Email     Password  
Connection | Subscription
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Mobile
Business
Digital rights
and duties
Actus, tendances et trouvailles (NEW)
A propos de nous
Une cartographie des solutions : le tronc commun des fonctionnalités et les spécificités par typologie d''''outils de gestion de contenu. Méthode pour choisir son outil CMS.
You can navigate through the video thanks to the interactive summary:
Here's my feedback:
I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : Salon Online 2009 - Porte de Versailles - Paris
Webcast
notes
Speakers (4)
AUDIENCE
 
 
If I sponsored this subject?
Follow us on Twitter
Follow us on Facebook
Format : Conference
Treatment : Debate
 
Speakers :
Lubovic DUBOST, Créateur du logiciel XWiki et PDG de la soc...
Créateur d'XWiki, la plateforme collaborative Open-Source

Une cartographie des solutions : le tronc commun des fonctionnalités et les spécificités par typologie d''''outils de gestion de contenu. Méthode pour choisir son outil CMS.

 

Gestion électronique des documents (GED),  solution  de gestion de contenu en ligne (CMS),  Web Content Management (WCM),  Enterprise Content Management (ECM)... de quoi avoir le vertige face à cette offre abondante et être un minimum perdu pour choisir la solution pertinente, celle qui est la plus en adéquation avec vos besoins.

 

Le mieux dans ce cas, est de poser les bases. Ce que fait avec limpidité Ludovic Dubost, fondateur de Xwiki. Pour lui, le préalable est le suivant : Quelle est la logique de votre projet  ? Edition/publication du contenu ? Ou collaboration pure ? Ludovic, dans cette vidéo, vous donne la réponse pour faire le bon choix.  

 

Cependant, une autre question vient rapidement sur la table (des intervenants) : pourquoi choisir une solution Open Source plutôt qu''''une solution propriétaire ? Suivant quels critères faire son choix ?  On s''''en doute, chaque solution a ses avantages et ses inconvénients. Le débat est particulièrement vif, en particulier, entre Nicolas Boutet (pdg Wedia, solution propriétaire) qui jette un pavé dans la marre et Ludovic Dubost qui réagit, défendant vigoureusement le modèle Open Source. A voir impérativement !

 

Toutefois, un consensus se dégage pour dire que le prix n''''est pas un facteur suffisamment différenciant entre ces modèles de solutions. Mais plutôt la façon dont sera déployé le projet. 

 

La philosophie de départ, le périmètre fonctionnel, la visibilité et l''''actualisation du contenu... constituent autant d''''éléments à prendre en compte pour garantir la mise en oeuvre réussie et la gestion dans le temps d''''un projet de gestion de contenu.  

