Email     Password  
Connection | Subscription
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Mobile
Business
Digital rights
and duties
Actus, tendances et trouvailles (NEW)
A propos de nous
PARIS 2.0, TABLE RONDE DU 23 SEPTEMBRE 2009 A 10h00 : LES SERVICES DE L'INTERNET 3.0 WEB 3.0 : L'INTERNET DES OBJETS QUI VA CONNECTER LES FLUX D'INFORMATION A NOS IDENTITEES REELES POUR FAVORISER NOS ECHANGES. Les plateformes logicielles, les bases de données et les services des entreprises et des administrations (e-Government) s'ouvrent de plus en plus en mettant à disposition de Développeurs externes des 'connecteurs' (les APIs: Application Programming Interface) afin de bénéficier de leurs créativité et capacité d'innovation pour étendre et enrichir ces services Nos identités réelles et virtuelles (professionnelles, bancaires, médicales, réseaux sociaux, loisirs, etc.) se trouvent ainsi de plus en plus connectés à des services nouveaux et interconnectés entre eux Grâce aux technologies 'sans-contact' (RFID, tags, bluetooth, etc.) nous pouvons nous connecter à un nombre croissant d'objets et d'interfaces dans notre vie réelle au quotidien Quels enjeux et opportunités pour faciliter notre maitrise et notre utilisation de ces services toujours plus ouverts et connectés ? Assister au prochain PARIS 2.0 = www.paris20.PSST.pro
Here's my feedback:
I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : Aux Colombages
Webcast
notes
Speakers (8)
AUDIENCE
 
 
If I sponsored this subject?
Follow us on Twitter
Follow us on Facebook
Format : Conference
Treatment : Debate
 
Speakers :
François DENIEUL, SensoArt - Auteur - et fondateur de Digitai...
Fondateur de SensoArt
Martin DUVAL, bluenove
CEO de bluenove
Philippe LATOUR, Spatialist
Expert geomarketing
Philippe LE FESSANT, InnovAsia Research Co
François LECOMTE, Forum des services mobiles sans contact
François Lecomte, Délégué Général, Forum des services mob...
Gilles POUPARDIN, Sencities
Gilbert REVEILLON, Groupe LaSer
trategic Marketing Director cnez LaSer
Dominique SCIAMMA, stratecollege
PARIS 2.0, TABLE RONDE DU 23 SEPTEMBRE 2009 A 10h00 : LES SERVICES DE L'INTERNET 3.0

WEB 3.0 : L'INTERNET DES OBJETS QUI VA CONNECTER LES FLUX D'INFORMATION A NOS IDENTITEES REELES POUR FAVORISER NOS ECHANGES.

Les plateformes logicielles, les bases de données et les services des entreprises et des administrations (e-Government) s'ouvrent de plus en plus en mettant à disposition de Développeurs externes des 'connecteurs' (les APIs: Application Programming Interface) afin de bénéficier de leurs créativité et capacité d'innovation pour étendre et enrichir ces services

Nos identités réelles et virtuelles (professionnelles, bancaires, médicales, réseaux sociaux, loisirs, etc.) se trouvent ainsi de plus en plus connectés à des services nouveaux et interconnectés entre eux

Grâce aux technologies 'sans-contact' (RFID, tags, bluetooth, etc.) nous pouvons nous connecter à un nombre croissant d'objets et d'interfaces dans notre vie réelle au quotidien

Quels enjeux et opportunités pour faciliter notre maitrise et notre utilisation de ces services toujours plus ouverts et connectés ?




Assister au prochain PARIS 2.0 = www.paris20.PSST.pro

Introduction et animation des tables rondes par Matin Duval CEO de  bluenove  spécialisé dans la conduite du changement par l'innovation ouverte, France
 
- Gilbert Réveillon, Président du GT TIC et Economie Numérique" du CNCCEF" www.cnccef.org   
- Philippe Le Fessant, managing director, Innov Asia Research , France
 
- François Denieul Directeur du Laboratoire Espaces Intelligents , France
 
- Dominique Sciamma,  Directeur "Systèmes et Objets Interactifs"  Strate Collège Designers , France
 
- François Lecomte, Délégué Général Forum des Services Mobiles Sans Contact , Fra nce
 
- Philippe Latour, Expert en Géomarketing, Spatialist, France 

- Gilles Poulardin, CEO de sensities , France
 

 

Retrouver les autres vidéos de Paris 2.0.

Voir les présentations pdf des intervenants.

Revenir sur le programme de Paris 2.0.

Assister au prochain PARIS 2.0 = www.paris20.PSST.pro

 

Paris 2.0 est organisé par PSST ! La plateforme d'échanges interprofessionnelle !

