Email     Password  
Connection | Subscription
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Mobile
Business
Digital rights
and duties
Actus, tendances et trouvailles (NEW)
A propos de nous
C’était hier, et c’est peu de dire que de l’eau à coulé sous les ponts depuis. Après trois jours de cyber-manifestations http://fr.readwriteweb.com/2010/01/12/a-la-une/echec-de-premire-cyber-manifestation-contre-loppsi/ (ou de spam, c’est une question de point de vue), et profitant d’une rencontre organisée par Le Post et la Netscouade, Nathalie Kosciusko-Morizet répondait aux demandes incessantes qui lui étaient faites sur Twitter : prendre position sur la loi Loppsi.
Here's my feedback:
I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : LaCantine
Webcast
notes
Speakers (4)
AUDIENCE
 
 
If I sponsored this subject?
Follow us on Twitter
Follow us on Facebook
Format : Conference
 
Speakers :
Fabrice Epelboin, Webcastory, ReadWriteWeb France, Owni
Webcastory, ReadWriteWeb France, Owni
Sandrine Bélier, Europe Ecologie
Tête de Liste Grand Est du Rassemblement Europe Ecologie
Nathalie Kosciusko-Morizet, Gouvernement
Secrétaire d'État à l'économie numérique
Frédéric BASCUNANA, SMARTNOMAD + EFFORST.ORG + @PitchParties & ...
Digital Entrepreneur - Keynote Speaker - DealMaker & Pitc...
C’était hier, et c’est peu de dire que de l’eau à coulé sous les ponts depuis. Après trois jours de cyber-manifestations http://fr.readwriteweb.com/2010/01/12/a-la-une/echec-de-premire-cyber-manifestation-contre-loppsi/
(ou de spam, c’est une question de point de vue), et profitant d’une rencontre organisée par Le Post et la Netscouade, Nathalie Kosciusko-Morizet répondait aux demandes incessantes qui lui étaient faites sur Twitter : prendre position sur la loi Loppsi.

 

 
Exercice difficile, voire impossible, pour une ministre en exercice qui ne peut décemment pas désavouer son propre gouvernement, et qui a adopté la seule stratégie possible : se réfugier derrière l’argument des vilains pédophiles, un terme répété à outrance durant la soirée, comme une incantation, presque une supplique : “foutez moi la paix, bordel !”.
 
La secrétaire d’état à l’économie numérique aura malgré tout posé deux points en forme d’engagements : la loppsi est limitée et se cantonne à la pédopornographie et rien d’autre, et la net neutrality est une valeur avec laquelle elle ne plaisante pas, même si, de toutes évidences, les pédophiles sont quand même plus fort que ça (la comparaison avec un point Godwin était inutile, mais il faut reconnaitre qu’elle s’est engagée pour la net neutrality à de nombreuses reprises).
 
NKM aura tout de même eu le mérite de prendre le contrepoint de Jacques Myard, le député qui rêve d’un internet Chinois, et, d’une certaine façon - très diplomatique (ou langue de bois, encore une fois, question de point de vue) -, de Nicolas Sarkozy, le président qui rêve de filtrer les pirates.
 
Ceux qui ont protesté demandaient qu’un débat public soit ouvert, c’est désormais chose faite. Il l’est.
 
Entre temps, les pires craintes des internautes Français se sont transformées, de l’autre coté des Pyrénnées, en réalité, et comme l’on ne peut pas vraiment faire confiance aux média Français pour porter leur parole et lancer le débat avec fracas (on a tout de même retenu les leçons d’Hadopi), on s’est adressé aux média étrangers
 
Voici donc dans cette vidéo le document intégral des débats qui ont eu lieu à la cantine mercredi soir, où étaient réuni Benoît Hamon, porte-parole du Parti socialiste, Sandrine Bélier, députée européenne Europe Écologie, Alain Lambert, sénateur UMP et Dominique Paillé, porte-parole de l'UMP.
 
(note de Fred : désolé pour la qualité de la vidéo et du son : La Cantine ne fournissait pas de boîtier presse pour l'audio, donc nous avons dû enregistrer tant bien que mal dans le brouhaha général, et il n'y avait pas de lumière - nous incitons les politiques là aussi à ne pas tomber eux-même dans l'alibi "le web faut que ça soit grunge et sympa pour être branchouille : allez bon sang dans des endroits bien éclairés où vos propos seront audibles pour le plus grand nombre)
 
 
 
Avant de vous livrer à un troll massif sur NKM (les abus seront censurés, je suis quand même responsable juridiquement de tout ce bordel), laissez moi vous donner mon sentiment personnel sur notre ministre de l’internet.
 
