Email     Password  
Connection | Subscription
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Mobile
Business
Digital rights
and duties
Actus, tendances et trouvailles (NEW)
A propos de nous
Dans notre première partie de notre dossier "Pourquoi et Comment utiliser Twitter en entreprise" trois experts en Webmarketing et en Communication répondent à nos questions sur le pourquoi et le comment de Twitter.
You can navigate through the video thanks to the interactive summary:
Here's my feedback:
I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : Frédéric BASCUÑANA / WEBCASTORY Date à confirmer
Webcast
notes
Speakers (4)
Images (3)
AUDIENCE
 
Ce sujet vous intéresse ? Cliquez ici pour
 en voir d'autres connexes sur la web tv de :
Subject proposed by Frederic CANEVET
Format : Conference
Treatment : Debate
 
Speakers :
Frederic CANEVET, ConseilsMarketing.fr
Vincent Berthelot, Conseil Web social

B-R-ent

Cl...
Conseiller web social
Alexandre Lachaut, CapGemini Consulting
Alexandre Lachaut, Consultant CapGemini Consulting Techno...
Emilie Ogez, XWiki SAS : responsable Marketing

eo...
Consultante en stratégie Médias sociaux et community manager

Dans notre première partie de notre dossier "Pourquoi et Comment utiliser Twitter en entreprise" trois experts en Webmarketing et en Communication répondent à nos questions sur le pourquoi et le comment de Twitter.

Dans notre première partie de notre dossier "Pourquoi et Comment utiliser Twitter en entreprise" trois experts en Webmarketing et en Communication répondent à nos questions sur le pourquoi et le comment de Twitter.

Dans cette vidéo de 18 minutes Emilie Ogez, Vincent Berthelot et Frederic Canevet répondent aux questions suivantes :

  • Qu'est-ce que le microblogging ?
  • Comment fonctionne Twitter ?
  • Combien y a t'il d'utilisateurs de Twitter en France et dans le monde ?
  • Y a t'il une TwitterMania ?
  • Quelles sont les principales utilisations et les limites de cet outil ?

Le débat commence par une mini-vidéo humoristique sur la "TwitterMania" qui s'est emparée des Vedettes d'Hollywood, avec comme exemple Ashton Kutcher qui a atteint les 1,7 Millions de suiveurs sur Twitter...

Les intervenants évoquent ensuite les principes fondamentaux de Twitter et quelques chiffres marquant sur ce nouvel outil : plus de 5 Millions d'inscrits dans le monde et 30 000 en France, plusieurs centaines de milliers de suiveurs pour certains comptes Twitter…

Dans une troisième partie, nos invités expliquent les intérêts d'utiliser Twitter en entreprise :

  • Faire passer des messages et parler de son actualité
  • Faire de la veille concurrentielle
  • Tenir ses contacts au courant de sa vie personnelle
  • Créer une communauté & faire sa promotion
  • Contacter directement des leaders d'opinion
  • Obtenir un feedback direct de ses clients

A la fin de ce débat, Emilie Ogez, Vincent Berthelot et Frederic Canevet évoquent les limites de Twitter :

  • la nécessité de se créer une communauté pour faire passer un message (au contraire d'un blog),
  • la réactivité de ce média mais qui ne va pas en profondeur,
  • le flot d'informations continue qui rend difficile l'analyse…

Dans la prochaine partie de notre dossier, nous évoquerons comment bien démarrer sur Twitter, ainsi que quelques trucs et astuces de Pro.

 

