Email     Password  
Connection | Subscription
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Mobile
Business
Digital rights
and duties
Actus, tendances et trouvailles (NEW)
A propos de nous
Tous les partis politiques ou presque disposent désormais de sites pour animer leur campagne, fédérer leur militants, diffuser leurs idée : rencontre avec ceux qui conçoivent ou animent ces sites pour parler stratégie, community management, social media, etc...
Here's my feedback:
Below, I explain my motivation to the organizers:


I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : Dans les studios de Webcastory
Article
Collaborative content preparation:
Speakers (3)
AUDIENCE
Webtv guidelines
 
 
If I sponsored this subject?
Follow us on Twitter
Follow us on Facebook
Organization by Fabrice Epelboin
Format : Talkshow
Treatment : Debate
 
Speakers :
Emery Doligé Aka Mry, Pataphysicien, chroniqueur sur France Info ...
Pataphysicien, chroniqueur sur France Info et Le Mouv', b...
Alban MARTIN, CELSA

Paris-IV Sorbonne

http:...
Maitre de conférence associé CELSA-PARIS IV, cofondateur ...
Frédéric BASCUNANA, SMARTNOMAD + EFFORST.ORG + @PitchParties & ...
Digital Entrepreneur - Keynote Speaker - DealMaker & Pitc...
Tous les partis politiques ou presque disposent désormais de sites pour animer leur campagne, fédérer leur militants, diffuser leurs idée : rencontre avec ceux qui conçoivent ou animent ces sites pour parler stratégie, community management, social media, etc...
Related expertises: 
Share the link:
Connected subjects:
  • Comment from Alban MARTIN: je viens ! Comment from Fabrice Epelboin: Cool :-) Comment from Dominique Rabeuf: L'ensemble du monde politique découvre petit à petit Internet.- 3000 ans de construction des Nations: agrégation des sédentaires face aux nomades sont remis en cause- Des entités comme ONU, Groupes Gx, Fédérations, Unions géolocales perdent pied- A l'intérieur des territoires des communautés de natures variées se forment sans existence légale- A la surface de la planètes des réseaux d'Internautes se constituent- Des écosystèmes difficilement contrôlables se développent- Les Internautes ont la capacité d'être à la fois sédentaires et nomadesQuelle va être la Polis d'Internet ?Des vaines tentatives d'administration vont être imaginées par nos chers administrateursCombien de temps mettront-il à s'apercevoir qu'ils ne pourront pas contrôler des systèmes de transferts et de navigations totalement immatériels. Ceci à l'heure où le piratage maritime revient en force, le commerce souterrain se joue des frontières, les écosystèmes gris et noirs se mettent en place.Les perdants seront les administrations qui ne sauront pas contrôler les réseaux mafieux et ceux qui seront pillés parce que victimes de la désinformation institutionnelle qui les aura empêchés d'être lucides.En fait il est possible que ceux qui croyaient être protégés par des administrations rigides et voraces se retrouveront ruinés et sans défense.Le mur de Berlin est tombé il y a vingt ansL'évocation de cet événement a eu sa par de vagues sur la toile que tout le monde ici connait.Je me souviens qu'à l'époque on pouvait lire que beaucoup de services administratifs gouvernementaux investis de missions de renseignement se sont fait sacrément engueuler (Comme on dit grossièrement)Depuis on a pu constater que de nombreux services d'investigations et prospectives, secrets ou non, gouvernementaux ou non, gourous transcendants ou non (...) ne font que se prendre les pieds dans le tapis des aléas des incertitudes des prévisions.N'est pas Nostradamus qui veutJe me demande si je ne vais pas tirer les cartes sur Internet  Comment from François DENIEUL: Je viens de participer il y a quelques jours à des rencontres franco-allemandes à Fribourg en Brisgau, jolie ville universitaire et écologique proche de Colmar et de Bâle, sur le thème "Médiatisation de la politique et Politisation des médias".Bien qu'Internet ne figurait pas dans les énoncés de ces rencontres, les TIC ont occupé naturellement une place centrale dans les débats. Il y avait des interventions très intéressantes mais aussi beaucoup de frilosité de la part des universitaires, des politiques et des journalistes.Pour ma part, j'ai souligné l'émergence d'un "nouvel ordre communicationnel" avec :- une communication verticale revisitée par la remontée en feed-back des avis des citoyens (bottom-up et non plus simplement top-down);- et le développement d'une communication horizontale directe entre citoyens partageant des préoccupations communes, comme le favorise excellemment TTT Tech Toc Tv.En bref une restructuration non seulement de la communication mais du rapport social et politique avec le poids grandissant de la société civile.Je serais donc très heureux de participer à ce débat Comment from Fabrice Epelboin: @francois Pour ce plateau, j'ai peur que nous soyons complet, mais pour l'un des suivant, avec plaisir. Ceci dit, le vrai problème des politique n'est pas la remontée sous forme de feedback (bien que), mais l'expression spontanée non solicitée ;-) Comment from Dominique Rabeuf: Copenhague ! Comment from : Si jamais il reste des places pour des intervenants, j'aimerai pouvoir participer à ce webcast, sachant que nous (le Parti Pirate) avons pu expérimenter en pratique les retombées d'une campagne basée exclusivement sur le web (lors des élections législativesv partielles de la 10e circonscription des Yvelines) Comment from Maelis Jamin-Bizet: Hello Fabrice, je serai ravie d'intervenir sur ce sujet, pour ce tournage ou le suivant, et partager mon expérience a Bercy sur la communication en ligne en matiere de politique et de web. Comment from Frédéric BASCUNANA: @Laurent et @Maelis, nous allons continuer sur ces sujets et je vous promets de vous inviter sur les suivants - Fabrice avait une ligne éditoriale assez précise et choisi ses invités dès le départ, mais votre implication sur les suivants nous sera évidemment précieuse ;)je vous invite d'ores et déjà à suggérer le sujet du prochain plateau ? Comment from Maelis Jamin-Bizet: @Frédéric pas de problème, avec plaisir pour le prochain. Un des sujets qui m'intéresserait: comment le droit a l'oubli s'applique-t-il aux politiques ? Le débat est d'actualité et je sais que vous le suivez de très près, mais jusqu'ici cet angle a été relativement ignoré. Or il soulève de nombreuses questions: quel est le rôle d'une personnalité politique dans l'écosystème social ? Peut-on considérer que sa dimension publique, en particulier dans le cas ou un mandat lui a été confié, crée une exigence de transparence et donne un droit de regard aux citoyens ? Si oui, au-delà de quel délai y aurait-il "prescription" ? Comment tracer la limite entre droit a l'oubli et réecriture de l'histoire ?Bref, le sujet m'intéresse ;-)