Quoi que vous puissiez penser d’elle, c’est ce que l’on peut espérer de mieux dans la situation actuelle. Le jeu de la politique lui fait approuver ce qu’on lui demande d’approuver, c’est un jeu idiot, mais c’est ainsi. De l’autre coté du champ politique, on s’opposera en feignant d’ignorer qu’en Espagne, où l’on est passé à la vitesse supérieure et où la dictature numérique de l’ACTA est en train de s’installer, ce sont les socialistes qui sont au pouvoir.
 
C’est aujourd’hui le dernier petit rempart qui peut tenter, si ce n’est de stopper une dictature numérique dans le pays de la révolution Française, du moins d’adoucir les angles, de retarder l'inévitable, de le renvoyer à plus tard. Le temps, peut être, pour les esprits échauffés d’un monde qui se meurt sous nos yeux, d’admettre que leur temps est venu, et qu’il faut accepter de, tranquillement, en douceur, faire place, ou tout du moins plus de place, à un monde nouveau qui s’annonce bruyamment.
 
Il reste encore un espoir d’une transition - relativement - douce. Si NKM part, nous sommes presque assurés de renouer avec une autre vieille tradition Française, pas la dictature, cette fois ci, mais cette tradition qui a fait notre réputation à travers le monde, et qui a donnée naissance à ce que nous somme en train de voir s’envoler : la démocratie.
 
Les révolutions ont un coût, bien plus élevé que les transitions. Je sais, c’est tentant les barricades, d’autant qu’en numérique, ça peut avoir de la gueule, mais est-ce vraiment nécessaire ? A l’heure d’aujourd’hui, à mon sens, une autre voie est encore possible.
 
#hope #yeswecan
 
Share the link:
Connected subjects:
  • Comment from P Le R: tres interessant et tout autant frustrant. Twitter a encore une fois montre ses limites [tres mauvais pour le conversationel] mais tres puissant moteur de buzz [c'est grace a lui et le h-tag associe a l'evenement que j'ai rapidement ete mis au courant]. Comment from : Si Nkm a eu , à raison, le mérite de s'opposer à sa majorité sur les débats portant sur Hadopi, la neutralité du Net, comme Fabrice l'a rappelé à juste raison, on ne peut encore moins comprendre ce revirement...La juste logique voudrait qu'elle continue sur sa lancée en argumentant sur le pour et le contre de la loi LOPPSI, ce qui n'a clairement pas été le cas.Certes, nkm a rappelé sa prise de position en faveur de la neutralité du net, mais son discours sur LOPPSI à un goût de déjà-vu, déjà-entendu par certaines de ses collègues de la majorité.Et c'est sur ce point qu'elle s'est "grillée" ce soir là....j'espère qu'elle aura l'occasion de se distinguer au Parlement lorsque les débats débuteront au Sénat et à l'Assemblée. Mais j'avoue avoir été très déçu par sa prestation... Comment from Fabrice Epelboin: C'est une étape dans une séquence, à défaut d'un coup d'état improbable, NKM est notre meilleur atout aujourd'hui pour faire avancer le dossier. Comment from Dominique Rabeuf: Je suis venu, j'ai vu et entendu.Après être restée très discrète lors de l'épisode Hadopi, désormais NKM va soutenir le grand chantier du filtrage dont l'alibi fondateur est bien connu.L'essentiel est de conduire les fournisseurs d'accès à mettre en place des processus de filtrage efficaces.Ensuite nous verrons les contenus décrétés non légaux se généraliser au gré des crises d'allergie des censeurs En cherchant bien on doit pouvoir trouver des sites d'anthropophages Comment from Frédéric BASCUNANA: "En cherchant bien on doit pouvoir trouver des sites d'anthropophages" : très drôle !Ce que je ne comprends pas c'est cette incapacité à faire preuve de pédagogie sur ces sujets, comme quoi la forme dissimule trop d'incertitudes sur le fond et le chantier est surtout terrain miné Comment from Jérémy Dumont: Voici deux autres exemples de portails de tweets : http://twitternantes.com/, http://twitts.fr/emploi/Aufait c'est qioi le bruit d'un portail de tweets ? http://www.youtube.com/watch?v=0Ho1ZUlaPqg