Email     Mot de passe  
Connexion | Inscription
Usages, contenus et (cyber)culture du web social
Cloud, Entreprise collaborative et gouvernance
Big Data - Social CRM - Social Business
Éducation, Innovation socio-digitale et devt durable
Editeurs - écosystème et enjeux
Business modèles,
Entrepreneunariat, Financement
Mobile Business ou entreprise mobile ?
Libertés, devoirs et responsabilités numériques
Actus, tendances, trouvailles
À propos
de nous
Content curation, la technique qui consiste à trouver du contenu pertinent, l'enrichir et le partager, est une technique très controversée. On dit que c'est de la veille, on dit que c'est du vol de contenu, on dit même que c'est de la me*de. On dit aussi que c'est une technique à valeur ajoutée pour les curators, le producteur de contenu et les internautes. Que doit-on penser? Dans le web français il y a des blogguers qui sont clairement contre et d'autres qui sont pour. Dans ce plateau, l'objectif est de les mettre face à face et d'essayer de comprendre les avantages et les inconvénient du content curation.
Et toc, voici mon feedback :
Ci-dessous, j'expose mes motivations auprès des organisateurs :


Je signale mon opinion : je trouve ce sujet...




Infos diverses
Lieu : Dans les studios de Webcastory
L'article
Réagir ?
Intervenants (1)
AUDIENCE
Web-TV,
mode d’emploi
 
 
Et si je sponsorisais ce sujet ?
Nous suivre sur Twitter
Nous suivre sur Facebook
Sujet proposé par Salah Eddine Benzakour
Format : Talkshow
Traitement : Débat d'idées
 
Intervenants :
Salah Eddine Benzakour, MediaHeroes.com

PuissanceE.com
Expert Marketing et Web
Content curation, la technique qui consiste à trouver du contenu pertinent, l'enrichir et le partager, est une technique très controversée. On dit que c'est de la veille, on dit que c'est du vol de contenu, on dit même que c'est de la me*de. On dit aussi que c'est une technique à valeur ajoutée pour les curators, le producteur de contenu et les internautes. Que doit-on penser?

