Access to the PRO area HERE!
Email     Password  
Connection | Subscription
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Digital rights
and duties
See all
thematics
Posted: 25.6.2010 - 14 comment(s) [ Comment ] - 0 trackback(s) [ Trackback ]

De me cours a Paris XII lors de mon DESS de ressources humaine un cours en amphithéâtre me passionnait, celui sur l’éthique dans le monde du travail.

Pensez-vous après ceux sur le droit du travail, des négociations avec les syndicats, de la gestion des ressources humaines pour la performance on avait de quoi s’interroger devant ce grand professeur.
L’éthique un joli mot, plus branché que la morale qui fait très XXI siècle mais qui remplit plus les bouches que les pratiques. L’éthique est individuelle et exigeante alors que pensez-vous de la vaste comédie sur la transparence du 2.0 qui n’a d’égale que celle des attaquants dans la surface de réparation qui sans aucune honte ou once d’esprit sportif se laisse tomber pour obtenir un penalty.
 
L’éthique est elle possible quand il s’agit de guerre économique, de dépasser ses concurrents, de remporter part de marche et contrat ?
 
Spinoza est bafoué et Sun Tzu encensé mais loin de la vision de ces grands hommes nous assistons a des comportements détestables basés sur des jeux d’ombre, des influences obscures et des Iago qui avec le plus grand paradoxe viennent nous expliquer l’importance de la confiance !
 
On parle de e-reputation, de personnal branding, de netiquette mais tout cela permet-il de se prémunir des tentations de manipulation, de détournement, de je te tiens tu me tiens par la barbichette, d’acquisition par plagiat du travail des autres ou d’un petit bout de leur renommée par déférence et obligation envers ces influenceurs du web ?
 
Prestataires, blogeurs, experts, influenceurs, politiques, activistes, journalistes à quand la grande lessive sur les comportements douteux, les acquisitions illégales de contenus intellectuels, les abus de confiance, les ententes illicites et secrètes ?
 
 
L’éthique c’est la colonne vertébrale qui vous permet de ne pas faire dépendre votre comportement de la simple recherche de l’accumulation de biens du pouvoir ou de l’argent. Tout est ensuite une question de niveau, à quel prix évaluez-vous votre éthique, celui de l’argent ou celui de votre honneur ?
 
L’éthique est –elle nécessaire à notre travail bas é sur la confiance ?
Posted: 21.4.2010 - 15 comment(s) [ Comment ] - 0 trackback(s) [ Trackback ]
Category: Show subjects
 Il est parfois bon de revenir aux sources et les conditions climatiques de ces derniers jours sont propices à quelques réflexions. Comme d’habitude la France s’est encore retrouvé largement désorganisée avec l’arrivée de la neige prévue pourtant depuis 4 jours, aéroport en partie paralysé, dessertes de bus et cars scolaires non assurés ou écourtées, déneigement devant les urgences des hôpitaux oubliés… Et surtout des retards considérable de nombreux employés et une fatigue accrue. Combien d’entreprises ont alors simplement pensées qu’il aurait été bien plus profitable d’avoir certains de leurs employés en télétravail alterné avec des moyens techniques mis à disposition (ordinateur, ADSL, Extranet, Webcam) afin d’effectuer leur travail à domicile ?
 

Finalement tout cela est incroyable on a encore plein la bouche de social networking, intelligence collective, innovation participative voir d’organisation 2.0 et on est encore à des années lumières des USA ou simplement des pays de l’europe du nod en matière de télétravail.

 

Ce qui est encore plus intéressant c’est que les formes de télétravail évoluent, je milite pour ma part pour un télétravail au sein des entreprises des employés afin de gagner en productivité, en énergie et motivation. La DPO ne date pas d’hier alors comment expliquer les éternels atermoiement des dirigeants managers à promouvoir cette forme de télétravail ?

 

Tout simplement par l’absence de rupture dans le cadre de pensée, on reste à une évaluation sur le temps de présence et la capacité du manager à débouler dans le bureau ou vous demander de venir dans le sien pour tailler la causette, demander ou donner des informations, faire le point sur les dossiers, bref manager à l’ancienne…

 

Autant passer au télétravail à 100% peut-être déstabilisant à part pour certains cas spécifiques sur un type d’activité très nomade ou du personnel ne pouvant que peu se déplacer, autant étudier avec le personnel, les syndicat , les avantages de proposer à certains salariés d’avoir 20 ou 30 % de leur temps de travail à distance me semble évident.

 

Le ROI n’est pas seulement pour l’entreprise avec une économie, de bureaux, fournitures, consommation, meilleure productivité et satisfaction des employés. Ce ROI est aussi social, environnemental, combien de déplacements évités que ce soit en transport particulier ou collectif. C’est bien la collectivité toute entière qui gagnerait à passer à ce nouveau mode.

