? Est-il possible aujourd'hui de monétiser son contenu numérique ? Comment les journaux numériques survivent-ils dans un monde gratuit ? Quelles solutions peuvent être apportées ?
Related expertises: 

Voir la partie 1 de ce plateau ici

Les médias traditionnels traversent une grave crise avec le passage au numérique en cours. En effet, après avoir voulu transposer le modèle du papier sur le web, on se rend compte que ce modèle n'est absolument pas transposable.

Pourquoi ? Parce que l'environnement n'est pas du tout comparable :

  • Sur internet, tout le monde peut créer du contenu. De fait, la concurrence à laquelle font face les grands médias est beaucoup plus importante quantitativement.
  • Conséquence directe : le contenu est abondant, illimité. Au contraire du format papier.
  • Parallèlement, le financement par la publicité online est tiré vers le bas en raison du décalage entre l'abondance de contenu qui explose alors que la déportation des budgets de publicité vers le online ne suit pas suffisament.

Quelques questions se posent donc :

  • Comment monétiser les contenus en ligne ?
  • Peut-on encore faire payer du contenu sur internet ?
  • Faut-il aider la presse à se moderniser ? ou au contraire cela va-t-elle l'inciter à ne rien changer ?
  • Quels sont les modèles émergents ?
Topic brought to you by:
Loading...
Share the link:
Connected subjects:
  • Comment from Dominique Rabeuf: La presse papier, dite d'actualité (avec ou sans Web conjoint) est sous perfusion Les tigres de papier.Cette presse, ainsi que la télévision, marquent en général une certaine méfiance, voire de l'hostilité envers le Net.La presse people s'en tire bien avec ses volumes et la presse spécialisée ou documentaire survit mais sans rouler sur l'or.Il n'y a aucun avenir pour une presse d'actualité en ligne payante.Il suffit de consulter Google - Actualités pour s'en rendre compte.  Comment from Stanislas Jourdan: @ Dominique : OOoops pour la date, c'est ma faute ;-)Merci de ta vigilance! Comment from Stanislas Jourdan: Et au passage j'adore ton lien vers le nouvel économiste. Ce genre d'outils relève typiquement de la démarche des médias traditionnels : reproduire sur le web ce qu'on faisait sur du papier. Ou comment faire moins bien ce qu'on faisait déjà de manière... perfectibleAu moins sur le papier il n'y a pas de barre de chargement ;-) Comment from Dominique Rabeuf: Exemple de presse d'information sportive à contenu monnayéXML Team Sport News and BloggingJe connais un des consultants techniques Je retiens que le nouveau modèle de presse ne vendra pas d'information (du moins non spécialisée) et devra monétiser des services.Comme l'un des participants je suis persuadé que les grands réseaux sociaux génériques vont se dissoudre et laisser place à des réseaux géo-localisés et des réseaux bâtis autour de communautés d'intérêts.La France est effectivement pénalisée par les carcans réglementaires qui obstruent l'évolution des organes classiques de diffusion.L'exemple cité par @Fabrice concernant le NYT est significatif d'une évolution nécessaire du papier à la presse en ligne.Les sites de presse ne sont aujourd'hui que des photocopies des journaux papier avec des encombrements publicitaires disgracieux et un courrier des lecteurs amélioré.Il y aura avant tous des occupations de multiples niches avant d'éventuelles concentrations, car aucun major de la presse ne va investir massivement dans un modèle mal connu où les expérimentations sont nécessaires avant de trouver les bons choix. Comment from Christian Jegourel: plus de détails sur ma position sur ce sujet dans un essai de 90 pages qui précise ma pensée sur les modèles possibles de monétisation des contenuswww.essai.jegourel.frbonne lecture Comment from Fabrice Epelboin: (que je dois mettre en page, désolé, toujours a la bourre, j'ai un emploi du temps de dingue) Comment from Fabrice Frossard: LE freemium a encore de beaux jours devant lui... Reste à trouver les services en affinité avec le lectorat. Et dans un temps 2 a trouver comment maintenir un lien toujours plus ténu et personnalisé avec le lecteur, que ce soit via un réseau social, une communauté virtuelle ou service géolocalisé. Ce métier devient difficile :-)Merci en tout cas pour ce plateau et a bientôt. Comment from Dominique Rabeuf: Excellent tableau des valorisations boursières à la fin du document de @Christian Le futur prend racine dans le présentCeci met bien en évidence la problématique de la valeur effective des acteurs en fonction de leur business model et de leur stratégie.L'effet devient grandiose si on ajoute à droite les valorisations des années 2000.(détail IBM est absent du tableau)Heu, @Fabrice, quel est ton problème de mise en page du document ? Comment from Fabrice Epelboin: un problème vieux comme le monde : le temps (son manque, pour être précis) ;-) Comment from Dominique Rabeuf: @Fabrice, je comprends que c'est le temps. Mais pourquoi remettre en page le document ? Comment from Fabrice Epelboin: Faire un doc plus propre, plus lisible... (ceci dit, tu peux lire l'actuel sans soucis, le contenu ne changera pas d'un iota) Comment from Dominique Rabeuf: On peut transformer ce document qui est en format pdf en document xmlEnsuite le document peut être publié sous forme d'une suite de pages Web (html) avec des facilités de navigation dans le document lui même et bien sûr une plus grande souplesse pour les mises à jour.Exemple illustré WileyDemos Demos EditorsVoici quelques exemples de gestion élaborée en matière d'édition Comme tu l'as exprimé en citant le NYT, les nouveaux modes d'édition seront construits via des collaborations étroites entre rédacteurs / concepteurs de contenu et des spécialistes des techniques élaborées de gestion de contenus Comment from Christian Jegourel: SI vous voulez faire évoluer le document on peux publier des ajouts mensuellement en fonction des évolutions. Cela peut prendre la forme insertions comme celle du directeur marketing de toshibaps bien rentré de Megeve soleil et neige au top !! Comment from Dominique Rabeuf: @Christian @FabriceLe document en l'état et un fichier en format pdfSi cela vous intéresse je peux vous le transmettre en format xhtml de façon à être publiable de façon plus souple Comment from Mireille Ruinart: Bonne analyse globale avec un peu de mal à suivre pour cause d'intervenants qui parlent en même temps. Il en ressort pour moi que le contenu informatif peut trouver un intérêt, justement en y ajoutant comme vous le faites au travers de ce site, une plus value d'analyse et de synthèse à la fois sur des infos d'origine au départ diverse. Ceci en le mettant à la portée des internautes pour la compréhension de sujets au départ pas forcément faits pour un format de petite vidéo.Un dernier mot : merci ! :)