Email     Password  
Connection | Subscription
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Mobile
Business
Digital rights
and duties
Actus, tendances et trouvailles (NEW)
A propos de nous
Les générations ados d'aujourd'hui sont nées avec internet, contrairement à la plupart des marketeurs et communicants. Pour eux, internet est intuitif, instinctif. Pour les ados, internet, c'est bien sûr du fun et du contact. Mais cela va au-delà. C'est le prolongement de leur identité, c'est un lieu où l'on échange, où l'on existe, où l'on affirme sa personnalité. Quand ces ados là vont devenir adultes, ils vont révolutionner le concept même de communication. Les prémices de cette révolution sont déjà visibles. Mais le plus gros choc reste à venir...
Here's my feedback:
I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : Dans les studios de Webcastory
Webcast
notes
Speakers (4)
AUDIENCE
 
 
If I sponsored this subject?
Follow us on Twitter
Follow us on Facebook
Subject proposed by Laurent Laforge
Format : Talkshow
Treatment : Debate
 
Speakers :
Laurent Laforge, Groupe Happy Together

Modedemploi, a...
Je dirige le groupe digitale Happy Together, qui regroupe...
Cedric Giorgi, Seesmic
Cédric Giorgi, Directeur Europe chez Seesmic, Ancien Dire...
Alexandre Malsch, EEPLE
CEO et fondateur d'eeple / melty.fr
Frédéric BASCUNANA, SMARTNOMAD + EFFORST.ORG + @PitchParties & ...
Digital Entrepreneur - Keynote Speaker - DealMaker & Pitc...
Les générations ados d'aujourd'hui sont nées avec internet, contrairement à la plupart des marketeurs et communicants.
Pour eux, internet est intuitif, instinctif. Pour les ados, internet, c'est bien sûr du fun et du contact. Mais cela va au-delà. C'est le prolongement de leur identité, c'est un lieu où l'on échange, où l'on existe, où l'on affirme sa personnalité.
Quand ces ados là vont devenir adultes, ils vont révolutionner le concept même de communication.
Les prémices de cette révolution sont déjà visibles. Mais le plus gros choc reste à venir...

Connected subjects:
  • Salon SRH     
  • Comment from Frédéric BASCUNANA: Sujet indispensable ! Merci Laurent de l'avoir soumis !Quelles seront les questions que tu souhaiterais développer, et quels sont les personnes ou profils que tu souhaiterais que l'on invite ?Je le rappelle, il faut qu'un enjeu soit perceptible dans le plateau, un fil directeur utile au débat serait une bonne piste de réflexion aussi,merci à toi en tout cas - Comment from : Hello Frédéric, L'image illustre bien le sujet !Voici quelques questions :-Les ados de demain (horizon 5 ans) seront-ils encore réceptifs à la pub ?-Comment pourra-t-on créer de la complicité avec eux ?-Et quand les ados d'aujourd'hui seront adultes, seront-ils toujours accros aux nouveaux média ? Quel sera l'impact pour les annonceurs et pour les professionnels de la communication en terme d'organisation ?Quand tu parles d'invitation, si tu parles d'autres personnes pour le plateaux, je pense bien sûr à des annonceurs, comme Cartoon Network. S'il s'agit de la cible de ce thème, et bien ce sont tous les professionels de la com et du marketing, annonceurs et agences. Comment from Frédéric BASCUNANA: ok, je pense que c'est toi Laurent qui t'est connecté ici : si tu rentres tes codes dans la plateforme alors ton, commentaire sera signé, c'est comme partout dans tous les blogs. On n'a pas forcé néanmoins les internautes à rentrer leurs infos ici sinon ce serait trop coercitif mais... toi n'oublie puisque tu l'organisateur du plateau ;-)Cool donc ! Bonnes suggestions.Ce qu'il faudrait si tu connais ces gens-là c'est les inviter - c'est le cas ou tu veux qu'on t'aide ? Comment from Kenji Adaniya: Bonjour,Sujet passionnant !Voici quelques liens en rapport avec le sujet :http://www.centpapiers.com/mais-que-font-les-ados-sur-internet/7443/http://www.lemonde.fr/technologies/article/2009/07/16/les-jeunes-sont-accros-aux-nouveaux-medias-mais-ne-veulent-pas-les-payer_1219519_651865.htmlPour ce qui est de la pub classique, les jeunes sont les plus sensibles au phénomène d'aveuglement. C'est à dire que sur un service internet, il font abstraction de la publicité. Ils en ont une image très négative. A leur yeux, c'est une pollution. Ils sont par contre, les plus sensibles aux recommandations, nouvelle dimension de la communication publicitaire, que