 

On imagine ensuite avec quelle facilité les notions managériales, organisationnelles du 2.0 pourraient facilement s’implanter dans les entreprises.

 

Il est de la responsabilité de nos dirigeants tant politique, économique que des partenaires sociaux de développer cette forme de travail.

 

Malheureusement ce qui se développe actuellement comme télétravail c’est celui de la mise en concurrence planétaire. Centres d’appel en Afrique, traitements de dossiers juridiques en Inde, développement informatique en Inde et en Asie mais aussi plus près de nous la course au low-cost de télétravailleurs indépendants sur des bourses d’offre de marché.

 

Le système actuel encourage ce genre de développement et je ne le condamne pas bien que l’on sache depuis un moment que la min invisible du marché ne régule rien si non les pires catastrophes.

Simplement soyons aussi dynamique, proactifs et relançons ce dossier un peu enterré !

 

Pour des données complémentaires il existe de nombreux sites mais voici quelques pistes

 

http://www.andt.org/ : L’Association Nationale pour le Développement du Télétravail et de la Téléformation. Dommage que leur ambition politique soit en décalage avec leur site, les dernières actualités sont d’avril 2008 ou de 2007….

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A9l%C3%A9travail : L’article de Wikipedia sur le télétravail

http://www.cyberworkers.com/news/Teletravail-chez-Renault-6-mois,052
: Très bon article sur le cas de Renault

 

Article publié sur http://b-r-ent.com en 2009

Posted: 4.4.2010 - 8 comment(s) [ Comment ] - 0 trackback(s) [ Trackback ]

j'animerai un débat autour de cette question qui agite beaucoup de RH et représentants des syndicats : La place, les moyens, les limites de la communication syndicale sur un intranet.

Grâce à la présence d’un avocat d’un représentant syndical ainsi que du fondateur du site Miroir social, spécialiste de la question et observateur avisé de ces questions nous aborderons dans un premier temps les obligations de l'employeur en terme de moyens de communication et d'expression pour les partenaires sociaux en particulier pour l’intranet.

La loi semble assez flou, préférant renvoyer les parties prenantes vers la nécessité d’un accord collectif sur la question mettant encore une fois le DRH en première ligne de la réglementation des usages sur l’intranet, souvent d’ailleurs au travers de la signature d’une charte.

France Télécom, La Poste, Renault ont déjà signe ce type d’accord mais parfois cela ne permet que la diffusion de tracts « électroniques » sur un espace contrôlé par le direction et à partir de postes souvent situés dans les locaux de l’entreprise et non des syndicats.

Nous verrons ainsi comment et pourquoi négocier un accord, quelle portée pour cet accord, comment le faire respecter. Car quels sont les droits de modération, voir de coupure de l'accès à l'intranet pour les signataires ne respectant pas l’accord et il y a t-il déjà une jurisprudence ?

Dans un second temps nous analyserons ce que change dans ce paysage plus ou moins stable depuis 2004 l’arrivée en force des réseaux sociaux, des intranet 2.0, des espaces participatifs en interne ou en externe.

Vu de l’entreprise on peut s’interroger : de nouvelles chartes sont-elles nécessaires, est-il préférable d’ouvrir un espace de dialogue en interne ou surveiller ce qui se passe en externe. Du point de vue des syndicats, quels sont les enjeux désormais que l’on passe du tract virtuel à de la communication multidirectionnelle. Peut-on espérer un renouveau du dialogue social par ces outils ou est-ce au contraire une menace de desintermediation entre Salarié et direction ? Enfin du point de vue des salariés on peut s’interroger si tout cela est attendu avec impatiente et si les statistiques de consultation de ces différents espaces montrent une réelle appétence.

Si vous avez des questions avant cette table ronde qui se déroulera le 8 avril nous attendons vos commentaires qui nous permettrons d’enrichir ce débat de vos réflexions

Posted: 18.2.2010 - 3 comment(s) [ Comment ] - 0 trackback(s) [ Trackback ]

Un ami recherche  de façon urgente un junior RH , orientation relations sociales,  études, analyses statistiques, très bon relationnel et le poste à pourvoir est en CDI dans une entreprise pas un cabinet de consultant.

Ne me contactez pas pour l'ami d'un ami mais si vous même correspondez au profil  :-)

Posted: 8.2.2010 - 4 comment(s) [ Comment ] - 0 trackback(s) [ Trackback ]

Techtoctv est un ecosystème vivant autour de vidéos et des échanges avant les tournages, pendant et après.

Cet ecosystème est fragile car il repose sur la qualité des contenus, des échanges et le respect d'un minimum de savoir vivre virtuellement ensemble.

Le choix du tout gratuit est malheureusement entrain d'être dévoyé par certains de manière intentionnelle ou non.