Topic brought to you by:
Loading...
Share the link:
Connected subjects:
  • Comment from : Nous sommes surtout disponibles pour continuer le débat sur cet espace et je ne revendique aucune expertise sur Twitter que celle d'avoir construit une communauté dont chaque membre apporte expertise, veille, humour et ouverture sur le 2.0 mais aussi sur le monde :-)Alors n'hesitez pas vincentdebrent Comment from Stephane Rossard: peut on imaginer un jour des offre premium/business sur Twitter avec une offre enrichie des fonctionnalités ? Comment from Frederic CANEVET: Bonjour Stéphane,Bien entendu Twitter réfléchi déjà à une offre Premium pour les entreprise... car il faut bien gagner de l'argent, et la publicité est difficile à inclure dans le design actuel de Twitter (à moins que Twitter ne réalise son propre client) Comment from : Quel intérêt pour Twitter de rentrer dans le monde pro alors qu'il y a déjà des appli de type Yammer ?Quel est le business model de twitter (parce qu'en effet le support se prete assez peu à mettre de la pub). Comment from : Il est évident que combinée à la visibilité de Twitter version "grand public" un Twitter pro éclipserait Yammer. Pas besoin d'avoir beaucoup d'imagination pour envisager la puissance d'une appli mixant les exigences de "l'interne sécurisé" et les possibilités de la diffusion vers l'extérieur. L'aspect pratique d'un compte unique l'emporte haut la main.Et franchement ça serait top ! Comment from : je suis moi aussi fasciné par le model Twitter : quelqu'un peut-il expliquer le business model svp ? Comment gagnent-ils de l'argent, quel est le revenu attendu à terme ? Comment from CHRIS REUNION: attends avec impatience la suite du dossier qui abordera vraiment le sujet de twitter en entreprise ! Comment from Fadhila BRAHIMI: Twitter, outil de veille mais aussi d'animation de sa communauté et de conversation. pour répondre à l'interrogation de Vincent Berthelot : suivre de nombreux followers c'est une question d'organisation. Utiliser des supports, les tags, les groupes, les alertes,etc. Il est certain qu'une utilisation de twitter sur le Web limite l'exercice. Pour info deux tutos sont en ligne, en français:Comment utiliser Twitter 1 : http://www.youtube.com/watch?v=k2qMerORL_oTwitter 2 comment optimiser son profil http://www.youtube.com/watch?v=JqrOm3naFpY Comment from Frédéric BASCUNANA: Merci à Fadhila pour ces outils qui rendent un vrai service - je propose d'ailleurs de rapidement ajouter l'interface un onglet "ressources", de la sorte nos webcasts pourront être complétés par tous liens utiles cités en référence.Par contre j'ai une demande à adresser à notre ami Frédéric Canevet : Frédéric, je t'ai écouté avec intérêt et tu fais référence à des slides que tu semblais avoir sous les yeux ? est-ce que l'on peut te demander de les ajouter dans l'intertface dans les slides plutôt que les photos pour qu'on puisse lire ces infos ? Comment from Vincent Berthelot: En effet une multitude d'outils sont venus se greffer autour de twitter, pour ma part je fonctionne avec Tweetdeck et d'autres applis, sondage, photos.Suivre c'est bien mais engager le dialogue c'est mieux et a 1 000 on fait comment ? Comment from Fadhila BRAHIMI: On "fait pas" on "vit" la conversation mais pas avec 1000 personnes en même temps. L'organisation ne sert pas seulement à suivre mais aussi à converser et à suivre des fils de discussion grâce notamment aux Hastags sous forme de "#" suivi d'un mot clef. C'est un mode de conversation qui suppose d'accepter de ne pas tout suivre, de s'introduire dans une conversation en cours, de dialoguer avec des mini groupes de personnes non qualifiés ou pré conçus et dont la durée de vie est éphémère; de recevoir des réponses ou non aujourd'hui ou demain; de converser via l'échange d'émotions; de créer des discussions qui ont une durée de vie indéterminée...etc. Comment from Vincent Berthelot: Merci Fadhila de cette réponse, a cela j'ajouterai la notion de cercle de proximité avec des interactions, des dialogues plus personnels et suivis. Une communauté pour le coup de proximité et non pas seulement de circonstance ou alors on est dans une conversation de libellule avec comme ingrédients principaux le plaisir et l'aspect ephémère. Comment from Fadhila BRAHIMI: tout à fait Vincent Berthelot vous évoquez "cercle de proximité" et moi je parle de groupe par centres d'intérêts partagés via thématique; mais nous parlons bien de la même chose.Cependant, la particularité de twitter est aussi ds l'éphémère. Des groupes virtuellement constitué dans l'instant d'une conversation permettent aussi la rencontre, l'interaction. Il y a dans l'éphémère une notion de flexibilité très présente sur Twitter. Les twittos vont et viennent interagissent ici et maintenant ou plus tard ou même jamais à votre message. Il n'est pas pour autant "non entendu". Et bien au contraire à mon avis l'effet libellule est une dimension importante pour "bien vivre" ce type de conversation. Sinon vous êtes dans l'attente et la