Facebook d'ailleurs exploite déjà à grande échelle avec le système de Fan dans la colonne de droite, réservée à la publicité. Une question de fond, la plus importante pour le business, d'ailleurs selon moi, est la gratuité. Ils ne veulent pas payer pour les contenus. Ils n'ont pas de CB et doivent passer par un accord parental quasi systématique. Dans ces conditions, ils ont trouvé une alternative : le piratage. Sachant que pour eux c'est la seule approche qu'ils ont connu jusqu'à présent, comment faire évoluer les choses ?Quels sont les techniques de communication et business modèles émergeants qui peuvent représenter une alternative ?Il y a aussi les environnements protéger pour les jeunes enfants du type DM kids de Dailymotion pour la video ou carrément les navigateurs internet du type de Kidrocket.Si ça vous intéresse, je dois pouvoir envoyer une invitation chez Mediatoon, associé de Dailymotion pour sa chaine enfant, ce pourrait être pertinent pour vous de les inviter.A bientôt  Comment from : Pour rappel, nous avions interviewé lors du salon ad:tech cette année le fondateur d'Eeple, Alexandre MALSCH. Il nous explique les habitudes de connexion des jeunes 15-22 ans, leurs attentes : http://techtoc.tv/event/62/qu-est-ce-que-la-generation-yJe peux le contacter pour l'inviter à participer à ce plateau. Bon visionnage Comment from Cedric Giorgi: Sujet très très intéressant, et qui aura certainement des suites. Je ne peux participer car je serai en vacances au moment du tournage.Même si je ne suis plus ado (:p) j'aurais donné mon point de vue de jeune actif et des changements que je vois par rapport à d'autres générations.Quelques constations en vrac : - génération Google : les jeunes ne connaissent pas les URLs, ils tapent TOUT dans Google pour naviguer - génération Facebook : certaines jeunes utilisent Facebook à la place des mails, de MSN etc. - génération de la gratuité : téléchargement, streaming etc. sont des incontournables. Le paiement est l'exception. Même le mobile, où les jeusn ont payé encore il y a peu longtemps, voit chuter les revenus des services payants Comment from : Lire l'article en complément trouvé sur visonarymarketing, un blog tenu par un des contributeurs de TechTocTv : http://visionarymarketing.com/articles/marketingdesados.html Comment from Frédéric BASCUNANA: @ Alexandre Malsch je t'ai bien fait partir l'invitation. Au plaisir de t'avoir parmi nous - Comment from Yann Gourvennec: Fred, le 14, c'est, à cette heure là, l'AG de media aces. Ceci étant je désire participer car je n'adhère pas à ce concept de Génération Y :1. il est trop vague / large2. les "jeunes" ne sont pas + doués pour les TIC j'ai une étude contradictoire.3. je ne trouve pas que dans les écoles la promesse de la génération Y soit réaliséeetc.Bref, je suis prêt pour 1 débat contradictoire Comment from Frédéric BASCUNANA: Laurent si tu nous lis, est-il, possible de réviser la date du plateau pour permettre à notre ami Yann de participer ? Sinon il me semble parfaitement légitime d'organiser une suite !merci Yann d'avoir apporté un grain de sel un peu contradictoire, d'autant qu'il faut en effet se méfier se méfier de ces concepts pratiques - ça vaut toujours la peine de les questionner pour s'assurer qu'on parle tous bien de la même chose... Comment from Laurent Laforge: Bonjour Frédéric, bonjour Yann, pas de problème pour reculer, et tant mieux si on n'est pas d'accord, ça n'en sera que plus intéressant (même si effectivement je partage certains points de vue avec toi Yann).A votre dispo pour recaler une date. Comment from Alexandre Malsch: Bonjour, cela m'arrange egalemment de la reculer, je ne suis pas sur paris le lundi 14, si c'est encore possible bien sur. Comment from Frédéric BASCUNANA: Yann propose le 8 octobre est-ce que ça va vous va tous ? si oui je change la date !!(à 18h00) Comment from Laurent Laforge: C'est bon pour moi ! Comment from Frédéric BASCUNANA: ARGH. Je suis désolé j'ai totalement oublié que nous avions une opération avec toute l'équipe sur le salon des ERP le 8 octobre - au risque de me rendre franchement insupportable, est-ce que le lendemain, le 9 octobre à 16 ou 17h00 vous irait ? Comment from Alexandre Malsch: Bonjour, parfait pour moi, à 16H ou 17H.Encore merci ! Comment from Laurent Laforge: ok à 16h pour moi ! Comment from William PERES: J'aimerais bien participer mais je serai en déplacement toute cette semaine. Comment from Frédéric BASCUNANA: @William Peres : si tu as skype et un bon couple webcam + micro on peut exceptionnellement intégrer un invité virtuel - si du moins, de là où tu seras, une pause est envisageable pour nous rejoindre (compter deux heures) Comment from William PERES: @Frédéric BASCUNANA : Houla, ce sera difficile... Je serai à Tokyo. Avec 7h de décallage il se sera que 22h30 mais il y a peu de chance que je sois dispo avec le planning déjà prévu...D'autre part, je doute que la connexion soit suffisamment performante.Je suis tout de même prêt à faire un essai mais pars du principe que ce sera encore sans moi cette fois-ci... J'arrive à Tokyo le 3 octobre. On aura le temps de tester la connexion... Comment from Frédéric BASCUNANA: @ WIlliam: je relève le défi ! Nous avons réussi avec Webcastory des e-séminaires diffusés à 48 pays simultanément et en live (dont plusieurs pays d'Asie) alors si là où tu es la connexion est bonne (à Tokyo... je pense que ça devrait le faire!) alors le test devrait être concluant : ça sera amusant d'essayer en tout cas ;-) Comment from Frédéric BASCUNANA: @ tous : notre ami Fabrice Epelbouin se joindra à nous, et d'ailleuyrs je vous incite à jeter un coup d'oeil sur l'un de ses excellents articles : : http://fr.readwriteweb.com/2009/09/08/a-la-une/generation-y/ - Nous essayerons, suite à sa suggestion, de "recruter" des témoignages d'ados via Skype. Qui parmi vous veut bien suggérer le type de témoignage que l'on peut demander à un ado ? Quelles questions leur poser pour nourrir ce sujet ? (humour bienvenu) Comment from Fabien Denais: Yann que j'ai eu en prof dans le master de l'ESG pense que les jeunes n'appréhendent pas mieux les TIC que la génération précédente. Pourtant cette génération a évolué avec MSN, Facebook, Google et elle n'a pas les mêmes rapports avec la communication. Je partage son opinion sur le fait que l'évolution viendra d'avantage de la génération d'ados à venir qui ont grandi avec Internet, les jeux vidéos interactifs et les téléphones mobiles dès le plus jeune âge. Alors que pour des jeunes de 25/30 ans l'Internet mobile, les blogs, les wikis... nous apparaissent comme des évolutions majeures pour cette génération "Y" ces outils de communication sont banalisés, ils font partie intégrante de leur quotidien. J'observe ce fossé avec des personnes de 11 à 18 ans que je peux côtoyer.La communication interactive va selon moi prendre tout son sens; la réalité augmentée , les écrans tactiles, les évènements du type flashmob ou encore les phénomènes d'achat groupé entre "conso-acteurs" prouvent bien que ces ados sont à l'aube d'une nouvelle façon de communiquer consommatrice de temps (communication chronophage), et d'espace (Internet/Internet Mobile/TV/Évènementiel...).Hâte de voir le débat.  Comment from : Bonjour à tous, Attention le tournage n'aura pas lieu le 9.10.2009 à 14h30. Une nouvelle date sera déterminée.@ bientôt, Camille Comment from : Bonjour à tous, Attention le tournage n'aura pas lieu le 9.10.2009 à 14h30. Une nouvelle date sera à déterminer. Notre animateur, Frédéric étant souffrant, n'a pas échappé à la grippe :-(@ bientôt, Camille Comment from : Je vais même essayer de vous en amener un spécimen... mon fiston est un fan de Dofus le MMORPG... anthropologique le cas ! Cheers, Gil Comment from Fabrice Epelboin: Pur faire court, parce qu'il faut aller les trouver dans leur environement naturel ;-) On y travaille, mais c'est une bonne remarque. Comment from Etienne Hayem: Je ne sais pas si du haut de mes 25 ans je peux encore compter comme un adolescent mais je serai ravi de vous rejoindre et d'apporter mon point de vue et ma jeune expertise. Dites moi si je peux faire quelque chose en particulier pour justifier ou encourager ma présence. Merci d'avance. Comment from Frédéric BASCUNANA: la rencontre des générations est parfois orchestrée avec clairvoyance dans certaines sociétés qui créent des système de binômes, et je conçois en effet qu'il y a parfois trop de considérations sur les générations sans pour autant véritablement organiser leur rencontre. En tout cas tout le monde confirme bien sa venue, tout va bien, pas d'annulation intempestive pour ce plateau de la part des intervenants confirmés ? - let me know guys ;) Comment from Fabrice Epelboin: Excellent plateau ! Comment from Frédéric BASCUNANA: Un petit RT pertinent avec ce qui me semble être le prochain sujet à traiter : L'adoption des medias sociaux comme opportunité de collaboration inter-générationnelle : RT @smoclassroom: Younger employees help senior executives unlock social media mystery http://bit.ly/2d1iKt Comment from Laurent Laforge: Super ! Content de voir le sujet en ligne ! Y aura-t-il un sommaire comme sur d'autres webcasts ? Comment from Frédéric BASCUNANA: euh, honte à ,nous mais... aurais-tu quelqu'un de ton côté qui voudrait bien contribuer à cette oeuvre collective et chapitrer la vidéo ? ;) Comment from Bénédicte Lotoko: Bonjour,J'ai pris le temps d'écouter ce talkshow jusqu'au bout parce que le sujet m'intéresse particulièrement. Je suis enseignante avec des "jeunes" et j'essaye d'utiliser les TIC dans mon enseignement. Je suis en outre psychothérapeute spécialisée dans l'adolescence...J'ai le sentiment que les personnes présentes sur le plateau appartiennent à une catégorie sociologique assez précise (niveau socio-culturel et économique élevé) qui ne me semble pas représentative de la société. Qu'en est-il de l'accès à Internet pour les "autres jeunes"?Autre remarque: tout tourne autour de l'internet ludique et commercial.Comment les "jeunes" apprennent-ils sur internet?Comment internet remplace-t-il les recherches en bibliothèque?Comment les jeunes peuvent-ils apprendre à contrôler les sources de l'information?Comment peuvent-ils contrôler leur identité et la fuite de celle-ci au travers d'internet ?L'identité des jeunes se résumerait-elle aux marques qu'ils apprécient? En bref, l'éducation au média, qui me paraît être un enjeu déterminant du web 2.0 n'est pas abordé. D'autant plus que la publicité met en évidence, c'est connu, un monde faussé et falsifié. Les jeunes ne seraient-ils que des outils de publication et de visibilité pour des marques qui formatent ainsi leur regard ?Ceci étant dit, cette réunion est très intéressante pour comprendre l'univers de certains jeunes et pour essayer de trouver des outils qui leur correspondent.Merci! Comment from Vincent Berthelot: Ce qui est très intéressant dans le dernier commentaire de Bénédicte au-delà du recadrage bénéfique sur le web citoyen c'est de manière sous-jacente la place du corps enseignant face à google qui sait tout sur tout et tout le monde.Il ne faut plus apprendre mais apprendre à apprendre et savoir touver comment, où avec qui.c'est un très beau sujet que celui des enseignants face à l'accès différent au savoir des digital Comment from Emmanuelle Helly: Débat intéressant, dommage que le sujet soit surtout traité dans un angle du marketing et de la consommation.D'ailleurs, je n'aime pas trop le côté mercantile de melty.fr que décrit Alexandre, le créateur du site et DG de eeple (je n'ai vu que la page d'accueil, mon commentaire est surtout sur ses propos). Finalement, les jeunes inscrits qui font du buzz autour d'une marque, le font gratuitement, c'est eeple qui empoche les revenus. Je comprends que ça soit le modèle économique du site, et qu'il faille nourrir les développeurs (ça ne mange pas que des trolls :-)), mais je mettrai mes enfants en garde face à ces aspects lorsqu'ils seront attirés par internet (d'ici un ou deux ans probablement), après c'est sûr ils feront comme ils voudront (ou presque, faut pas abuser :-)). Je rejoins Alexandre et Cédric sur le fait que les jeunes sont en pleine construction de leur personnalité, et ont besoin d'être le centre de leur(s) monde(s). Les sites de réseau sociaux, les jeux en réseau leur permettent tout ça. Reste à avoir un pied dans la réalité, et surtout à apprendre à gérer son identité numérique et la "maîtrise" de ses données.L'intervention de Yohan (Yann ?) est très intéressante: il y a une différence entre faire usage(s) de l'Internet et connaître les technologies sous-jacentes à l'Internet. A propos de google, porte d'entrée dans Internet, j'ai discuté avec un étudiant qui m'a dit la même chose: pour aller sur internet chercher quelque chose, il va sur google. Effectivement je m'en rendais pas compte. On s'est rendu compte en discutant que la plupart des gens ne connaissaient pas vraiment comment tout ça fonctionne, et rares sont ceux qui se posent des questions.Pour la représentativité, d'accord avec Bénédicte, quid des autres jeunes, ceux qui n'ont pas d'ordi chez eux, alors que l'école a dix ans de retard sur l'enseignement de l'informatique (l'enseignement vient surtout de profs motivés et passionés, mais il n'y a pas de formation à l'IUFM) ? J'ai l'impression pour en avoir discuté avec ma voisine de 12 ans, qu'ils apprennent beaucoup entre eux. J'en saurais peut-être un peu plus lorsque j'aurais dé-procrastiné et mis en oeuvre le projet de faire un débat à propos d'internet et de ses usages avec les jeunes qui vont à l'accompagnement à la scolarité dans mon quartier.Et puis, on n'a pas du tout parlé d'autres usages, comme le fait de communiquer pour militer, ou pour échanger des connaissances, comme moyen d'expression, etc ... Bref, d'autres débats intéressants en perspective ... Comment from Frédéric DOMON: @Vincent et Bénédicte: C'est tout l'attrait du social learning: changer le paradigme de la formation. L'enseignant n'est plus dans une relation top-down. Il doit accepter la cocréation de contenu pédagogique. Il doit accepter que sa communauté d'apprenant aille chercher des informations, des conseilles auprès d'autres experts... Il devient une sorte de communauty manager (le terme est à la mode) pédagogique.En parlant d'enseignement et de google, il y a un mouvement aux USA qui s'appelle le Hacking Education dont la base est de se dire pourquoi avons-nous encore besoin des Universités alors que nous avons Google ? Refuser de répondre à cette question, ne pas vouloir adapter l'enseignement à ces réalités, c'est l'assurance d'amphis vides. Comment from Vincent Berthelot: Un très beau sujet de plateau que cette question de l'évolution de la formation tant initiale que continue, cela vous intéresse Bénedicte et Frédéric de venir y donner votre point de vue ? Comment from Frédéric DOMON: Je suis partant Vincent. Je n'ai pas de leçon à donner sur le sujet. Mais je suis un observateur passionné de ce mouvement qui est en train de transformer l'apprentissage. On peut faire un beau plateau pour lancer le sujet: surtout que d'après certaines sources bien informées, ce serait un peu le thème du prochain #ecollab... Comment from Vincent Berthelot: Parfait je te contacte pour définir ensemble programme et contact d'invités cibles puis ouverture à la communauté TTT Comment from Bénédicte Lotoko: Bonjour,@frédéric: je ne suis absolument pas contre l'abandon d'une relation hiérarchique prof-étudiant, même si la gestion du groupe l'obligera peut-être encore. Au contraire, j'essaye de les rendre le plus actif possible dans la gestion de leurs apprentissages, le tout est de savoir comment ils peuvent gérer la masse des infos sans formation sur le sujet...Ce débat mérite en effet d'être poursuivi. Je suis aussi partante pour venir en parler, mais, petite précision utile, je suis belge, et donc, malheureusement ;-), j'habite en Belgique (Bruxelles). Comment from Frédéric BASCUNANA: Je constate que les commentaires ont ouvert de très passionnantes perspectives pour approfondir les thèmes abordés par ce plateau, je suis impatient de creuser, car là nous ouvert effleuré tout le potentiel de cette thématique , simplement les bases, mais il y a manifestement encore mieux à venir - je m'avoue d'ailleurs déjà passionné par ce thème du Social Learning dont Frédéric DOMON est un des porteurs/évangéllisateurs d'ailleurs ! c'est l'avenir à n'en point douter - et les conséquences sont incalculables ! Comment from Frédéric BASCUNANA: Sympa, ReadWriteWeb a repris le plateau ici et propose d'en réaliser rapidement d'autres :http://fr.readwriteweb.com/2009/11/09/usages/les-jeunes-internet-suffit-de-leur-demander-webtv/ Quelqu'un dans les commentaires fais références à mes blagues de trentenaire à la noix, mais... mais... c'est qu'il a raison ;) Comment from Francois CORNUAUD: J'ai beaucoup apprécié cette émission :). Très bonne analyse du "jeune", "ado". Très intéressante compréhension de la façons dont on regarde techtoctv ;).En tout cas en tant que jeune j'ai trouvé que c'était tout à fait véridique et un des points essentiel de l'attrait communicatif de notre tranche d'âge pour moi est la liberté (de communiqué, de partager, de créer etc).Merci de proposer des émissions sur ces sujets.Vivement le prochain plateau.