En effet de plus en plus de nouveaux membres d'inscrivent avec des profils mal renseignés, fantaisites ou pire. A l'heure de Hadopi et Loppsi je peux comprendre certaines réticences mais sans liens entre les membres TT ne serait qu'un Youtube spécialisé ce qui n'est pas le cas.

Des plateaux ont été organisés grâce à l'annuaire des membres, des membres se sont rencontrés pour échanger parfois développer des projets ensemble par cette fonctionnalité, s'en priver limiterait drastiquement la richesse de notre ecosystème.

Je vous propose de nous dire pour ceux qui n'ont pas rempli cette fiche avec des renseignements expotables par les autres emmbres pour quelles raisons ont-ils procédés ainsi ?

Peur du flicage?

Pas de temps ?

 

Merci :-)

Posted: 25.1.2010 - 13 comment(s) [ Comment ] - 0 trackback(s) [ Trackback ]

Nous avons l'idée de proposer la première conférence sur l'intranet avec un programme qui sera co-construit pour répondre au mieux aux tendances éméergentes, aux questions de fond et aux sujets connexes à l'intranet comme le RTW, les droits numériques..

Alors ça vous dit de participer ou de commenter le programme de cette conférence qui aura lieu fin mai ou début juin ?

Réductions, offres spéciales seront proposées pour ceux qui auront permis d'améliorer, voir de créer des parties du programme. Un système de vote par idées permettra d'assurer l'objectivité.

 

A vous :-)

Posted: 18.1.2010 - 4 comment(s) [ Comment ] - 0 trackback(s) [ Trackback ]
Category: Show subjects

Publié en primeur  sur conseilwebsocial

 

RH et community management

admin | 18 janvier 2010

Les RH sont encore peu enclin a une utilisation interne des medias sociaux, les medias sociaux c’est bon pour l’externe , pour communiquer, recruter mais en interne le fossé avec le mode de management actuel est souvent trop grand pour oser lancer ce type de démarche.

altCette frilosité  pourrait  être tout a l’honneur des RH avec un temps de recul d’analyse pour éviter de tomber dans le syndrome du projet affichage si d’autres ne le faisait pas a leur place et souvent mal.

Le marketing, la communication sont très bons dans leurs domaines ou en partenariat mais quand ils sentent dans les RH une possibilité de briller et s’en servent pour mettre en avant une idée plus affective que effective on perd en efficacité.

David Guillocheau dans un dernier article montrait quelques avantages pour la DRH à franchir le pas pour des raisons valables.

Comme il l’indique cette liste doit bien sur être complété et je pense en particulier au vaste domaine de la formation avec les bouleversements à venir par l’application efficace des principes du social learning.

Un autre domaine d’intervention de la DRH réside dans la GPEC (Gestion des emplois et des compétences) et la capacité à dessiner les compétences attendues dans l’entreprise de demain.

C’est une action que nous menons dans le cadre de mes responsabilités dans l’association Clubnet sur le référentiel des métiers (du web) de la communication en partenariat avec l’UJJEF.

Dans les différents métiers abordés nous avons travaillé sur ceux de community manager et gestionnaire des médias sociaux. La différence ? En se référant à l’art de la guerre de Sun Tzu, le gestionnaire est l’empereur et les community manager ses généraux. Ce travail se poursuit au travers de rencontres comme celle organisée aujourd’hui par Techtoctv, Community management : entre support, ligne éditoriale et business development.

Ce premier plateau sera suivi par un autre car la question du l’animation des communautés en interne a été juste effleuré et pourtant ce sujet est crucial. si nous voulons mettre en place des intranet plus participatifs, réactifs, bref 2.0 nous devons aussi penser à l’animation de ces espaces.

Comment montrer les signe d’un changement de l’intranet monolithique à un intranet bi ou multidirectionnel ? Comment animer les espaces de dialogue de ce nouvel intranet, accompagner l’émergence de communauté, favoriser le développement de certaines , les animer…Si ce n’est avec des profils métiers comme ceux decommunity manager et gestionnaire des médias sociaux ?

Vouloir changer d’intranet sans demander à la RH de réfléchir sur les formations, recrutements nécessaires à son animation, sa survie, revient à confier un avion à un commandant de bateau !

Enfin pour les RH le rôle même du community manager devrait constituer une réflexion sur l’opportunité à développer une nouvelle forme d’écoute, de dialogue social avec les partenaires sociaux mais chaque agent pour se donner une chance de diminuer l’incompréhension, l’absence de communication réelle et la souffrance au travail. Pour toutes ces raisons les RH devraient être à la pointe de l’usage des médias sociaux dans l’entreprise mais à voir nombre de programme de conférences RH c’est encore un sujet peut traité.

A nous de le faire pour participer aussi à ce changement!
Archive
Categories