Dans le web français il y a des blogguers qui sont clairement contre et d'autres qui sont pour. Dans ce plateau, l'objectif est de les mettre face à face et d'essayer de comprendre les avantages et les inconvénient du content curation.
Mots-clés :  curation
Expertises concernées : 
Sujet par :
Loading...
Partager le lien :
Sujets potentiellement connexes :
  • Commentaire de Frédéric POULET : Je veux bien venir challenger ceux qui se sont faits connaître grace (entre autre) à ça, et qui crachent dans la soupe aujourd'hui...http://www.darkplanneur.com/2011/05/fred-cavazza.htmlJ'ai écris un article "sans pomper" sur le sujet pour dire tout le bien que j'en pensaishttp://fredwpt.wordpress.com/category/curator/Encore une fois, "à qui profite le crime" ?Curieusement les "vrais pros" ne s'en plaignent pas, car ils savent d'où vient la Valeur Ajoutée Editoriale dans la durée, à juste raison, et ils n'ont pas oublié comment marchait le PageRank Google.Que l'on respecte la propriété éditoriale et intellectuelle quand il y en a une me semble être un pré-requis c'est évident. Citer les sources, et gérer des renvois vers l'original aussi.M'enfin jusque là à ma connaissance, on n'a pas encore trouvé le Victor Hugo ou le Chopin du Blogging. Certains, en revanche, croient l'être devenus, et crient aujourd'hui au Loup quand on essaie de faire partager leur "science", car il peut leur arriver en effet de ne pas publier que des conneries. Mais il peut leur arriver d'en publier aussi... Commentaire de Patrick ZIMBARDO : trouve ce sujet : Intéressantcurieux de voir le plateau ... Commentaire de Patrick ZIMBARDO : ... il y a "ceux qui font" la curation et "ceux qui l'utilise" ...=> la bonne question "à qui profite ..." très pertinente ... Commentaire de Corinne Dangas : Ah ah @FredP j'avais dû passer en son temps à côté de ton article sur la curation et les star académiciens du Web. J'adore, et très drôle ! Est-ce une impression ? Je trouve qu'il s'élève de plus en plus de voix, y compris dans des milieux académiques, pour essayer de hisser le débat au-delà des micro-combats et de la dictature du "non copier-coller". La citation des sources tombe naturellement sous le sens. Et je doute que les pompeurs professionnels fassent vraiment illusion longtemps. Mais au-delà de cela, l'important là-dedans me paraît être l'effet "puzzle" : la surcouche de création de valeur qui peut naître par adjonction, juxtaposition, de fragments qui ne se seraient pas forcément rencontrés, et qui font émerger de nouvelles idées, de nouvelles potentialités, des voies d'évidence. Cela n'engage que moi mais je pense que ce qui compte n'est donc absolument pas la forme de la citation, et que le copier-coller est un facilitateur des "manipulations créatives". C'est ce que je trouve être le "vrai sens de la curation". Patchwork, collage... (on y revient, pardonnez mon côté fantaisiste ;) )Ce qui est à questionner étant donc plutôt 1) la capacité des outils à le rendre 2) le potentiel créatif / qualitatif de ceux qui les utilisent / font de la curation3) les modèles économiquesJe recommande cet ancien billet (copier-coller / productivité textuelle) de l'excellente Christine Vaufrey, que j'avais trouvé très bon. Commentaire de Frédéric POULET : Excellent billet de Christine en effet auquel j'adhère totalement !En particulier sur le passage que je me permets de "pomper" ici :-----------------------------"Johnson s’érige donc contre les pratiques qui visent à empêcher la circulation des textes par le biais du copier-coller et de la sérendipité : “Quand le flux de vos textes numériques ne contient pas de liens, quand on ne peut pas s’y lier, quand il ne peut pas être indexé, quand vous ne pouvez pas copier un paragraphe et le copier dans une autre application : quand cela arrive, le flux de vos textes numériques n’est pas seulement défectueux, démodé ou frustrant. Il est rompu (broken)“.Johnson s’élève contre cette pratique non seulement pour des raisons économiques mais aussi pour des raisons liées à la pollinisation des idées les une par les autres, qui créent une plus-value démocratique et intellectuelle. Johnson veut croire à cela, même s’il est conscient du fait que nombre d’utilisateurs préfèrent l’entre-soi aux confrontations d’idées, que l’intelligence collective n’est pas toujours au rendez-vous dans un espace qui autorise pourtant toutes les combinaisons, y compris les plus surprenantes."--------------------------------Je vais pour ma part plus loin en prétendant que ceux qui s'opposent à cette pratique sont (souvent) devenus (entre autre, grace à cette possibilité de démultiplication des liens, des renvois et des copy&paste de leurs billets) des pseudo-stars du Web, avec un Ego sur-dimensionné Commentaire de Catherine Godeloup Mahé : Bonjour à vous, je fais pour ma part un travail de curation au quotidien, où mon souhait est simplement de partager des infos professionnelles avec des gens qui sont intéressés par les mêmes sujets que moi, je n'y insère que très peu de commentaires, c'est absolument volontaire, je ne suis pas journaliste, simplement directeur artistique passionnée par mon domaine d'activité, je cite d'ailleurs toujours mes sources, cela tombe sous le sens.Si vous avez un peu de temps, j'ai d'ailleurs cueilli quelques articles sur le sujet, intimement liés au Brand content d'ailleurs, et je pense que le blog en général, et les curateurs en particulier, font partie d'un vaste processus de diffusion de l'information.Simplement, et c'est comme toujours, dans tous les domaines possibles, il y a des "bons curateurs" et des moins bons...Le droit d'auteur, dont nous sommes tous sensés connaître les règles (juridiques et morales) n'est pas à mon sens, le vrai sujet de la curation, puisque sur le réseau internet, les informations mises en ligne sont tacitement mises à disposition de l'internaute... C'est un choix délibéré pour se faire connaître et se faire entendre, non ? Si non, peut-être vaut-il mieux écrire simplement pour soi ou signaler que le contenu mis en ligne par vous ne doit en aucun cas être partager ou divulguer, il y a un non-sens, dans tout cela... L'internet n'est-il pas avant tout une grande place du commerce ?Quant aux mauvaises pratiques de copier-coller et de réappropriation de création d'article ou d'autres contenus rich-media, c'est interdit par la loi et strictement indélicat pour être poli !Voici quelques liens d'articles sur le sujet :> http://catherine-est-unanime.blogspot.com/2011/05/curators-prochaine-classe-moyenne-du.html>http://catherine-est-unanime.blogspot.com/2011/05/i-am-french-curator-ou-le-gout-du.html> http://catherine-est-unanime.blogspot.com/2011/06/un-nouvel-outil-promotionnel-tres.htmlBon, il y en a quelques autres, mais je ne veux pas vous prendre plus de temps et je veux lire les articles que vous citez plus haut...Alors, à bientôt, en espérant que mon point de vue plus modéré sur le sujet ne vous aura pas choqué...Catherine Commentaire de Frédéric BASCUNANA : je reviens sur cette page pour savoir vous êtes intéressés chers amis pour en faire un plateau.oui je sais du temps s'est écoulé, honte à nous, mais le sujet reste d'actualité, surtout avec le recul que la pratique peut nous offrir.les tournages sont tous les mercredis !