 

 

Share the link:
Comment from Fabrice Epelboin: Heu... l'internet des objets c'est plutot le web Square, le web 3.0 c'est le web sémantique... Comment from : Mais bon sang mais c'est bien sûr !Merci pour cette :mise au point qui n'en est pas une.Nous savons bien que 3.0 c'est le web sémantique...Qu'est-ce que cela change à nos propos ?Ah, le nom de la rose ..... Comment from : En Fait, Anonyme est Dominique Sciamma..... Comment from : Ca ne change pas grand chose aux propos, mais ca permet de savoir de quoi l'on parle quand on cherche dans ce site ;-) Comment from : Grâce aux mots-clés des commentaires (si le moteur de recherche est bon), c'est maintenant chose faite.... Comment from : PrécisionsDans le langage courant, on a souvent tendance à confondre Internet et Web. Et même Obama l'a fait, en attribuant la naissance du Web à un américain, alors que c'est un scientifique anglais du CERN à Genève, Tim Berners Lee qui l'a créé et qui est aujourd'hui président du World Wide Web Consortium (W3C).L'Internet des objets (et non le Web) c'est bien l'Internet 3.0 comme l'a souligné Vint Cerf, auteur du protocole TCP/IP. François Denieulwww.digitainable.com Comment from Fabrice Epelboin: Vincent Cerf n'a jamais parlé de Web 3.0 ou d'internet 3.0, ce sont les journalistes qui l'on interrogé qui l'ont fait. Cerf parle de l'internet des objets, point barre. Comment from Jérémy Dumont: c'est parce que tu restes sur ta définition du web 3 et de l'internet des objets que tu comprends pas.le web 3 pourrit aussi être une toile qui permet de visualiser et de maitriser les flux...Ojets = buts (pas choses).Concrètement, “vous serez capable de savoir immédiatement où l’objet se trouve, quand vous l’avez obtenu, combien il coûtait, qui l’a fabriqué, de quoi il se compose, d’où proviennent ses matériaux, à quoi ressemblaient le modèle au-dessus et le modèle moins cher, qui remercier pour l’avoir conçu, à qui se plaindre de ses défauts, ce que faisaient ses versions précédentes, ce que les gens souhaitent voir figurer dans la version suivante, ce que vous pouvez faire pour y contribuer, à qui l’objet a appartenu auparavant, à quoi, où et quand il a servi, ce que les autres possesseurs de cet objet en pensent, comment d’autres personnes qui vous ressemblent ont transformé, personnalisé ou rhabillé leur objet, à quoi la plupart des gens l’utilisent, toute la gamme des utilisations hétérodoxes inventées par ses fans les plus extrêmes dans le monde, combien votre objet s’achète sur un site d’enchères et enfin - absolument essentiel - comment s’en débarrasser sans dommage.”source : http://www.internetactu.net/2009/05/07/repenser-linternet-des-objets-33-industrialiser-linternet-ou-internetiser-lindustrie/ Comment from Jérémy Dumont: fabrice soit un peu ouvert !le web 3 pourrait aussi être une toile qui permet de visualiser et de maitriser les flux...Ojets = buts (pas choses).Concrètement, “vous serez capable de savoir immédiatement où l’objet se trouve, quand vous l’avez obtenu, combien il coûtait, qui l’a fabriqué, de quoi il se compose, d’où proviennent ses matériaux, à quoi ressemblaient le modèle au-dessus et le modèle moins cher, qui remercier pour l’avoir conçu, à qui se plaindre de ses défauts, ce que faisaient ses versions précédentes, ce que les gens souhaitent voir figurer dans la version suivante, ce que vous pouvez faire pour y contribuer, à qui l’objet a appartenu auparavant, à quoi, où et quand il a servi, ce que les autres possesseurs de cet objet en pensent, comment d’autres personnes qui vous ressemblent ont transformé, personnalisé ou rhabillé leur objet, à quoi la plupart des gens l’utilisent, toute la gamme des utilisations hétérodoxes inventées par ses fans les plus extrêmes dans le monde, combien votre objet s’achète sur un site d’enchères et enfin - absolument essentiel - comment s’en débarrasser sans dommage.”source : http://www.internetactu.net/2009/05/07/repenser-linternet-des-objets-33-industrialiser-linternet-ou-internetiser-lindustrie/ Comment from Vincent Berthelot: Fabrice me semble simplement logique et factuel là ou on cherche pour justifier un titre un peu bancal une interprétation.Je ne pense que Fabrice voulait autre chose que qualifier avec justesse certaines notions afin que nous ne mélangions pas tout à la mode du 2.0. Comment from Jérémy Dumont: Ben non la on parle du 3.0. Il y a differentes visions les gars.http://www.internetactu.net/2009/04/23/repenser-linternet-des-objets-13-linternet-des-objets-nest-pas-celui-que-vous-croyez/ Comment from Fabrice Epelboin: Non Jérémie, si tu connaissait Daniel Kaplan, tu