Email     Mot de passe  
Connexion | Inscription
Usages, contenus et (cyber)culture du web social
Cloud, Entreprise collaborative et gouvernance
Big Data - Social CRM - Social Business
Éducation, Innovation socio-digitale et devt durable
Editeurs - écosystème et enjeux
Business modèles,
Entrepreneunariat, Financement
Mobile Business ou entreprise mobile ?
Libertés, devoirs et responsabilités numériques
Actus, tendances, trouvailles
À propos
de nous
Je suis un peu las d'entendre tout le temps parler d'authenticité : c'est une vertu strictement déclarative la plupart du temps. Pire : sa consistance n'est autre que subjective. Pire encore : on se limite quand on en parle à quelques définitions plus ou moins customisées, du prêt-à-penser médiatisable de bon aloi, circonstancié par la bonne conscience marketing virant au diktat jovial : "soyez authentiques !". C'est toutefois un sujet prégnant de par ses implications, la responsabilité éthique qui en découle, les conséquences potentiellement douloureuses du choix que l'authenticité représente. Je reparlerai de ce sujet sur lequel j'ai commencé à écrire plus en profondeur, mais là face à mes élèves quelque chose est sorti et j'ai senti à leurs regards que je provoquais sur un "A-HA moment" ;-)  Il y a enfin une question philosophique de l'authenticité que je pose tout à la fin : en substance, cesse-t-on d'être authentique dès le moment où l'on s'investit consciemment dans l'intention de l'être (ou de l'apparaître, devrais-je dire plus exactement) ? La conscience de sa propre authenticité ne coïncide-t-elle pas avec sa propre fin ? S'observer étant authentique : est-ce compatible avec l'authenticité en soi ? - Puisqu'il s'agit bien là d'un calcul raisonné qui nous éloigne, momentanément, de l'instinct qui seul dans son élan de spontanéité, permet la coïncidence, la rencontre sans faille, de ce que nous sommes avec ce que nous accomplissons. Si vous préférez commenter ailleurs :  Linkedin  /   Facebook   Besoin d'impacter vos collaborateurs avec les bonnes questions qui font avancer ? -  J'interviens régulièrement comme conférencier / keynote speaker sur tous les sujets que je considère relever d'une " transformation cogntive " universelle - en relation avec la transformation numérique, le leadership, le storytelling, l'influence digitale, la pratique du pitching, de la persuasion, du nudge. Je mets ma passion (et mon mix unique de formations : HEC, FEMIS, Actros studio et Théorie Cognitive Fondamentale Appliquée, je suis un expert en neuroscience), mon expérience (entrepreneur et creatuve technologist ayant crée et revendu plusieurs sociétés et vécu 10 aux États-Unis) à votre service parce que le partage est énergétique, entretient la flamme et l'amour du job ! Je n'ai qu'une immense aspiration : vous inspirer. Mon agence SmartNomad développe des stratégies d'influence en marketing digital, vente / GO-to-Market. En savoir plus sur : SmartNomad.fr ou bascunana.com. Un bon moyen de faire connaissance, dans un cadre ludique et inspirant, et "feel good moment" garanti :  http://www.pitchparties.com  - sinon écrivez-moi ou prenez RDV ici : http://calendly.com/fredbascunana/10min/05-25-2018?back=1 . [SONDAGE]
Et toc, voici mon feedback :
Infos diverses
Lieu : Chez STARTWAY, au 38 rue de Ponthieu.
Format : Chronique
Traitement : Analyse de concept
Webcast
notes
Intervenants (2)
AUDIENCE
 
 
Et si je sponsorisais ce sujet ?
Nous suivre sur Twitter
Nous suivre sur Facebook

Je suis un peu las d'entendre tout le temps parler d'authenticité : c'est une vertu strictement déclarative la plupart du temps. Pire : sa consistance n'est autre que subjective. Pire encore : on se limite quand on en parle à quelques définitions plus ou moins customisées, du prêt-à-penser médiatisable de bon aloi, circonstancié par la bonne conscience marketing virant au diktat jovial : "soyez authentiques !".

C'est toutefois un sujet prégnant de par ses implications, la responsabilité éthique qui en découle, les conséquences potentiellement douloureuses du choix que l'authenticité représente. Je reparlerai de ce sujet sur lequel j'ai commencé à écrire plus en profondeur, mais là face à mes élèves quelque chose est sorti et j'ai senti à leurs regards que je provoquais sur un "A-HA moment" ;-) 

Il y a enfin une question philosophique de l'authenticité que je pose tout à la fin : en substance, cesse-t-on d'être authentique dès le moment où l'on s'investit consciemment dans l'intention de l'être (ou de l'apparaître, devrais-je dire plus exactement) ? La conscience de sa propre authenticité ne coïncide-t-elle pas avec sa propre fin ? S'observer étant authentique : est-ce compatible avec l'authenticité en soi ? - Puisqu'il s'agit bien là d'un calcul raisonné qui nous éloigne, momentanément, de l'instinct qui seul dans son élan de spontanéité, permet la coïncidence, la rencontre sans faille, de ce que nous sommes avec ce que nous accomplissons.


Si vous préférez commenter ailleurs : Linkedin /  Facebook 


Besoin d'impacter vos collaborateurs avec les bonnes questions qui font avancer ? - J'interviens régulièrement comme conférencier / keynote speaker sur tous les sujets que je considère relever d'une "transformation cogntive" universelle - en relation avec la transformation numérique, le leadership, le storytelling, l'influence digitale, la pratique du pitching, de la persuasion, du nudge. Je mets ma passion (et mon mix unique de formations : HEC, FEMIS, Actros studio et Théorie Cognitive Fondamentale Appliquée, je suis un expert en neuroscience), mon expérience (entrepreneur et creatuve technologist ayant crée et revendu plusieurs sociétés et vécu 10 aux États-Unis) à votre service parce que le partage est énergétique, entretient la flamme et l'amour du job ! Je n'ai qu'une immense aspiration : vous inspirer.

Mon agence SmartNomad développe des stratégies d'influence en marketing digital, vente / GO-to-Market. En savoir plus sur : SmartNomad.fr ou bascunana.com.

Un bon moyen de faire connaissance, dans un cadre ludique et inspirant, et "feel good moment" garanti : http://www.pitchparties.com - sinon écrivez-moi ou prenez RDV ici : http://calendly.com/fredbascunana/10min/05-25-2018?back=1 .


Je signale mon opinion : je trouve ce sujet...





Sujets potentiellement connexes :
  • Commentaire de Romain : Bonjour Frédéric. La première phrase de ce bref article m'a laissé un peu coi puisque je fais du mot "authentique" un vecteur de transformation personnelle. J'utilise ce mot comme étendard d'un blog que je tiens. Définir l'authenticité : justement, a-t-on vraiment besoin de la définir ? Elle est là, c'est tout. En bloc. Si des marques en font une injonction, on peut en effet se poser la question : nous prennent-ils pour des cons ? ^^Je pose une autre question : "authentique" n'est-il pas plus agréable à entendre que "atypique" par exemple ? Beaucoup se disent atypiques alors que ceterme se galvaude de plus en plus. Je ne sais pas si au moins autant se disent 'authentiques'. le mot a plus de force et est peut être plus difficile à assumer / arborer ...