Email     Password  
Connection | Subscription
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Mobile
Business
Digital rights
and duties
Actus, tendances et trouvailles (NEW)
A propos de nous
Jeffrey HAYZLETT, Chief Marketing Officer de Kodak echange avec quelques bloggeurs sur la manière dont Kodak utilise le social media...alors à votre avis : Kodak : old school ou up to date ?
You can navigate through the video thanks to the interactive summary:
Here's my feedback:
I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : Hotel de Sers
Webcast
notes
Speakers (2)
AUDIENCE
 
 
If I sponsored this subject?
Follow us on Twitter
Follow us on Facebook
Organization by Vincent Berthelot
Format : Conference
 
Speakers :
Vincent Berthelot, Conseil Web social

B-R-ent

Cl...
Conseiller web social
Jeffrey HAYZLETT, Eastman Kodak
Jeff HAYZLETT, Chief Marketing Officer, Kodak
Jeffrey HAYZLETT, Chief Marketing Officer de Kodak echange avec quelques bloggeurs sur la manière dont Kodak utilise le social media...alors à votre avis : Kodak : old school ou up to date ?

Jeffrey HAYZLETT, Chief Marketing Officer de Kodak echange avec quelques bloggeurs sur la manière dont Kodak utilise le social media...alors à votre avis : Kodak : old school ou up to date ?

Que signifie la politique des 4"E" chez Kodak ? Que représente les Yellow Pages pour Kodak ? Comment Jeffrey et la grande famille "Kodak" utilisent le social media ?
Autant de questions qui trouvent une réponse dans cette interview exclusive (en anglais).

 

Share the link:
Connected subjects:
  • Comment from Lionel Fumado: Bon je me lance ! J’ai trouvé l’interview très intéressante, car elle montre comment un grand groupe américain est en train d’intégrer pragmatiquement les réseaux sociaux. Cet interview montre bien l’importance donnée par la direction de Kodak aux blogueurs (leaders d’influences même si non « professionnels » dans le sens de leur statut). La façon de se rendre accessible et de répondre avec simplicité montre également l’intégration d’un état d’esprit 2.0 (ou « agile »). La règle des 3E est bien connue dans l’univers du Community Management. - Engage (on every conversation, good or bad)- Educate (them & us)- Excite (create a community, have people talk about us)En revanche le 4ème “E” (Evangelize) est moins utilisé chez nous en France. Outre la connotation négative de prosélytisme, je comprends ici une démarche un peu plus « commerciale » ou « publicitaire » dans le sens classique, et malheureusement J. Hazlett n’étoffe pas plus ce point précis. (Quelqu’un ici pourra peut être m’éclairer sur l’utilisation de ce terme très américain?)L’autre point qui m’a interpelé est les progrès réalisés pour changer de l’intérieur l’entreprise en intégrant complètement les outils de réseaux sociaux mais surtout la philosophie qui va avec. Cela se fait pas à pas (crawl, walk, run), même si le but est d’accélérer les choses (go fast), et il a énoncé trouver beaucoup de résistances interne (d’ordre structurelles). Exemples tout simples mais concrets : tweeter pour trouver un nouveau nom pour produit était « out of process ». De même les résistances à l’idée simple de mettre à jour les photos de leur trombinoscope interne … le comble pour une entreprise de photos. Tout ceci pour dire que le virage 2.0 ne se fait généralement pas sans douleur dans les grosses structures (comme l’actualité le confirme, et également pour rebondir sur le sujet ici traité « business vs philosophie 2.0 »). Kodak (mais pas seulement) semble être un acteur moteur de cette mutation vers un business plus ouvert, et montre que cela est possible avec une volonté réelle et des moyens financiers (recrutement de nombreux "community managers" et autres agents de monitorings) et surtout organisationnels. Quand Jeff dit "we had great team here in kodak, but they just need the permission", il montre bien que les changements ont déjà eu lieu dans les mentalités à tout les niveaux: "give the permission to say to the CEO what's not right", mais que la structure même de l'entreprise est à revoir "change the rules, not break them".A suivre donc, sauront-ils correctement négocier leur virage websocial sans sortir de la route, et quels avantages business ils en retireront sur d'éventuels concurrents moins souples. Comment from Frédéric BASCUNANA: A plus d'un titre Lionel ton intervention me comble.Tout d'abord parce que la conclusion de ton billet me donne tout simplement envie de lui dédier un plateau : "Sauront-ils correctement négocier leur virage websocial sans sortir de la route ?" - c'est une très bonne question car le chemin de l'enfer 1.0 est pavé de bonnes intentions 2.0. J'en sais quelque chose j'ai amorcé l'éducation d'une société (pourtant US d'ailleurs) qui fait un pas en avant, deux pas en arrière... Ensuite parce que ta réflexion sur le terme "Evangelize" soulève en effet le dilemme plus profond de notre gap culturel. Il lui fallait je pense un quatrième "E"... mais ce qui eût été encore plus anglo-saxon eût été l'usage du terme "Inspire".Sur mon blog je me suis laissé aller à réfléchir à l'absence même du concept d' "inspirationnel" de nos dictionnaires (c'est un néologisme dont nous abusons néanmoins). Et là aussi, la dimension "inspirationnelle " des media sociaux est puissante dans un contexte anglo-saxon : parce que cette notion bien que des plus abstraites est parfaitement intégrée dans la psychologie des organisations (et favorise par exemple non seulement la motivation mais la créativité qui va avec). Bref, je serais ravi d'avoir ton avis sur ce billet : "De l’Art délicat d’insuffler loyauté et motivation : « inspirational » in English, please." sur : http://www.bascunana.com/buzznawak-buzz/de-lart-delicat-dinsuffler-loyaute-et-motivation-inspirational-in-english-please/Parce que je ne l'ai pas du tout approché et rédigé selon l'angle des apports des technos collaboratives, et que là aussi, je pense que la dimension "inspirationnelle" des réseaux sociaux serait un excellent sujet de recherche et pour commencer, de talkshow pour brainstormer sur ce thème ici à plusieurs (tu es le bienvenu).