Access to the PRO area HERE!
Email     Password  
Connection | Subscription
OnLine
Media
Collaborative
technologies
e-Business
Social Innovation
& "Digitainable"
Entrepreneurship
Software
development
Digital rights
and duties
See all
thematics
Posted: 25.6.2010 - 14 comment(s) [ Comment ] - 0 trackback(s) [ Trackback ]

De me cours a Paris XII lors de mon DESS de ressources humaine un cours en amphithéâtre me passionnait, celui sur l’éthique dans le monde du travail.

Pensez-vous après ceux sur le droit du travail, des négociations avec les syndicats, de la gestion des ressources humaines pour la performance on avait de quoi s’interroger devant ce grand professeur.
L’éthique un joli mot, plus branché que la morale qui fait très XXI siècle mais qui remplit plus les bouches que les pratiques. L’éthique est individuelle et exigeante alors que pensez-vous de la vaste comédie sur la transparence du 2.0 qui n’a d’égale que celle des attaquants dans la surface de réparation qui sans aucune honte ou once d’esprit sportif se laisse tomber pour obtenir un penalty.
 
L’éthique est elle possible quand il s’agit de guerre économique, de dépasser ses concurrents, de remporter part de marche et contrat ?
 
Spinoza est bafoué et Sun Tzu encensé mais loin de la vision de ces grands hommes nous assistons a des comportements détestables basés sur des jeux d’ombre, des influences obscures et des Iago qui avec le plus grand paradoxe viennent nous expliquer l’importance de la confiance !
 
On parle de e-reputation, de personnal branding, de netiquette mais tout cela permet-il de se prémunir des tentations de manipulation, de détournement, de je te tiens tu me tiens par la barbichette, d’acquisition par plagiat du travail des autres ou d’un petit bout de leur renommée par déférence et obligation envers ces influenceurs du web ?
 
Prestataires, blogeurs, experts, influenceurs, politiques, activistes, journalistes à quand la grande lessive sur les comportements douteux, les acquisitions illégales de contenus intellectuels, les abus de confiance, les ententes illicites et secrètes ?
 
 
L’éthique c’est la colonne vertébrale qui vous permet de ne pas faire dépendre votre comportement de la simple recherche de l’accumulation de biens du pouvoir ou de l’argent. Tout est ensuite une question de niveau, à quel prix évaluez-vous votre éthique, celui de l’argent ou celui de votre honneur ?
 
L’éthique est –elle nécessaire à notre travail bas é sur la confiance ?
Archive
Categories