Email     Password  
Connection | Subscription
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Mobile
Business
Digital rights
and duties
Actus, tendances et trouvailles (NEW)
A propos de nous
Le secteur des logiciels open source devrait croître de plus de 25% par an jusqu 'en 2011 ! C'est dire à la fois la de marge de progression et l'intérêt grandissant pour les entreprises pour ces solutions.
You can navigate through the video thanks to the interactive summary:
Here's my feedback:
I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : Salon Intranet, CNIT - PARIS LA DEFENSE
Webcast
notes
Speakers (5)
AUDIENCE
 
 
If I sponsored this subject?
Follow us on Twitter
Follow us on Facebook
Format : Conference
 
Speakers :
Eric CHASTANG, BNP PARIBAS
Florence De Courtenay Guillois, INFOPROMOTIONS - organisateur de salons , c...
Directeur du développement - INFOPROMOTIONS
Denis LAFONT, CAP GEMINI
Vice-Président
Sonia SPHARE, Business et Décision
Le secteur des logiciels open source devrait croître de plus de 25% par an jusqu 'en 2011 ! C'est dire à la fois la de marge de progression et l'intérêt grandissant pour les entreprises pour ces solutions.

Le secteur des logiciels open source devrait croître de plus de 25% par an jusqu 'en 2011 ! C'est dire à la fois la de marge de progression et l'intérêt grandissant pour les entreprises pour ces solutions.


 


Comment interpréter cette popularité croissante ?


Celle de Tim O’Reilly, l’un des penseurs de l’open source, est fort intéressante. Pour lui, l'Open source  introduit un changement de paradigme : la banalisation du logiciel, voire sa démonétisation. Système d’exploitation, serveurs, bases de données, ces composants logiciels ont perdu l’essentiel de la valeur marchande qu’ils portaient.


 


Explication conjoncturelle : la crise, comme nouvelle contrainte sur les budgets dans la gestion des projets, agit comme un accélérateur dans cette migration.


 


Bien sur, l'explication budgétaire est une partie de la réponse. Une autre partie vient de la maturité (globale) couplée à une montée en gamme des solutions Open Source. Sans oublié une vraie souplesse, autrement dit, une capacité à s'adapter au mieux des besoins, parfois complexes, des projets. 


 


A cela faut ajouter une plus grande ouverture des grands groupes à ces solutions et une meilleure connaissance des équipes décisionnaires et pilotes des projets. Il faut y voir une relation de cause à effet.


 


Enfin, la concurrence accrue est une conséquence directe de la croissance porteuse de ce marché.


Comment se met en place un Intranet Open Source ?


la mise en place d'une solution Open Source passe par différentes phases   empruntant, somme toute, à un schéma classique :  établir un cahier des charges des besoins; prendre en compte de l'existant ; répondre à une forte  demande de personnalisation. Sans oublier les problématique liées à la performance, l'exigence de simplicité du système et de garantir l'accessibilité au plus grand nombre et rapidement aux collaborateurs de la part du client.


 


Quels bénéfices ?


Les bénéfices sont réels, par exemple dans le cas de BNP Paribas en termes de fonctionnalités (personnalisation répondant aux besoins) ; délégation efficiente de la gestion des tâches ; facilité de maintenance, moindre coût économique ; le caractère évolutif de la solution dans le temps.


 


Quelles difficultés ?


L'entreprise doit anticiper la pérennité de l'offre car son évolution est entre les mains d'une communauté de développeurs, sa stabilité et les problématiques liées à la sécurité, les délais de la migration ; la formation des collaborateurs...


 


Au moment ou  les solutions Open Source s'affirment sans ambiguïté comme une alternative sérieuse et crédible, voici des questions utiles pour tous ceux qui sont tentés de franchir le Rubicon : Comment bien choisir sa solution  ? Comment se détermine sa fiabilité ? Comment savoir qu'une solution est suffisament mature ? Autant de sujets qu'il serait opportun de discuter au regard de l'évolution de ce marché et de la demande, côté client.


 


Pour rappel :


Les logiciels libres doivent respecter quatre libertés : 


- liberté d'exécuter le programme pour tous les usages ; 


- liberté d'étudier le fonctionnement du programme, de l'adapter à ses besoins, autrement dit, d'avoir accès au code source du logiciel ;


- liberté de redistribuer des copies ; 


- liberté d'améliorer le programme et de publier ses améliorations (accès au code source requis).


 


 

Share the link:
Connected subjects: