Email     Password  
Connection | Subscription
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Mobile
Business
Digital rights
and duties
Actus, tendances et trouvailles (NEW)
A propos de nous
Cette conférence revient sur la mise en place par l’équipe Obama d’une stratégie de communication tout à fait exceptionnelle.
You can navigate through the video thanks to the interactive summary:
Here's my feedback:
I transmit my opinion: I find this subject...




Webcast
notes
Speakers (2)
AUDIENCE
 
 
If I sponsored this subject?
Follow us on Twitter
Follow us on Facebook
Format : Conference
Treatment : Tendancies
 
Speakers :
Christophe Asselin, dmg world media

Cette conférence revient sur la mise en place par l’équipe Obama d’une stratégie de communication tout à fait exceptionnelle.

Article rédigé par Alexandre Lachaut (Webcastory)

Cette conférence revient sur la mise en place par l’équipe Obama d’une stratégie de communication tout à fait exceptionnelle.

Une fois n’est pas coutume, je ne vais pas vous donner les points clefs de la conférence mais plutôt vous en parler car j’ai réellement appris une quantité de choses.

Je pensais qu’Obama avait fait son personal branding beaucoup plus tôt. Or ce n’est que le 23 octobre 2006 (soit 2 avant l’élection) que la marque Obama apparait pour la première fois lors de la Une du Times intitulé : "Pourquoi Obama pourrait être le prochain Président ?".
Ainsi la marque Obama est quasi inconnue lorsqu'il se lance à l'ascension du parti Démocrate puis de la présidente américaine. Pourtant une parfaite maîtrise des moyens de communication va lui permettre de remporter l’élection.

Obama est le premier président réellement 2.0 grâce à la mise en place d’actions très bien orchestrées comme l’achat de mots clefs pour être référencé sur Google, la création d’un site internet à chaque phase de son ascension (barakobama.com puis change.gov et enfin whitehouse.org), l’utilisation de Facebook comme canal de communication ou encore celle de Youtube pour faire des vidéos à destination de son public. Obama a réussi à s’entourer d’une équipe qui a très bien compris les forces d’internet comme la viralité des vidéos. Pourtant le budget "internet" de la campagne n’est que de 15M$ sur un budget communication de 340M$...

Ainsi Obama a donné la perception d’être très 2.0 alors que les chiffres montrent qu’il est très 1.0 dans les moyens utilisés. En effet, Obama a organisé sa campagne autour de ses soutiens sur le terrain. Quelques chiffres : 3 millions de donateurs pour une moyenne de dons de 60$, 13 millions de soutiens ayant la carte Obama, 68 millions de votants touchés directement (soit 50% des votants) touchés par ses équipes sur le terrain. D’ailleurs l’importance du porte à porte ou du démarchage téléphonique a représenté un budget de 200M$ !
De plus Obama a utilisé très massivement les moyens traditionnels de communication puisqu’il a dépensé 304 M$ (sur 350M$) pour acheter des espaces à la TV ou à la radio. Il avait notamment acheté quantités d’espaces prime time à quelques jours de l’élection pour diffusée une vidéo centrée sur les américains (et non sur lui)…mémorisation et coup de pub génial alors que le camp Mc Cain était absent.

Enfin, et c’est peut-être là le génie d’Obama et de son équipe : avoir en réalité été 2.0 même quand il faisait du 1.0. Vous êtes perdu(e) ? Je m’explique. Obama a utilisé la philosophie 2.0 pour sa communication en :
- étant transparent,
- mettant au cœur de sa stratégie : les américains (pour preuve le film de 26 minutes où il est question des Américains et non de lui…il se met en retrait comme aujourd’hui on conseille aux marques de la faire)
- utilisant le mode "participatif" via la mise en place d’évènements permettant aux gens de diner avec lui par exemple. Il n’a pas créé de frontière entre lui et sa communauté.

Aujourd’hui encore il utilise Youtube chaque semaine pour s’adresser au peuple américain ou a mis en place sur son site web un espace pour que les internautes puissent s’exprimer sur des projets de loi non urgents. Il s’agit, à ma connaissance, de la première action réellement participative.

NB : je vous laisse découvrir la réponse de Dominique Delport à la question : Facebook est-il un bon support de publicité…

Share the link:
Connected subjects:
ad:tech     
  • Comment from Vincent Berthelot: Je ne suis pas sur que l'introduction ci-dessus et en particulier la phrase "Ainsi Obama a donné la perception d’être très 2.0 alors que les chiffres montrent qu’il est très 1.0 dans les moyens utilisé" soient tout à fait juste ou alors on change le titre pour premier Président élu grâce au outils 2.0 !D'ailleurs le reste du texte montre justement qu'on se moque bien au fond de sa capacité à utiliser twitter lui-même ou alimenter son mur Facebook car ce qui a été important dans cette camapgne c'est qu'il a remis le citoyen américain au centre des débats avec une réelle volonté d'écoute, de remontée des attentes des électeurs.Ensuite il n'allait pas changer le système d'un coup de baguette 2.0 les habitudes éléctorales très kermesse et récolte de fond des élections américaines.Ce qui est intéressant c'est une fois élu qu'est-il advenu de cette empreinte 2.0 de Obama, a-til un gouvernement 2.0, le mode de décision a t-il changé ? Le citoyen est-il plus impliqué désormais ?Un président 2.0 sans gouvernement 2.0 serait un beau paradoxe!