saurait qu'il parle, lui aussi, de l'internet des objets. Où l'as ru vu/lu utiliser le terme 3.0 pour l'internet des objets ??? Comment from Fabrice Epelboin: Par ailleurs, il ne s'agit en rien de différentes visions mais de vocabulaire, je sais qu'on a tendance à confondre les deux dans la com, mais là, tu pousse un peu loin. Les visions du web sémantique/3.0 et de l'internet des objets ou du web square ne sont en rien en concurrence et son parfaitement complémentaires, il ne s'agit pas d'une course au buzz, juste d'une volonté de ne pas se faire saloper des concepts pointus dans une grande course à l'appropriation. Comment from Jérémy Dumont: je ne vois pas ou tu veux en venir...désolé je séche....d'autant plus que oui je connais daniel et que toi et moi on a parlé en septembre du 2.0 et 3.0...tu as regardé la vidéo ?sinon on devait s'appeller ce matin, j'ai été occupé.je te propose qu'on en parle en détail à cette occasion la. Comment from Fabrice Epelboin: je vois bien que tu sèche, oui. Tu noteras que personne ne fais la confusion entre web 3.0 et internet des objets parmi les intervenants, seul le titre donné à cette vidéo fait dans la confusion des concepts. Call me when U want. Comment from François DENIEUL: Ne nous emballons pas !Mais je trouve cet échange très intéressant.Il me semble qu'il y a plusieurs registres différents mais complémentaires et notamment celui de l'action et celui de l'information :- Le registre de l'information, c'est celui auquel se réfère Jérémy et cà me parait tout à fait passionnant d'avoir des objets ou un environnement "informationnellemnt augmenté" et notamment, dans la perspective du Développement Durable Numérique, d'avoir des produits capables de fournir des informations sur leur bilan carbone via une RFID ou/et un portable NFC. Cette information est lue par des humains qui agissent ou non en conséquence.- Mais il y a aussi le registre de l'action, des objets communicants qui fonctionnent en réseau directement entre eux (sans intervention humaine) et qui sont capables de piloter des actions complexes comme réguler les flux d'énergie des bâtiments. Ces objets communicants peuvent être aussi "intelligents" lorsqu'ils sont dotés de capteurs, de micro-processeurs, et d'actionneurs leur donnant une capacité de perception, d'analyse, et d'action analogue à celle des êtres vivants. Et là c'est une vraie révolution qui change notre rapport à nos objets et à notre environnement quotidien. J'ajoute que la miniaturisation croissante va permettre d'incruster de l'intelligence dans n'importe quelle surface sans qu'il y ait des objets précis et identifiés et nous conduire ainsi à ce qu'on appelle "l'Intelligence Ambiante", un écosystème de dispositifs intelligents pas forcément visibles.En résumé, je dirais que l'Internet des Objets c'est A LA FOIS des objets (ou un environnement "informationnellement augmentés" (ex Layar) et des objets (ou un environnement) "à capacité d'action augmentée".Prêt à vous rencontrer autour d'un pot pour en discuter plus longuement.François Denieulwww.digitainable.com06 60 45 08 43 Comment from Vincent Berthelot: J'ai bien entendu dernièrement d'un intervenant très connu commencer sa prez avec ses mots "le web 2.0 donc le web sémantique..." tout celà pour simplement tenter d' accrocher avec un mot valise. Comment from Fabrice Epelboin: @FrançoisCertes, certes, mais quel rapport avec la confusion opérée entre Web 3.0 et internet des objets ? Comment from Jérémy Dumont: moi j'ai clairement l'impression que vous parlez sans avoir regardé la video.ce que disent les intervenants est interessant pourtant et vous exposerait a d'autres points de vue que les votres.sinon, oui ce sont des concepts valise, parce que ils sont "ouverts"... et que nous regardons vers l'avenir...un avenir qui n'existe pas encore...ou que nous commencons simplement a vivre.les nouvelles technos sur internet ou mobile permettent aujourd'hui de connecter nos identées à nos actions....et de permettre des interconnections autour....c'est pourquoi j'ai précise que objets = aussi buts, finalités.donc dépasser l'actuel "internet des objets".ex : permettre à son dossier santé d'être consultable par tous ses médecins Comment from Jérémy Dumont: le web 3 est un concept ouvert....dieu merci notre avenir n'est pas encore tracé sur internet.toi tu es fermé. Comment from Fabrice Epelboin: J'ai regardé cette vidéo, personne n'y fait une telle confusion, il n'y a que le titre qui prete à confusion, et ces concept NE SONT PAS DES MOTS VALISES. ils ont une signification bien précise, définie de façon plutot rigoureuse, il ne définissent en rien un avenir, mais des voies possibles quine sont nullement contradictoires. Toi, tu es butté, et tu utilise des mots qui ne font pas parti de ton univers en te les appropriant pour faire ton beurre, c'est stupide. Relis Vincent Cerf, relis O'Reilly, relis ceux qui ont définit ces mots, et si tu veux un mot ouvert, crée en un plutot que de t'approprier ceux des autres. Le "2.0" a été salopé par une multitude de personnes qui y ont mis tout et n'importe quoi, si tu te positionne en tête de file de ceux qui s'attaquent au 3.0, libre à toi, mais tu risque de trouver une horde de gens 'fermés' qui défendront bec et ongles leur territoire. Comment from : Tient lis ca aussi : Du Web 2.0 Au Web 3.0 - Les Nouveaux Services Internet - Jean-Noël AnderruthyContacte le pour lui dire qu'il salope le concept.Le web 3 n'existe pas encore. Personne ne peut vérouiller ce concept au jour le jour.Le beurre c'est bon sur les biscottes.... Comment from : et la pour le coup, mon erreur, même si il parle de service, il est dans ton camps...zut je pensais qu'il allait aller au delà des moteurs de recherche et des données hyperliées..."Le terme Web 2.0 désigne une multitude d'innovations d'ordre éditorial, technologique, sociologique qui, mises bout à bout, forment un ensemble, certes disparate, mais qui a changé, de manière radicale, notre rapport à l'informatique. Internet a donc quitté le statut de média en ligne pour celui de plate-forme d'échanges, de pratiques et de savoirs. Le Web 2.0 présage encore d'autres évolutions futures avec l'avènement du Web sémantique (le Web 3.0) et des moteurs qui savent utiliser les métadonnées comme Yahoo! SearchMonkey."Moi je crois pas au web semantique...et tu sais quoi...c'est mon droit.... Comment from : Et Fred C sur le web squared c'est pas ininteressant : http://www.fredcavazza.net/2009/07/24/web-squared-transition-vers-le-web-30-ou-nouveau-paradigme/Mais je pense qu'on peut aller plus loin en remettant de l'humain au centre et pas des moteurs de recherche ou des données ou des plateformes.En effet, les autres mots concepts pour le WEB squared sont : Information Shadow, Linked Data, Implied Metadata…C'est l'individu qui peut organiser ses informations, activer les services en fonction de ses projets a accomplir.... J'explore donc un WEB 3 user centric, avec des espace personnalisés, qui sont des espaces d'accés aux autres, aux données...C'est pourquoi le théme du www.courtscircuits.fr de ce mois ci c'est "le SELF SERVICE MARKETING" (je cherche le bon mot) Comment from : au milieu de l'article Fred C te cite "Fabrice Epelboin donne une très belle métaphore dans son article : « Les données étaient autrefois enfermées, comme des fleurs dans des serres. Ce que l’on propose ici, c’est de les faire pousser en plein air, de façon à ce qu’une multitude d’abeilles non seulement se chargent de la polénisation pour le compte des fleuristes, mais qu’on puisse créer du miel et la profession d’apiculteur »."demande toi pour qui les apiculteurs travaillent et pourquoi les gens mangent du miel et tu comprendras mieux mon apport a ce concept que tu aimes tant. Comment from : FRed C te cite dans cet article.Fabrice Epelboin donne une très belle métaphore dans son article : « Les données étaient autrefois enfermées, comme des fleurs dans des serres. Ce que l’on propose ici, c’est de les faire pousser en plein air, de façon à ce qu’une multitude d’abeilles non seulement se chargent de la polénisation pour le compte des fleuristes, mais qu’on puisse créer du miel et la profession d’apiculteur ».Oui je suis d'accord avec toi.Mais je souhaite qu'on oublie pas pour qui les apiculteurs travaullent et qui mange le miel et pourquoi. Comment from Fabrice Epelboin: L'humain au centre, c'était pas le web 2.0 ? LOLPour le marketing fast food en self service, je sais pas, c'est pas mon truc, mais bon appétit quand même. Comment from Fabrice Epelboin: Mon Dieu, Cavazza, les experts de Microsoft... mais ils sont tous dans mon camp !!!Ca fout la trouille. Comment from Fabrice Epelboin: (et quant à tes remarques sur les abeilles, faudrait voir a updater ta vision de la nature au service de l'homme, c'est pas tout à fait au gout du jour, pour un type qui vend de la tendance, ca fait tâche ;-) Comment from Frédéric BASCUNANA: bonjour à tous, puisque l'internet des objets vous intéresse, je vous invite à poursuivre en suivant ceci :http://techtoc.tv/event/432/internet-usage/l-internet-des-objets/les-objets-parlent-aux-objets-sur-internet et nous souhaiterions interviewer des spécialistes de l'IdO sur place si possible !