frustration. L'instinct grégaire et le besoin de manifester Sa présence effective co régulent cet effet. Comment from Frédéric BASCUNANA: hé, par pitié, évitez de devenir emmerdant avec des listes de ce qu'il FAUT faire avec Twitter pour être un usager digne de ce que les uns et les autres en estiment être l'usage orthodoxe !Je suis par exemple très agacé quand je lis des articles sur les "twitter snob" : http://is.gd/11BuO (très en vogue). Articles qui ne sont à vrai dire que l'expression d'un ego froissé qui s'érige en système éthique.Bref, si on parle de Twitter, ça serait top si on pouvait axer sur ce que l'on PEUT faire avec et non pas ce que l'on DOIT faire avec. Le reste c'est la liberté de chacun et ici, vous auriez bien du mal à me démontrer comment la liberté de quiconque pourrait être source de désagrément réel pour la liberté d'une autre personne - donc peut-être faudrait-il passer à autre chose non ?Le simple fait qu'un phénomène web se transforme toujours en opportunité pour que, dans le monde entier, des milliers de gens se sentent investis d'une mission de donneur de leçons me déprime quand je la mets en vis-à-vis de toute l'énergie que cela pourrait représenter si on la mettait plutôt au service d'une cause plus sérieuse, genre sauver les dernières baleines ou demander la réforme du capitalisme financier. Ceci est aussi un espace de liberté absolue, parlons donc aussi "possibilités" et pas "devoirs" ! Comment from Fadhila BRAHIMI: Frédéric BASCUNANA je ne sais pas à quel message s'adresse la réponse de "révolte" sur le devoir ou pas. Cependant, pour rebondir sur l'idée de twitter snob j'étais moi aussi dubitative sur ce phénomène http://tinyurl.com/da2amz   Comment from Alexandre Lachaut: Ce qui permettra à Twitter de peut-être perdurer sont les applications permettant de structurer ses groupes (http://www.twitly.com). Autrement ce n'est pas tellement une conversation mais un brouhaha inaudible. Comment from : certainement Alexandre Lachaut surtout lorsque l'on suit de nombreuses personnes. Le seuil de tolérance étant variable http://tinyurl.com/dzeqn3 il est vrai que tweetdeck, twhirl ..etc sont très utiles pour visualiser les fils de discussion Comment from Frédéric BASCUNANA: Merci Fadhila pour cet article utile que je viens de lire sur ton blog.Mon point était que Twitter est une fantastique preuve du besoin que nous avons tous de voir éclore des idées dont nous ne sommes pas les simples consommateurs, mais aussi les acteurs : un produit lancé par erreur et sans réel cynisme est plus agréable à s'approprier qu'un produit dont le lancement est orchestré comme une campagne marketing visant à faire de la performance et des fichiers.Le côté involontaitre de la chose nous émeut : nous ne nous sentons pas manipulés, mais auteurs.C'est pourquoi les tentatives de récupération par les tenants de je ne sais quel moralisme 2.0, aussi insignifiantes soient-elles, m'agacent - mais je ne visais personne ici : je pousse une petite gueulante sur le sujet parce qu'on parle très bien du potentiel de l'outil, je croise les doigts pour qu'on ne se mette pas à nous dire quoi faire.J'ai moi-même un peu plus de 1000 followers, et je suis 1600+ personnes : ben je ne veux pas savoir ce que ça révèle sur moi, si on pense que j'ai mal fait ou bien fait, ou si à l'aune de quelques esprits supérieurs j'en fais ou non bon usage : je m'en fous ! C'est un fait, point barre. Ce qui fait la beauté de l'outil c'est qu'il est né sans vision stratégique, juste pour répondre à un besoin COMPULSIF. Maintenant, dans un plateau comme celui-ci on veut se convaincre qu'on peut en faire un usage business ; certes, mais on risque d'insuffler dans l'outil une dimension cynique, ou pire : une tentation de moralisme qui vont lui faire perdre sa chouette légèreté.Mon souci, c'est plutôt de savoir comment ce que révèle cet outil va pouvoir me faire rêver sur la suite : peut-on faire mieux, tout simplement ? Ou est-ce déjà un dieu Twitter immuable et sans conteste possible ? (qui comme tous les Dieux génère déjà ses adeptes fanatiques, son orthodoxie, et va évidemment perdre sa dimension spirituelle en devenant un catéchisme!!) Pour échapper à cette religion et ses inévitables querelles d'église, puis-je proposer des usages de plus en plus pratiques et lancer un nouvel outil ? Je comprends vraiment le désarroi de certaines personnes ou le commentaire d'Alexandre Lachaut sur le fait que ça peut vite devenir le fouillis. J'ai donc proposé dans l'onglet Discussions ci-joint de lancer un débat décomplexé sur ce que pourrait être un prochain Twitter !  Comment from Stephane Rossard: il est intéressant de voir comment une ''non intention'' à généré un vrai écosytème avec ses applications dérivées, des consommacteurs aux comportements singuliers, des nouveaux modes et codes de communication; des communautés dédiées... Comment from Frédéric BASCUNANA: Enfin un business model pour twitter qui pourrait bientôt “coupler e-commerce et système de recommandation” ? http://is.gd/1ELdy