Share the link:
Connected subjects:
  • Comment from Frédéric BASCUNANA: J'ai une question importante pour une de mes clientes piégée actuellement dans un CMS propriétaire absolument mal foutu, indépétrable, dont les fonctionnalités de référencement sont catastrophiquement nulles, et dont l'agence a le toupet de surfacturer la moindre évolution mineure : il manque d'ailleurs cruellement sur le plateau des considérations simples et pédagogiques sur la portabuiluité des CMS. Bref, voici donc ma question : franchement, pourquoi pousser les éditeurs de site vers l'emploi de CMS non Open source ? Quel argument ne serait-ce que valable avez-vous à opposer à un CMS Open Source (WordPress.org, Movable Type....) : est-ce qu'en somme le CMS n'est pas précisément le lieu par excellence où jurer par autre chose que l'Open source est un pur et simple esclavage envers un prestataire quasi unique ? (quand on pense que la communauté des développeurs Wordpress.org dépasse les 250.000 développeurs...) Comment from Nicolas BOUTET: J'ai la même question de l'un de nos clients, piégé par un CMS open source gratuit (et sur ce piégé par son intégrateur), dont les coûts d'intégration explosent et qui annonce déjà des coûts d'exploitation (nbre de serveurs notamment) hors norme...Comme quoi ! Il n'y a sans doute pas de vérité absolue !Mais des choix à faire en fonction des objectifs du projet et de la couverture fonctionnelle attendue, en fonction de la facilité d'intégration et de la documentation d'intégration, en fonction de l'évolutivité et de la pérennité de la solution, et en fonction du prix... sur la durée !Et faire cette analyse sans dogmatisme... Comment from Frédéric BASCUNANA: Merci pour cette réponse très éclairante Nicolas.Mais en toute franchise, je lis souvent que tel ou tel site absolument majeur de grand groupe media ou de telle ou telle corporation se dote d'un site sous Movable Type ou Wordpress : je sais que je dérange un peu par mon insistance naïve, mais ne s'agit-il pas là de véritables standards en train d'éclipser la plupart des autres solutions tant elles sont riches, infiniment évolutives ?J'ai tellement de mal à comprendre je l'avoue, comment dans le contexte d'outils open source aussi puissants et simples d'accès on peut justifier d'autres CMS et comment ces derniers se vendent encore ! je dis cela volontairement sans avoir vérifié quelle solution vous vendez et sans volonté de jouer artificiellement les poils à gratter, en toute simplicité et franchise - le sujet est en effet vraiment chaud avec cette cliente que j'ai d'ailleurs invitée à se connecter ici, j'espère qu'elle participera au débat ;-) Comment from Lubovic DUBOST: Bonjour Frédéric,Le problème que vous soulevez est bien sûr un problème existant de l'industrie du logiciel. C'est le fameux problème du lock-in auquel les standards de faits (par le volume) une réponse très partielle, l'open-source est une réponse un peu meilleure et les standards encore meilleure. Il est clair que le plus souvent les logiciels propriétaires souffre aussi bien du lock-in du à la licence mais bien souvent aussi de celui du au non support des standards. Les solutions open-source étant souvent plus active à les supporter et ce pour une raison simple: si l'éditeur ne veut pas le faire, peut-être un contributeur le fera. Mais ce problème ne sera jamais complétement résolu simplement parce que c'est ce qui permet aux prestataires informatiques en forte concurrence de bien gagner leur vie. Les prestataires doivent être aggressif pour avoir le client (a coup de prestation avant-vente gratuite ou de super promo pour l'éditeur propriétaire, et avec le don d'une partie de la R&D par l'open-source), et espèrent pouvoir rentabiliser cet investissement une fois la solution mise en place.Le métier à besoin de meilleures relations client-fournisseurs. Les prestataires qui font de l'open source (et en particulier ceux qui produisent du code) font un pas dans cette direction. Mais c'est vrai aussi pour les clients. Nous voyons beaucoup de gens qui voient la gratuité dans l'open-source et qui voudrais qu'en plus de donner le code, nous nous assurions que cela marche et s'intègre facilement à nos frais. Alors que ce qui est important dans l'open-source c'est la liberté de choix, par le prix. C'est d'autant plus vrai que beaucoup des coûts de mis en oeuvre des logiciels ne sont même pas dans le logiciel ou le prestataire, mais dans les forces internes qui doivent s'en occuper.Ludovic Comment from Frédéric BASCUNANA: Merci Ludovic, je retiendrai l'argument massue suivant : "si l'éditeur ne veut pas le faire, peut-être un contributeur le fera." - Qui achève en ce qui me concerne de me conforter dans le choix que je fais - pour revenir au sujet particulier du CMS - de word press et/ou MovableType.En tout cas Messieurs, je propose qu'on organise avant fin Juillet un grand débat sur le thème de l'Open source dans le studio TechToc : on ne dira pas assez qu'il faut continuer à expliquer... évangéliser... confronter les points de vue et surtout... rappeler à nos concitoyens que la France est un pays reconnu pour la qualité de ses développeurs et de sa contribution performante au monde de l'Open source ! Comment from Stanislas Jourdan: A lire chez 01net : Cinq CMS open source passés au crible